2012: Comparez les programmes !


Dernière mise à jour: 16/04/2012 9h30

Votez pour le programme auquel vous adhérez le plus. Et pis c’est tout!

Voici donc, si cela peut aider, un comparatif des programmes de divers postulants pour les élections de 2012. Ce comparatif s’adresse principalement aux indécis, mais les partisans, sympathisants et militants sont également les bienvenus. Attention toutefois à la charte du blog.

Programmes comparés

Le choix des programmes qui sont comparés ici est explicité en fin de page.

CANDIDAT Programme LEPEN Programme BAYROU Programme HOLLANDE Programme MELENCHON
Sources utilisées marinelepen2012.fr/le-projet/
à copier-coller dans votre navigateur internet. je ne veux pas leur mettre un lien direct ;-)
Mon programme Le projet l’Humain d’abord
Statut du programme Programme écrit Programme écrit Programme écrit
Programme écrit
Disponibilité du programme depuis fin 2011 depuis mars 2012 depuis janvier 2012 depuis septembre 2011

Légende synthétisant la position du candidat/parti par rapport à une mesure du tableau comparatif:

  • : pas d’accord, non favorable, proposition non soutenue
  • : d’accord, favorable, proposition soutenue
  • : favorable avec proposition plus ambitieuse (incluse dans un autre lot de propositions)
  • : position inconnue (je n’ai pas trouvé de position sur le sujet)
  • : position longuement bla-bla-tée dans le programme de manière très floue sans mesure concrète

Attention: nous sommes habitués à voir des tableaux dans lesquels plus il y a de coches vertes, plus c’est positif. Ce n’est pas le cas ici. Une coche verte peut être attribuée aussi bien à une mesure que je considère, en homme de gauche, comme progressiste qu’à une mesure réactionnaire. Il peut en résulter un effet visuel trompeur lorsqu’on parcourt trop rapidement le tableau (genre, « plus c’est vert mieux c’est », ce qui est faux)

Astuce: si vous recherchez les mesures concernant une question précise, le mieux est de faire une recherche de mots clés dans votre navigateur grâce aux touches CTRL-F de votre clavier (enfoncer simultanément les touches CTRL et F)


Dette publique / régulation de la finance

PROPOSITION
MESURE
Programme LEPEN
Programme FN
Programme BAYROU
Programme MODEM
Programme HOLLANDE
Programme PS
Programme MELENCHON
Programme FDG
Audit citoyen de la dette française pour déterminer quelle part est réellement due et quelle part est illégitime ou odieuse (selon la terminologie consacrée)
Réduction des dépenses publiques (plan de rigueur)
Pas un euro de dépense publique en plus en 2013 et 2014
Permettre au Trésor français d’emprunter directement à la Banque de France en attendant cette mesure au niveau européen
Interdiction par la loi, voire la Constitution, du déficit (appelée improprement règle d’or) avec sanction automatique
Placement sous contrôle social des banques privées qui ne respecteraient pas la nouvelle réglementation en matière de lutte contre la spéculation et la financiarisation
Création d’un pôle public financier pour relancer l’investissement productif utile
Intégration au Pôle financier public des institutions financières publiques existantes (Caisse des dépôts, Crédit foncier, OSEO, CNP, Banque postale)
Séparation des banques de dépôt et des banques d’investissement
Réforme de la fiscalité pour un impôt plus progressif par augmentation du nombre de tranches (5 aujourd’hui)
Réforme de la fiscalité: nombre de tranches 7 7
(1)
14
Réforme de la fiscalité: taux d’imposition et seuil de la tranche supérieure (tranche marginale) de l’impôt sur le revenu 46%
50%
250 000 €
75%
1 000 000 €
(1)
100%
360 000 €
Imposition différentielle des Français résidant à l’étranger (différence entre impôt payé à l’étranger et impôt qui aurait été dû en France)
Interdiction de tenir des postes exécutifs ou adminstrateurs dans les grands groupes français pour les évadés fiscaux (4)
Interdiction de représenter la France pour les sportifs français évadés fiscaux (4)
Fusion IR et CSG avec une partie de l’impôt allant à la protection sociale
Nouvelle côtisation sociale sur les revenus financiers jusqu’à abrogation complète de la fiscalisation de la protection sociale (plus de CSG)
Augmentation de l’ISF
Remplacement de l’ISF par une contribution de solidarité sur le patrimoine (CSP) calculée comme un revenu théorique de 1 % supplémentaire intégré dans la base de l’Impôt sur le Revenu pour tout patrimoine au-dessus de 1 million d’euro
Taxation des revenus du capital au même niveau que ceux du travail
Taxation des revenus financiers des entreprises
3 taux d’imposition différents sur les sociétés : 35% pour les grandes, 30% pour les petites et moyennes, 15% pour les très petites
Taxation des bénéfices des banques en augmentant leur imposition de 15 %
Interdiction des ventes de gré à gré
Interdiction des ventes à découvert et des produits spéculatifs
Interdiction des stocks options sauf pour les entreprises naissantes
Interdiction des stocks options (5)
Interdiction des LBO
Blocage des échanges de capitaux avec les paradis fiscaux (2)
Contrôle des mouvements internationaux de capitaux à des fins de spéculation
Taxation des mouvements internationaux de capitaux à des fins de spéculation
Suppression des exonérations de cotisations sociales sur les heures supplémentaires
Obligation de détention de titres de la dette publique par les institutions financières françaises
Abrogation unilatérale du pacte de stabilité et du pacte euro-plus

