Inefficacité des mesures politiques de restrictions de liberté contre l’épidémie de covid

Depuis le début de l’hystérie covid, nos gouvernements, je veux dire principalement les gouvernements du monde occidental, ont décidé à l’encontre de tous les plans qui avaient été prévus et établis pour anticiper de tels événements pandémiques, d’imposer des mesures restreignant plus ou moins, selon les pays, nos libertés individuelles et collectives.

On savait avant le covid et on sait toujours aujourd’hui (nombre d’études sont parues qui valident ce fait, voir par exemple l’étude de John Ioannidis) que la plupart de ces dispositions sont, sur le plan sanitaire, totalement inutiles, voire délétères pour certaines d’entre elles.

Pourtant, une grande majorité de gens continue d’adhérer à cette fable. Certains fidèles parmi les plus exaltés vont même jusqu’à remercier nos bons gouvernants d’avoir su sauver des vies grâce à leurs décisions politiques appropriées. L’ignorance et la foi …

Je voulais tirer les choses au clair pour moi-même une bonne fois pour toutes. Voici donc quelques graphiques compilant des données européennes (je me suis limité à l’Europe, car le covid est essentiellement une crise du monde occidental) qui devraient (pourraient?), je l’espère, faire douter sensiblement quelques agnostiques, étant entendu que les ayatollahs de la secte covid doivent être (temporairement) considérés comme perdus pour la raison. En tous cas, à moi, ils me paraissent tout à fait éloquents, ces graphiques. Les données source sont tirées du site ultra-complotiste Our World In Data que tous les gouvernements et médias utilisent.

Pour ce petit billet rapide, je me suis intéressé à deux groupes de quatre pays chacun. Le premier, que j’appellerai les nordiques, est composé de :

  • la Norvège,
  • la Finlande,
  • le Danemark
  • et la Suède.

Et le second groupe, que j’appellerai par décence « les autres », est composé de :

  • la France,
  • l’Espagne,
  • la Belgique
  • et l’Italie.

Mortalité estampillée COVID (rappels)

Pour commencer, voici un petit rappel de la mortalité associée (à tort ou à raison, ceci est un autre débat) au covid. J’ai pris ici les données d’un autre site de platistes reptiliens, celui de l’OMS. Tout le monde pourra constater encore une fois qu’il n’y a pas photo entre ces 2 groupes quant à la mortalité déclarée covid.

Dans le groupe des nordiques, seule la Suède avec 145 morts pour 100 000 habitants obtient un chiffre supérieur à 100 morts pour 100 000). Cependant, même elle, reste mieux classée que tous les pays de l’autre groupe.

Indice de confinement du site OWID

Voyons donc maintenant les niveaux d’enfermement que ces différents pays ont subi pendant cette période dystopique (qui marquera probablement l’histoire). C’est précisément ce que tente de tracer « l’indice de confinement et de santé » inventé, publié et géré par l’Oxford Coronavirus Government Response Tracker (OxCGRT), un groupe de chercheurs de la Blavatnik School of Government de l’Université d’Oxford.

Il s’agit d’une mesure composite agrégeant 13 indicateurs quotidiens sur les niveaux d’interdiction / restriction mis en place par les gouvernements :

  • fermetures d’écoles
  • fermetures de lieux de travail
  • annulation d’événements publics
  • restrictions sur les rassemblements publics
  • fermetures de transports publics
  • confinement à domicile
  • campagnes d’information publiques
  • restrictions sur les mouvements internes
  • contrôles des voyages internationaux
  • politique de test
  • étendue du suivi des cas contacts
  • port du masque
  • et la proposition vaccinale.

Malheureusement, ils n’ont pas (encore?) agrégé d’indicateurs sur l’obligation vaccinale ou l’obligation d’un pass sanitaire. J’espère que cela sera fait.

Indice de confinement global

Une fois ces 13 indicateurs quotidiens mixés (suivant une formule magique, certes sujette à discussion, mais identique pour tous les pays), on obtient pour chacun des pays un index composite global variant de 0 (aucune restriction de liberté) à 100 (l’enfer orwellien), qui, après téléchargement en local et un peu de triturage dans un tableur, nous donne le graphique suivant :

Dans le graphique ci-dessus (comme dans tous les autres graphiques qui suivront) les pays sont rangés (en abscisse) du niveau de mortalité le plus fort, la Belgique, à gauche, vers celui à la mortalité la plus faible, la Norvège, à droite.

