Et si … Rêvons d’un thermidor différent

JUGEMENT DU TRIBUNAL RÉVOLUTIONNAIRE *

Vu par le tribunal criminel révolutionnaire établi par la loi du 30 juin 2022, sans recours au tribunal de Cassation, et encore en vertu des pouvoirs délégués au tribunal par la loi du cinq juin de la même année séant au Palais de justice à Paris :

L’acte d’accusation dressé par l’accusateur public dudit tribunal, contre les accusés ci-devant Président de la République, Ministres et députés de la ci-devant cinquième république française dont la liste est annexée au présent acte, acte dont la teneur suit…

Vu les ordonnances de prise de corps rendues par le tribunal contre les dits élus, le procès-verbal de la remise de leurs personnes en la maison de justice de la Corderie, la déclaration du juré de jugement portant qu’il est avéré que,

1° le vingt-cinq du mois de juillet de l’an 2021, la ci-devant Assemblée nationale a adopté lors du scrutin public numéro 3949 portant sur l’ensemble du projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire, par 156 voix pour, 60 voix contre et 14 abstentions, un texte législatif instaurant un « pass sanitaire » qui déshonore la république française en rompant avec la devise de la ci-devant république « Liberté, égalité, fraternité », texte qui institue, sur une base sanitaire incertaine, des sous-citoyens aux droits et libertés restreints ;

2° les accusés, ci-devants élus de la cinquième république, qui ont élaboré et voté pour l’adoption de cette loi ont ainsi gravement porté atteinte à l’unité de la Nation ou à la liberté des Français, ou à l’égalité entre ceux-ci ;

3° ils l’ont fait avec des intentions manifestement dogmatiques et irrationnelles déconnectées de toute préoccupation vaguement sanitaire pour les Français ;

Le Tribunal, après avoir entendu l’Accusateur Public sur l’application de la Loi, condamne lesdits élus, ci-devants Président, Ministres et Députés de la ci-devant cinquième république française, à l’indignité nationale, crime rétabli en France par l’ordonnance du 2 juillet 2021,

Conformément à ladite ordonnance, dont il a été fait lecture en séance,

Condamne lesdits accusés aux peines qui suivent :

  • 5 ans d’emprisonnement ferme
  • exclusion du droit de vote,
  • inéligibilité définitive,
  • exclusion des fonctions publiques ou semi-publiques,
  • perte du rang dans les forces armées et du droit à porter des décorations,
  • exclusion des fonctions de direction dans les entreprises, les banques, la presse et la radio, et de toutes fonctions dans des syndicats et organisations professionnelles, des professions juridiques, de l’enseignement, de la santé, du journalisme, de la recherche et plus généralement dans tous les organismes et institutions ayant affaire au bien public ;

Et Ordonne en outre que les biens desdits élus seront acquis à la République conformément à l’article deux du titre deux de la Loi du dix mars dernier, dont il a également été fait lecture, laquelle est ainsi conçu : « Les biens de ceux qui seront condamnés à l’indignité nationale seront acquis au profit de la République. ».

Ordonne enfin que le présent jugement sera, à la diligence de l’Accusateur Public, déclamé sur la place de la Révolution de cette ville, imprimé et affiché partout où besoin sera dans toute l’étendue de la république, sera reproduite in extenso dans toute la presse du pays, qu’elle soit écrite, radio, télévisuelle ou internet.

Fait et jugé à Paris, en l’audience du Tribunal, par Bernard-Marie Tonmané, président ; Tony Coufault, Antoinette Sourillon et Jeanne Deuouin, juges, qui ont signé la présente minute avec le greffier.

Le mercredi 9 thermidor deux mil vingt-deux, premier de la sixième république Française.

ANNEXE AU JUGEMENT – LISTE DES CONDAMNÉS

Poursuivre la lecture de « Et si … Rêvons d’un thermidor différent »

Notice Pfizer aux patients et soignants

A toutes fin utiles, et à l’attention principalement des innocents, ou des criminels qui pullulent sur FB en prétendant que le produit Pzifer n’est pas (n’est plus) en phase d’essai, je me permets de déposer ici la notice qui est délivrée aux USA aux personnes recevant une injection de Pfizer ainsi qu’aux personnels effectuant cette injection :

Notice Pfizer

C’est un document de 7 pages, sans aucune surprise (venant de Pfizer), mais dans lequel il est quand même intéressant de noter que :

1/ Pfizer insiste à plusieurs reprises sur le fait que le « Pfizer-BioNTech COVID-19 Vaccine is an unapproved vaccine that may prevent COVID-19. » En français, que leur vaccin est un vaccin non-approuvé qui PEUT prévenir le COVID-19.