Activité économique / emploi

PROPOSITION
MESURE
Programme LEPEN
Programme FN
Programme BAYROUProgramme MODEM Programme HOLLANDEProgramme PS Programme MELENCHONProgramme FDG
Taxation des productions délocalisées
Augmentation des droits de douane sur les produits provenant de pays ne respectant pas les normes internationales en matière sociale, sanitaire ou environnementale (2)
Label indépendant indiquant la provenance, ou la part française dans le produit
Réquisition si besoin des outils de production menacés (application de: l’article 410-1 du code pénal qui prévoit que « les éléments essentiels du potentiel économique de la nation » doivent être défendus.
Mise en place d’un plan de transition écologique promouvant des investissements publics conditionnés à des critères écologiques, sociaux et démocratiques
Création d’un Commissariat national aux stratégies pour faire travailler ensemble tous les acteurs de son redressement (objectif ? moyens ?)
Mise en place d’un plan de financement pour la sobriété et l’efficacité énergétiques et pour la diversification des sources d’énergie
Plan national de transition écologique de l’agriculture
PAF (Politique agricole française) permettant un développement stratégique plus justement réparti entre petites et grosses structures agricoles
Mise en place du principe de modulation de l’impôt sur les sociétés et du taux des cotisations sociales patronales en fonction des objectifs d’emploi, de formation et de salaires de l’entreprise
Allègement d’impôt sur les sociétés sera consenti aux entreprises qui investissent
Ouverture pour les entreprises de moins de 50 salariés d’un droit à 1 emploi sans charges pendant deux ans, pourvu qu’il s’agisse d’un CDI (avec période d’essai) proposé à un jeune dont ce sera le premier emploi ou à un chômeur
Création d’un crédit d’impôt innovation (?)
Les entreprises qui délocalisent et licencient, devront rembourser toutes les aides publiques qu’elles auront perçues
Mise en place politique de l’équivalent français du « small business act » accordant aux PME/PMI françaises une priorité d’accès aux marchés publics locaux et nationaux
Suppression progressive sur le quinquennat des taxes et impôts dont le rendement fiscal est inférieur à 50 millions d’euros par an
Incitations fiscales au profit des particuliers de manière à multiplier le nombre de « business angels »
Concernant les Buisness Angels, déduction des pertes liées à leur investissement dans des entreprises en développement, des de leur propre revenu imposable
Priorité nationale: à compétences égales, Pôle Emploi proposera les emplois aux français. Idem pour les administrations. La liste des emplois dits « de souveraineté » sera élargie
Soutien à l’installation des jeunes agriculteurs et à une agriculture responsable
Achats alimentaires des collectivités locales orientés vers l’agriculture et la pêche de proximité (lait et laitages, viandes, fruits et légumes)
Lancement d’un réseau de géothermie profonde
Soutien public à l’économie sociale et solidaire, et notamment aux coopératives
Contrat de génération: il permettra à chaque employeur qui accepte de conserver un senior le temps qu’il accède à ses droits à la retraite à taux plein et qui en même temps embauchera un jeune en CDI d’être exempté de cotisations sociales sur ces deux emplois
150 000 emplois d’avenir (CDI ? Salaire ?) pour faciliter l’insertion des jeunes dans l’emploi et l’action des associations, en priorité dans les quartiers populaires
Nouvel instrument d’épargne pour les PME, le livret d’épargne industrie dont le produit sera entièrement dédié au financement des PME et des entreprises innovantes
Consultation des représentants des salariés pour la négociation des conditions de travail et des rémunérations et droit de vote des représentants des salariés dans les conseils d’administration des entreprises
Présence accrue des salariés dans les conseils d’administration ou de surveillance et les comités des rémunérations (1 homme=1 voix)
Création d’un livret d’épargne industrie (fonctionnement ?)
Création d’un pôle public financier pour relancer l’investissement productif utile et le soutien (prêts à taux très faible, voire nul) aux PME
La création d’une banque d’économie mixte décentralisée de soutien aux PME qui pourront faire appel à des actionnaires nouveaux (type assurance-vie)