Les pays du club nordique, à droite, ont une moyenne (en bleu) sur les presque 2 années écoulées plus faible que les autres pays, indiquant que les pays nordiques ont imposé moins de contraintes à leurs populations. La France, la Belgique et l’Italie ont été les plus liberticides avec un indice qui a dépassé certains jours les 75 (Max en jaune). L’Italie culmine même avec un indice maximum qui dépasse les 85. Dans le groupe des nordiques, la Finlande gagne le pompon avec une moyenne d’à peine 42 et une valeur maximum de 58. La Suède se classe seconde avec une moyenne de 48 et une valeur max de 64.

Mais il est assez difficile de se faire une idée claire de ce que cet indice artificiel composite représente réellement en termes de restrictions de libertés. Le mieux est encore d’entrer dans les détails. Les 13 indicateurs composant l’indice global peuvent être examinés séparément. Étant donné le temps que cela prend, et vu que j’ai une vraie vie en dehors des chiffres, je n’ai fait le travail que pour 3 indicateurs :

  • le port du masque
  • les mesures de confinement
  • et les mesures de couvre-feu

Mesures de port du masque

Il est clair que les pays du club nordique ont été beaucoup plus souples sur le port du masque que les autres.

A part le Danemark qui a atteint certains jours le niveau 3 (masque obligatoire dans tous les lieux publics), les autres pays du club du Nord n’ont jamais dépassé le niveau 2 (masque obligatoire dans quelques lieux publics). Les pays de l’autre groupe ont quant à eux presque tous (manque la Belgique) atteint le niveau maximum du classement, le niveau 4 (masque obligatoire partout en dehors de la maison). En moyenne, les pays du Nord se situe globalement autour du niveau 1 (masque recommandé) et l’autre groupe au dessus du niveau 2. Notez le score exceptionnel de la Suède avec une moyenne sur 22 mois de 0,44 / 4.

Mesures de confinement

Là encore, aucun pays du groupe nordique n’a jamais dépassé le niveau 1 (recommandé) alors que tous les pays de l’autre groupe ont atteint le niveau 2 (obligatoire sauf pour produits de première nécessité).

Mesures de couvre-feu / restrictions de déplacement

Pour ce dernier chapitre, notons les moyennes largement inférieures au niveau 1 (restriction de mouvement recommandée) pour tous les pays nordiques. Enfin, les 4 pays de notre pauvre groupe ont atteint le niveau maximum, le niveau 2 (restrictions de mouvements imposées par la loi).

Conclusion

En conclusion, les quatre graphiques ci-dessus montrent nettement des barres beaucoup plus basses dans la partie droite (les pays nordiques à la faible mortalité) qu’à gauche (les pays à la mortalité élevée).

Il semble donc légitime d’affirmer, une nouvelle et dernière (?) fois, sans aucune discussion possible, que la mise en place des mesures restrictives de liberté n’a eu aucune influence positive sur la mortalité associée au covid. En effet, les quatre pays du groupe nordique, qui ont imposé moins de restriction de libertés que les autres, s’en sortent nettement mieux avec une mortalité bien inférieure. Je suis bien conscient qu’il existe bien des facteurs qui influent sur la mortalité au sein d’une population, mais si les mesures liberticides avaient réellement un impact positif sur la mortalité, cette impact ne serait-il pas visible entre 2 pays tels que, par exemple, le Danemark et la Belgique ?

Or, c’est plutôt un impact, ou une corrélation inverse que l’on voit. Un esprit mal tourné (par exemple un chroniqueur de BFM) pourrait même affirmer, après une lecture simpliste de ces graphiques, que les gouvernements qui ont imposé des mesures liberticides beaucoup plus contraignantes ont aggravé la mortalité associée au covid.

Mais ce n’est pas notre genre 😉 , n’est-ce pas ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s