2/ Dans la lumière de la loi PASS-SANITAIRE en cours de discussion finale au parlement français dans laquelle un amendement introduit l’interdiction de recevoir des soins en hôpital sans PASS, les américains indiquent bien à l’inverse que, même si vous refusez ce vaccin, cela ne changera en rien votre prise en charge médicale.

Extrait page 5

3/ Comme au niveau européen avec la « Conditional Marketing Authorisation » (CMA) délivrée par l’EMA, ou au niveau français avec l’AMM Conditionnelle, aux USA, le vaccin n’est autorisé que sous « Emergency Use Authorization» (EUA) délivrée de manière temporaire par la FDA en attendant la fin des essais.

4/ Cette EUA étasunienne n’est délivrée, comme en France l’AMMC et en Europe la CMA, que sous certaines conditions dont le fait qu’il n’existe pas d’alternatives adéquates approuvées disponibles (« no adequate, approved, available alternatives »), d’où, encore une fois, l’intérêt pour Pfizer et les autres récidivistes de l’arnaque sanitaire que tout le monde croit qu’il n’y ait pas de traitement.

Extrait page 6

C’est tout.

Insurrection

Mon crime ?
M’interroger légitimement sur l’efficacité et l’innocuité individuelle et collective de produits génétiques expérimentaux complètement nouveaux revendus juteusement par des récidivistes de l’arnaque sanitaire.

Ma punition ?
Plus de travail, plus de salaire ni de revenu, plus de soins ou d’examens hospitaliers, dentaires, médicaux, plus de soins vétérinaires pour ma Syriza, plus de loisirs payants, resto, bar, ciné, musée, salle de gym, expos, concert, plus de droits civiques (bon, ça en même temps, je m’en cogne grave), plus de voyages ni même de déplacements en train, plus de visites pour voir ma mère ! (liste vouée à s’allonger)

Mon « choix » ?
Abandonner mes principes qui font ce que je suis et tendre l’épaule, ou essayer de survivre la tête haute pleine d’idées noires…

Surtout ne pas parler d’apartheid, d’étoile jaune et toussa, ça n’a rien à voir, nous en France, c’est liberté, égalité, fraternité…

En attendant, je souhaite du plus profond de mon cœur, vraiment, c’est sincère, à toutes les raclures de fond de bidet qui ont pensé et voté ces mesures infamantes, la petite merde de l’Elysée en tête, les pires souffrances et malheurs possibles.

Insurrection.

Du côté du Macronistan, à la recherche des temps perdus

Longtemps je me suis couché de bonne humeur.

Ce matin, je dois me presser d’aller acheter une paire de jeans. J’ai besoin de nouveaux jeans. Mais je n’ai plus que quatre jours pour le faire dans le régime de semi-liberté actuel. Le Célio où je compte me rendre est dans une galerie marchande. Mercredi, si j’ai bien compris, je n’aurai plus le droit d’entrer y faire des achats. Car tel est le souhait du petit prince de mes deux.

J’en ai marre de tout ce cirque. Des gens masqués de partout, un carré pastel sur la gueule, un carré noir ou orange pour les rebelles, le regards de travers, les couilles à l’envers, les nerfs à fleur de peau … Sortir ? Vérifier au préalable qu’un petit vizir local, un maire, un préfet, un policier municipal, que sais-je, un gérant de parking, n’a pas décidé dans sa toute puissance quelque règle particulière aussi saugrenue qu’invasive, comme fermer une plage ou un chemin forestier … et penser à prendre un masque, voire deux, au cas où le premier tombe … Un magasin ? Un préposé au gel se précipite aussitôt sur toi son flacon magique brandi fièrement entre ses mains et t’en asperge abondamment les mains, que tu le veuilles ou non. Sourit-il ? Me tire-t-il la langue ? impossible à déterminer, son carré vert le rend invisibilise … Suivre les flèches tracées au sol, surtout ne pas croiser un autre humain, des fluides corporels pourraient être échangés, garder ses distances, sortir par derrière … Un restau ? Mettre sagement son masque jusqu’à la table, l’enlever une fois installé, le remettre pour aller pisser, l’enlever une fois de retour, le remettre pour payer la note au robot à mâchoire bleu-ciel derrière son plexiglas …