Pouvoir d’achat / social

PROPOSITION
MESURE
Programme LEPEN
Programme FN
Programme BAYROUProgramme MODEM Programme HOLLANDEProgramme PS Programme MELENCHONProgramme FDG
Rétablissement total des 35 heures
Smic à 1 700 euros brut par mois pour 35 heures
Augmentation du SMIC
Quota maximal d’intérimaires et de CDD égal à 5 % des effectifs dans les grandes entreprises et 10 % dans les PME
Titularisation des 850.000 précaires de la Fonction publique
Instauration du salaire maximum: dans chaque entreprise l’écart entre le plus bas et le plus haut salaire ne pourra dépasser 1 à 20
Imposition d’un écart maximum de rémunérations de 1 à 20 maximum dans les entreprises à participation publique
Assouplissement du droit du travail (flexibilité) et rendre possible des formes d’exercice de l’activité professionnelle extrêmement souples à temps partiel
Augmentation immédiate des bourses d’études
Allocation d’étude sous condition de ressources dans le cadre d’un parcours d’autonomie.
Adaptation de la loi SRU aux possibilités concrètes de chaque commune ; l’objectif n’est pas de construire le plus possible de logement social, mais d’attribuer les logements existants de la manière la plus juste
Stricte application de la loi SRU avec augmentation des sanctions
Exigences en matière de construction de logements sociaux de la loi SRU= 25%
Construction de nouveaux logements sociaux par an 150 000 200 000
Abrogation de la loi Molle 1 sur le logement
Création d’une agence nationale foncière décentratlisée au niveau des régions
Programme de cession par l’État de terrains à disposition pour la réalisation de programmes locatifs, sociaux et très sociaux sous condition de mixité (donc comportant aussi des logements à la vente ou à loyer libre) cédés à un prix inférieur au prix du marché
Majoration de 0,55 % de la contribution des employeurs à l’effort de construction
Relèvement du plafond du Livret A 30 000 € 20 000 €
Rémunération du livret A supérieure à l’inflation et tenant compte de l’évolution de la croissance
Recentralisation de la collecte du livret A par la Caisse des Dépôts et Consignations
Encadrement des loyers dans certaines zones
Diminution des loyers en abaissant les loyers supérieurs sur la moyenne des loyers sur chaque zone
Blocage des loyers
Contrôle intégral de la fixation des tarifs appliqués aux ménages et aux entreprises dans les secteurs stratégiques (énergie et transports notamment)
Plafonnement des loyers lors de la première location ou à la relocation
Interdiction des expulsions locatives
Revalorisation de l’APL en supprimant les mois de carence
Mise en place d’une mutuelle logement, d’initiative publique, chargée de couvrir les risques locatifs et de remplacer toutes les cautions en garantissant contre tous les risques d’impayés ou de dégradation.
Interdiction des licenciements boursiers : une entreprise dont les profits augmentent ne doit plus avoir le droit de supprimer des emplois
Dissuasion des licenciements boursiers par des pénalités financières pour les entreprises qui en même temps versent des dividendes à leurs actionnaires
Mise en place d’un droit de véto des représentants des salariés sur les décisions stratégiques (dont les délocalisations, les licenciements économiques les ou fermetures de site) et un droit prioritaire de reprise en coopérative
Mise en place d’un nouvel indicateur de Progrès Humain (IPH) après débat populaire et vote du Parlement
Doublement du montant de l’aide de l’État aux actions de prévention et d’aide sociale, à destination des collectivités et des associations
Augmentation de la TVA 2 pts
TVA « éco-modulable » (diminuée sur les produits non-polluants et augmentée sur les produits polluants)
Taux de TVA majoré pour les produits de luxe (berlines, joaillerie et cosmétique de luxe entre autres exemples)
Réinvestement d’une partie des superprofits des groupes pétroliers dans des aides à l’isolation, le développement des énergies renouvelables et la mise en place de tarifs progressifs pour le gaz, l’électricité et l’eau.
Plafonnement du coût des services facturés par les banques

Services publics

PROPOSITION
MESURE
Programme LEPEN
Programme FN
Programme BAYROU
Programme MODEM
Programme HOLLANDE
Programme PS
Programme MELENCHON
Programme FDG
Arrêt de la RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques qui imposent notamment le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux)
Moratoire sur toutes les politiques de déréglementation de l’énergie, abrogation de la loi NOME
Gel des directives européennes de libéralisation des services publics en particulier du transport ferroviaire et des services postaux
Création d’un pôle 100% public de l’énergie comprenant EDF, GDF, Areva et Total renationalisé
Réduction de la part du nucléaire dans la production d’électricité de 75% à 50% à l’horizon 2025 référendum
Débat et référendum sur la sortie du nucléaire ou le maintien d’un nucléaire sécurisé et public
Moratoire sur la continuation du chantier de Flamanville (EPR)
Création d’un pôle public financier
Création d’un service public de la dépendance (principalement pour aider les personnes agées et leur famille)
Plan « Face à la dépendance » qui fera jouer tous les leviers disponibles, recherche médicale et pharmacologique, amélioration de la prise en charge dans les maisons de retraite et les hôpitaux, construction d’une offre plus abordable pour les familles, appui aux aidants et mise en œuvre de la solidarité nationale (??)
Maîtrise publique de la gestion de l’eau et de l’assainissement
Abrogation des lois de libéralisation du rail
Préservation du statut public des entreprises détenues majoritairement par l’État (EDF, SNCF, La Poste…)
Création d’emplois publics dans l’enseignement
Création de postes (redéployés d’un autre service public) dans l’enseignement
Rétablissement de la formation des professeurs
Allégement des horaires pour un grand nombre d’élèves (?)
Favoriser la mise en place d’écoles de parents associatives pour aider ceux qui ont des difficultés à accompagner leur enfant
école du soir « à la demande » avec une contribution modeste des apprenants dans tous les établissements du second degré
Notation pédagogique des enseignants assurée par des évaluateurs expérimentés de la même qualification que celui qui est évalué et non par le chef d’établissement
Nouveau service public de la petite enfance
500 000 places d’accueil sous toutes ces formes aux enfants de moins de trois ans avec la création d’une école du premier âge
Création d’emplois publics dans la santé
Création d’emplois publics dans la justice
Création de postes (redéployés d’un autre service public) dans la justice
Création d’emplois publics dans la police
Création de postes (redéployés d’un autre service public) dans la police
Création d’emplois publics dans les contrôleurs fiscaux
Suppression de la loi LRU et du pacte pour la recherche
Baisse de 2% des dotations de l’Etat aux conseils généraux et conseils régionaux,
Interdiction législative d’augmenter les impôts locaux pour les collectivités concernées
Création du Conseil national des médias
Renforcement la présence de l’État dans le capital d’entreprises stratégiques
Réserver 1 embauche sur 3 dans la fonction publique aux plus de 45 ans issus du privé