Attendre les décisions de l’enfant roi. On ferme les restaus, on ouvre les écoles, on ferme les musées, on ouvres le métro, on ferme les terrasses, on rouvre les restaus, on confine tout le monde, autorisations de sortie, on déconfine les jeunes, on déconfine mais que jusqu’à 21h00, on ferme les facs, on ouvre les lycées, on autorise le brevet, on interdit le BAC, on ouvre, on ferme, on ouvre, on ferme, jacques a dit …

Surtout ne pas allumer la télé, ou surtout pas une chaine de propagande en continu où les grands cardinaux de la foi covidienne distillent la parole sacrée H24 : pandémie, virus, risque, saturation, mort, vaccin, pandémie, virus, vaccin, virus, vaccin, complotiste, pandémie, vaccin, vaccination, vaccination obligatoire, solidarité … Sans déconner, Apolline de Malherbe qui parle de solidarité, ça choque personne ? Et pourquoi pas Marc Dutroux dissertant sur le bien-être des enfants ? Et ça repart, vaccination, vaccin, vaccin, vaccin …

Et dans quatre jours, la température montera encore de quelques degrés dans la casserole du Macronistan. Les petits grenouilles frenchies semblent s’en accommoder. C’en sera alors fini de prendre le train pour aller voir sa famille, fini l’avion pour l’étranger, fini les restaus, les musées, les cinés, quoi d’autre encore !? Les vacances ? Une semaine dans un gîte réservé de longue date en Bretagne, en espérant que le vizir local n’aura pas tout fermé d’ici là sur un coup de tête. Heureusement que je pars avec mes amis reliés Aragon, Vallès et Tolstoï. On va essayer de tenir, bien sûr, mais il va bien falloir retourner travailler à la rentrée … On verra bien …

Comment en sommes-nous arrivés là ?

Poursuivre la lecture de « Du côté du Macronistan, à la recherche des temps perdus »

Le patient anglais

J’insiste, excusez-moi. Juste pour laisser une autre trace de la folie qui s’est emparée de notre monde, et pour ne pas devenir fou moi-même. Quelques faits bruts, simples, basiques.

Le Royaume-Uni (UK) est l’un des pays européens le plus vacciné avec plus de 50% de sa population complètement vaccinée (deux doses). :

Le vaccin protège contre la propagation du virus, nous dit-on, nous répète-t-on, nous assène-t-on, nous martèle-t-on, c’est même sa destination originale, et c’est en tous cas l’argument principal avancé en faveur d’une vaccination obligatoire. Voyons cela :

« Non, mais en fait, c’est surtout qu’il protège des formes graves ! » Bien, voyons :

Oups, le nombre de morts repart à la hausse dis-donc.

« Oui, mais en fait, c’est parce que c’est un nouveau variant, le fameux Delta » :

Effectivement. Et donc ?

Je résume : les supers vaccins que l’on veut nous rendre obligatoires sont super efficaces contre la transmission et contre les formes graves de la maladie … sauf pour les variants qui arrivent à s’échapper de … la couverture vaccinale.

Ben, c’est exactement ce que d’aucun avait anticipé en insistant sur la stupidité de vouloir vacciner en masse pendant que la pandémie originale est toujours active car cela favorise les échappées immunitaires (je résume). C’est d’ailleurs précisément ce qui permet d’inverser l’argument de l’altruisme (ou du civisme) agité fébrilement par les évangélistes médiatiques de la vaccination tous azimuts à la face des non-vaccinés, brebis galeuses irresponsables. Je tiens que, bien au contraire, participer en ce moment à la grande orgie vaccinale mondiale favorise les échappées immunitaires (potentiellement un jour d’un variant exterminateur) et dénote par conséquent un état d’esprit bien peu tourné vers le bien commun.

Allez, je vous remets le Pr. Vélot :

https://odysee.com/@francesoir:2/ChristianVelot:d

Je n’ai (très brièvement) abordé ici que l’aspect efficacité de la vaccination. Je ne parle pas des autres sujets qui fâchent tout rouge les ayatollahs de la vaccination, tels que les effets secondaires (à court terme, pour ceux à long terme, faudra attendre encore quelques années) et les traitements précoces (plus efficaces et moins toxiques que leurs injections).

Mais ça devrait suffire, non ? Ben non, tout ce cirque va continuer, je n’en doute pas une seconde.