Protection sociale

PROPOSITION
MESURE
Programme LEPEN
Programme FN
Programme BAYROUProgramme MODEM Programme HOLLANDEProgramme PS Programme MELENCHONProgramme FDG
Système de retraite par répartition avec un âge de départ légal
Age de départ légal à la retraite à taux plein quel que soit le nombre d’annuités 67 67 60
Age de départ auquel il est possible de partir légalement à la retraite avec une décote si le nombre d’annuités ou l’âge de départ à taux plein n’est pas atteint 60 60
Système de retraite à la carte basé sur un nombre d’anuités requises sans lequel un salarié ne peut pas décider de partir à la retraite, même avec une retraite plus faible 40
Système de retraite par points avec choix de l’âge du départ (suppression de l’âge légal) et de la durée de cotisation et rachat possible de points. Ajustement de la valeur du point pour équilibré le régime entre cotisation et pensions.
Acune retraite de salarié inférieure au SMIC
La retraite agricole minimum sera fixée à 85% du SMIC
Remboursement à 100% des dépenses de santé
Gel du montant du forfait hospitalier et des taxes sur les mutuelles de santé
Création d’un bouclier santé pour les personnes qui ne sontplus prise en charge par la CMU ou la CMUC
Abrogation de la réforme hospitalière
Fin de la facturation à l’acte à l’hopital
Mise en place d’un pôle public du médicament qui entre autre, produira une partie des médicaments
Mise en chantier d’un système de sécurité, d’emploi et de formation pour tous tout au long de la vie
Obligation d’exercer une activité à temps partiel au service de la communauté dans le secteur associatif ou public pour les bénéficiaires de minima sociaux
Doublement du montant de l’aide de l’État aux actions de prévention et d’aide sociale, à destination des collectivités et des associations
Abrogation de loi 2003 sur l’assurance-chômage des intermittents du spectacle et création d’un système mutualisé pérenne
Instauration d’un délai de carence d’un an de résidence continue en France et de cotisation avant de bénéficier de tous les avantages de la Sécurité sociale
Concernant les droits des travailleurs, hiérarchie des normes garantie : constitution > loi > accord de branche > accord d’entreprise sauf si un aucun accord de niveau inférieur est plus favorable au travailleur dans quel cas cet accord sera la nuvelle cible législative globale.
Permettre des accords de branche ou d’entreprise négociés entre les organisations syndicales et imposés à tous les salariés, et ce, même si ces accords sont moins favorables au travaileur en terme de droits que ce que prévoit la loi.
Contrat de travail unique à durée indéterminée pouvant être interrompu avec des indemnités fixées à l’avance dans le contrat
Déremboursement de l’avortement
Filière vers l’apprentissage dès 14 ans
Ouverture d’un compte formation continue, pourra être activé par le salarié lorsqu’il rencontrera des périodes de chômage partiel ou continu avec perte de salaire limitée

Institutions françaises

PROPOSITION
MESURE
Programme LEPEN
Programme FN
Programme BAYROU
Programme MODEM
Programme HOLLANDE
Programme PS
Programme MELENCHON
Programme FDG
Convocation d’une Assemblée constituante dans le but de la fondation d’une VIe République parlementaire, sociale et participative
Fin du Président de la République (ou alors juste honorifique comme dans toutes républiques parlementaires)
Le Président de la République serait élu pour un mandat non renouvelable de 7 ans
Proportionnelle à toutes les élections
Dose de proportionnelle aux élections législatives (3)
Règles de la propostionnelle aux législatives: trois quarts des sièges comme maintenant au scrutin majoritaire. Un quart des sièges pour une attribution au scrutin proportionnel pour les partis au dessus de 5 % (3)
Sanctions aux partis qui ne respecteront pas l’objectif de la parité
Seul le référendum pourrait, à l’avenir, permettre de réformer la Constitution, le Parlement réuni en Congrès ne pouvant plus exercer ce droit
Réaffirmation et application stricte de la loi de 1905 sur la laïcité
Toutes les modifications ultérieures de la loi de 1905 affectant ces principes seront abrogées
Ajout dans la constitution d’une règle particulière pour institutionaliser le concordat d’Alsace-Moselle
Création d’un ministère de l’Intérieur, de l’Immigration et de la Laïcité
Aucun financement public ne sera octroyé à la construction de nouveaux établissements scolaires privés ou à la rénovation de ceux qui existent déjà
Toute ségrégation de genre ou communautaire de l’espace public sera interdite par exemple le choix du sexe du médecin à l’hôpital public
Le président de la République renoncera définitivement à son titre de chanoine de Saint-Jean-de-Latran
Loi contre la corruption et les conflits d’intérêt pour sanctionner la «délinquance en col blanc»
Tout changement du périmètre des services publics sera décidé après consultation du peuple par référendum
L’initiative d’une loi sera ouverte aux citoyennes et aux citoyens
L’initiative d’une loi sera ouverte aux organisations syndicales et associations
Limitation du cumul des mandats
Abrogation de la réforme territoriale imposée par l’UMP
Réforme du statut pénal du Président de la République (3)
Suppression des micros partis (3)
Réduction du nombre des sièges à l’Assemblée Nationale (400 au lieu de 577) aussi bien qu’au Sénat (3)
Le vote des députés ne pourra plus être délégué, obligation à la présence effective du député et tous les votes seront publics (3)
Reconnaissance du vote blanc (déifnition d’un corum? quid si pas de corum?) (3)
Pouvoir réglementaire d’adaptation des lois à chaque région

Droits individuels / Sociétal

PROPOSITION
MESURE
Programme LEPEN
Programme FN
Programme BAYROU
Programme MODEM
Programme HOLLANDE
Programme PS
Programme MELENCHON
Programme FDG
Abrogation des lois HADOPI
Régularisation des travailleurs sans-papiers
Rétablissement du droit au regroupement familial
Suppression du regroupement familial
Réduction en 5 ans de l’immigration légale de 200 000 entrées par an à 10 000 entrées par an (division par 20), en privilégiant les talents
Fermeture des centres de rétention
Droit de vote aux étrangers aux élections locales.
Réduire la durée maximale de la carte de séjour de 10 ans actuellement à 3 ans renouvelable avec un strict contrôle des conditions d’obtention
Suppression du droit du sol et réforme en profondeur du code de la nationalité française
Expulsion systématique de toute personne qui entre ou se maintient illégalement sur le territoire national
Suppression de l’Aide Médicale d’Etat aux migrants clandestins
Création du ministère des Droits des femmes et de l’égalité (ou équivelent)
Loi-cadre de lutte contre les violences faites aux femmes
Loi de lutte contre le sexisme
Bannissement des pratiques de discrimination positive dans tous les secteurs de la société (école, université, entreprise, administration)
Droit au mariage pour tous les couples
Droit à l’adoption pour tous les couples
les responsables de l’audiovisuel public ne seront plus nommés par le président de la République
Alourdissement des peines pour les personnes coupables d’avoir agressé physiquement ou verbalement un enseignant
Instauration de cours de français obligatoires pour les parents qui ne maîtrisent pas notre langue nationale
Création , dans les plus brefs délais,de 40 000 nouvelles places de prison
Abrogation des lois LOPPSI 2
Suppression des remises automatiques de peine
Responsabilité pénale sera accrue pour tous les mineurs de plus de 13 ans
Organiser un système de nullité de procédure qui n’entraine la libération d’un accusé qu’à la condition que la nullité soit de nature à apporter atteinte à la vérité des faits, à la bonne marche de la manifestation de la vérité
Rétablissement de la peine de mort ou instauration de la réclusion criminelle à perpétuité réelle. L’alternative entre ces deux possibilités pour renforcer notre arsenal pénal, sera proposée aux Français par référendum
Plus aucune prestation sociale (aides, logements, RSA, etc.) ne doit être versée aux récidivistes délinquants ou criminels justiciables d’une peine de un an de prison ou plus
Mise en place d’une présomption de légitime défense pour les forces de l’ordre concernant l’exercice de leurs fonctions

Construction européenne

PROPOSITION
MESURE
Programme LEPEN
Programme FN
Programme BAYROU
Programme MODEM
Programme HOLLANDE
Programme PS
Programme MELENCHON
Programme FDG
Bataille politique et diplomatique pour un nouveau traité européen et une refonte des statuts et missions de la Banque centrale européenne (BCE) pour qu’elle puisse prêter directement aux états
Bataille politique et diplomatique pour préparer, avec ses partenaires européens, l’arrêt de l’expérience malheureuse de l’euro, et le retour bénéfique aux monnaies nationales
rôle de la BCE comme prêteur en dernier ressort est une nécessité dans les situations de crises
Opt-Out de la France (négocié ou imposé) pour toutes les mesures et lois devant être prises mais interdites par le Traité de Lisbonne
La loi française retrouvera sa supériorité sur le droit européen dérivé (directive, règlement, etc.). Ces éléments feront l’objet d’une discussion avec nos partenaires européens dans le cadre de la renégociation nécessaire des Traités européens. La France se tiendra à sa doctrine en cas d’échec des négociations.
La France prendra l’initiative d’Etats généraux de la refondation européenne en faisant appel à toutes les forces politiques et sociales disponibles en Europe
Défense de l’instauration des euro-obligations

Politique internationnale / Défense

PROPOSITION
MESURE
Programme LEPEN
Programme FN
Programme BAYROU
Programme MODEM
Programme HOLLANDE
Programme PS
Programme MELENCHON
Programme FDG
Retrait des troupes françaises de l’Afghanistan
Retrait de la France de l’OTAN
Reconnaissance immédiat et unilatéral de l’Etat de Palestine par la France
Revenir à un effort de défense suffisant en parvenant progressivement sur cinq ans à 2% du PIB
Organiser une Garde Nationale de 50.000 réservistes hommes et femmes, sur l’ensemble du territoire (Outre-Mer compris) et mobilisable dans un bref délai
Abandon du siège de la France au conseil de sécurité de l’ONU
Retrait de la France du FMI
Retrait de la France de l’OMC

Notes des tableaux comparatifs

  1. F. Hollande a annoncé, sur TF1 le 27 février 2012, une « dernière tranche d’impôts à 75% au delà de 1 000 000 € de revenus par an ». Cette proposition n’est pas inscrite dans le programme écrit. Cela ressemble fort à une tentative de repêchage de voix à gauche sans engagement réel. De plus, cette mesure annoncée dans l’urgence est incohérente avec le reste du programme socialiste (ajout d’une seule tranche avec passage de la tranche de 45% directement à la tranche de 75%, aucun mesure prévue pour lutter contre la fuite des gros revenus). Enfin cette mesure va, encore une fois, à l’encontre d’autres de ses annonces, dont en particulier celle de la semaine précédente au Guardian. (Mon dieu qu’un pédalo peut tanguer sur ces eaux agitées! ;-)) Tout cela n’est donc probablement que de la bricole électoraliste et j’espère que personne na été dupe. Pour continuer dans le tangage, le 7 mars 2012, Laurent Fabius annonce sur BFMTV que cette mesure ne sera appliquée que de manière exceptionnelle pour la durée de la crise.
  2. Certaines des mesures proposées (depuis peu) par F. Hollande ne sont applicables qu’en enfreignant le Traité de Lisbonne. Or, suivant ses propos au Guardian: (« La gauche a gouverné pendant 15 ans, pendant lesquels elle a libéralisé l’économie et ouvert les marchés à la finance et à la privatisation. Il n’y a pas de crainte à avoir ») on sait que François Hollande n’appliquera jamais ces mesures puisqu’il veut rester dans le Traité de Lisbonne et qu’il a participé à la ratification le Traité de Lisbonne.
  3. Les nouvelles règles définissant la 6ème république, parlementaire à proportionnelle et parité intégrale avec mécanisme pour parer l’instabilité parlementaire, seront établies par l’Assemblée Constituante qui soumettra la nouvelle constitution ainsi rédigée à référendum pour approbation par le peuple français.
  4. Mesures non inscrites au programme écrit, annoncée oralement au meeting de Rouen le 6 mars.
  5. Sauf pour les start-up (à définir) pur F. Bayrou

Choix des programmes

Faute de temps et de courage (j’ai un vrai boulot à côté, moi ;-)), il m’a fallu faire un choix concernant les programmes politiques que j’allais inclure dans ce comparatif:

  • Premièrement, le but de ce comparatif étant de donner des éléments de choix aux indécis, et puisqu’il n’est pas dans mon intention (ni probablement dans mes capacités) de « retourner » un vote déjà arrêté, j’ai exclu l’UMP. Même si je veux bien admettre que quelques sympathisants UMP lisent ce blog, à mon avis uniquement par sympathie ou amitié personnelle ou par masochisme, il est probable qu’ils ne changeront pas d’avis (même si leur avis est débile :-D) à la lecture de mes tableaux. Pour ceux qui ne connaitraient pas le programme de l’UMP (il faut reconnaitre qu’il reste maintenant le seul à ne pas être disponible en ligne à 1 mois et demi de l’élection), sachez seulement qu’il s’agit d’un bon vieux programme d’orientation économique et sociale de droite libérale pure et dure (dictée par la Main Invisible elle-même sur le Mont Wallstreet). Il s’est étoffé depuis 2007 d’un volet extrême-droitisant pur et dur sur tous les aspects sociétaux. Il suffit de regarder la merde mondiale dans laquelle nous ont plongé ces programmes pour appréhender de quoi il retourne (vous voyez que je suis impartial quand je veux ;-).
  • Mais, me direz-vous alors, pourquoi ne pas avoir exclu le MODEM ? C’est vrai qu’il s’agit également d’un parti de droite libérale pur et dur. La réponse est simple: j’ai commencé à entendre une petite musique, s’élevant des chaines de désinformation, nous présentant M. Bayrou et son parti comme une alternative réelle à la politique de droite de M. Sarkozy. Un comble. Il fallait donc vite démonter ce mythe en train de renaitre de ses cendres de 2007.
  • Sur le cas de Mme Eva Joly, j’ai longuement réfléchi. Finalement, à regrets, j’ai pris la décision de l’exclure du comparatif, puisque, à mes yeux, son programme se confond maintenant, depuis la signature de l’accord PS-EELV dans son dos, avec celui du PS. De toute manière, j’ai toujours bon espoir que cette dame intègre et forte se réconcilie avec ses véritables idées et rejoigne le Front de Gauche avant l’élection.
  • Enfin, j’ai également exclu ceux que l’on nomme les « petits partis ». N’y voyez aucun suffisance. J’éprouve d’ailleurs beaucoup de sympathie pour certains de ces candidats et me retrouve souvent sur certaines de leurs positions. Encore une fois, il ne s’agit que d’une question de temps personnel (je ne suis pas journaliste). Je ne voulais surtout pas leur faire l’affront de leur consacrer moins de temps d’analyse que celui que j’ai dû investir dans l’étude de tous les autres programmes. Dommage, j’aurais bien rajouté celui de M. Poutou du Nouveau Parti Anticapitaliste ou de M. Nicolas Dupont-Aignan de Debout la République.
  • Concernant le FN, malgré mon aversion radicale pour ce parti réactionnaire et raciste, je l’ai finalement inclus dans mon comparatif. Pour deux raisons. Tout d’abord, à cause du jeu dangereux des médias qui continuent (depuis tellement d’années maintenant !) de nous présenter le FN pour ce qu’ils ne sont absolument pas, un parti qui défend les intérêts populaires, une alternative à la politique de droite (qu’elle soit menée par la droite ou le parti socialiste) pour le plus grand nombre des déçus de la politique. Ensuite parce que, si j’exècre autant le Parti et ses militants, je pense que l’on peut encore montrer leur vrai visage à certains de ses sympathisants et électeurs (j’espère une majorité) qui, complètement déboussolés par des décennies de politique identique libérale quelle que soit l’étiquette du parti au gouvernement, croient trouver dans le FN un vote contestataire. J’espère que, à la lumière de ce qui est listé danse ces tableaux, en particulier dans les domaines de la lutte contre la finance et du social, ces citoyens perdus verront apparaître au grand jour les véritables propositions de droite libérale, en plus d’être xénophobes et nationalistes, que ce parti a toujours soutenues.

Deuxième remarque. Par volonté de simplicité, j’ai regroupé les propositions des candidats à la présidentielle avec celles des partis politiques pour les législatives lorsqu’elles n’étaient pas contradictoires. En cas d’incohérence, j’ai privilégié la position du candidat à la présidentielle.

Dernier point. Comme vous l’avez peut-être remarqué, je suis un peu engagé 😉 Toutefois, mon but est ici de donner de manière objective les mesures proposées par les différents programmes. J’ai pu commettre des erreurs ou des oublis importants (en toute bonne foi, promis). Vous pouvez m’aider à garder ce tableau complet et impartial. N’hésitez pas, même si vous n’êtes pas du même bord que moi, à laisser un commentaire si vous détectez une erreur ou un oubli. Précisez bien vos sources pour que je prenne en compte votre remarque. Pas de source, pas de prise en compte ! De mon côté, je ferai mon possible pour maintenir ce tableau à jour le plus régulièrement possible. Si j’en ai l’occasion et le courage, j’envisagerai même éventuellement d’ajouter un jour le programme de l’UMP. Nous verrons s’il y a de la demande dans ce sens 😀

Billets complémentaires pour bien voter

Articles ou billets approfondissant certains points des programmes discutés ici ou mettant en avant certains sujets qu’il est important, à mon avis, d’avoir en tête avant de prendre sa décision de vote:

167 réflexions sur “2012: Comparez les programmes !

  1. « la marque du parti de la haine »

    Pff ! « le parti de la haine », « la firme à la pomme », « le créateur de la 5ème Republique », vous n’en avez pas un peu marre de jouer aux devinettes (truquées, d’ailleurs puisque l’on voir plutôt le FN la subir que la propager, la haine. N’est-il pas pour le moins curieux que ceux qui le condamnaient le plus naguère « pour des raisons morales », à savoir Michel Noir, Bernard Tapie et Alain Carignon, sont tous allés faire un petit tour sous les verrous ? Un hasard ?

    J'aime

  2. Je viens de découvrir cette nuit le programme en 37 points de Dupont-Aignan (eh oui, je n’avais suivi que les « grands » candidats. Je découvre que concernant HADOPI (point 29), autoroutes et radars (point 19), anomalie du financement des banques (point 7), prise en compte du vote blanc (point 2) et « actions de groupe » en consommation (point 33), je n’aurai pu écrire mieux moi-même. Je vais donc le soutenir un extremis en 2012 en espérant qu’il approchera des 5% et sera prêt pour 2017… car je pressens qu’aucun des autres n’aura rien fiat sur ces points-là.

    J'aime

  3. @potentiel
    Quel est donc ce « mensonge » (j’ai bien noté le singulier dans votre commentaire et vous en remercie) qui me rend si pathétique à vos yeux, s’il vous plaît ?
    Et quel candidat votre remarque concerne-t-elle ? Allez, je vous fais marcher. Je crois bien reconnaitre dans la profondeur et la délicatesse de votre commentaire la prose subtile traditionnelle qui est la marque du parti de la haine. Donc je rappelle à votre sagacité, qui n’a l’air d’avoir d’égale que votre immense culture politique, que François Hollande n’a, lui non plus, jamais été ministre (Sarkozy lui en fait d’ailleurs souvent le reproche).

    J'aime

  4. que de mensonge concernant le programme du seul candidat hors système, n’ayant jamais été ministre… Pathétique

    J'aime

  5. Grosse campagne d’information les derniers jours sont là ! victoire assurée ! hollande 26%, sarkozy 20%, mélenchon 20%, VOTEZ Mélenchon vite sortons Sarkozy !!

    J'aime

  6. Sur les 35h, je crois qu’il s’agit d’une coquille quand vous présentez que le PS compte les abroger. Sinon, d’où sortez vous cela ?

    J'aime

  7. @ simplyleft : « Sur votre remarque générale concernant la difficulté en politique, difficulté liée aux aléas et à la conjoncture qui évolue, de rédiger à l’avance un programme et de s’y tenir une fois au pouvoir, je suis bien entendu d’accord avec vous. Mais qu’en serait-il s’il n’y avait même pas cette sorte de contrat d’engagement initial avec le peuple ! »

    Je précise (tardivement) que je suis tout à fait d’accord aussi là-dessus ! Les programmes c’est très important, tout en restant conscient qu’un programme présidentiel n’a pas à traiter du moindre détail (sinon c’est la dictature) et que des événements *ïmprévus* peuvent conduire à des décisions différentes.

    Ce qui m’écoeure, c’est que certains candidats empilent les promesses par dizaines de milliards, en sachant parfaitement qu’il n’en auront pas la première demi-douzaine. Ce n’est même plus « prendre les gens pour des cons », c’est prendre le débat politique pour un tapis de … .

    Ceci dit, mon maire (PS, mais ça aurait pu être autre chose dans une autre commune) a parfaitement réussi ce coup-là en 2008. Il s’est fait élire sur un unique engagement précis : ne pas modifier les taux des impôts locaux. Résultat, je crois que les augmentations qu’il a fait voter ont été les plus fortes de France. En tout cas, elles étaient dans les « tops » des journaux. Magie des promesses !

    J'aime

  8. @donimico
    Je suis allé voir le forum en question. J’apprécie les efforts que tu y déploies pour tenter de défendre le travail réalisé dans ce tableau comparatif. Merci encore.

    @lecteurs du forum cité par donimico
    Oui, je suis engagé. Oui, je supporte le Front de Gauche. Oui, je suis de gauche. Je ne m’en suis jamais caché et c’est affiché dès le titre de mon blog.

    Cela étant dit, j’ai effectivement (comme le dit donimico) essayé d’être aussi objectif que possible dans la réalisation de ce tableau. Je dis « aussi objectif que possible » car j’espère que vous vous rendez compte qu’il est tout bonnement impossible de l’être complètement. Ce sont ceux qui déclarent l’être totalement qui bernent et enfument les gens. Comme les journalistes des grands médias d’aujourd’hui, qui sont tous, plus ou moins ouvertement, mais tous sous couvert d’impartialité, favorables à un parti, un candidat ou un courant de pensée. Quand vous vous intéressez très fortement et depuis très longtemps à un sujet, comme la politique en ce qui me concerne, vous prenez nécessairement parti. Consciemment ou inconsciemment. L’honnêteté intellectuelle exige que vous vous en rendiez compte déjà vous-même dans un premier temps puis que vous en rendiez compte aux autres lorsque vous vous exprimez.

    Sachez en outre que j’ai réalisé ce comparatif en décembre 2011. Et que je ne me ballade pas tous les jours sur les sites des programmes des candidats pour vérifier qu’ils continuent de dire la même chose que 4 mois auparavant. Suite à l’interpellation de donimico hier, je suis retourné voir (à contre cœur, vous vous en doutez ;-)) le programme en ligne de M. Le Pen et j’ai effectivement constaté des adaptations, que j’ai corrigées immédiatement. Il peut y en avoir d’autres.

    Bref, si vous voulez que je corrige des erreurs ou des oublis (que vous pouvez considérez comme de la mauvaise foi de ma part si cela peut vous rassurer), faites-le moi savoir. Tout ce que je demande est que chacun tienne des propos corrects et précise ses sources. Je ferai alors, si vous m’avez convaincu, les modifications nécessaires. Remontez un peu le fil des commentaires de cette page pour vous rendre compte que je sais m’amender. Vous trouverez, quelques pages en arrière, des discussions acharnées, mais polies, que j’ai eues récemment avec un militant du Modem qui a su, lui, grâce à sa culture politique évidente et argumentée, me faire modifier plusieurs points du tableau concernant son candidat.

    Et si vous voulez du véritablement engagement à gauche, baladez-vous dans les autres billets de mon blog. Vous y verrez la différence. 😉

    J'aime

  9. @Donimico
    Merci pour votre réponse au militant FN.

    En complément je rajouterai concernant la politique de sortie de crise ces citations du programme de Le Pen:
    – « La maîtrise dans la durée de l’endettement public sera inscrite dans une loi cadre qui instaurera à terme l’obligation d’un déficit structurel égal à zéro » (http://www.marinelepen2012.fr/le-projet/redressement-economique-et-social/dette/)
    – « Un plan d’action volontariste sera mis en œuvre pour identifier et réduire drastiquement les dépenses inutiles et néfastes pour le pays : fraude sociale et fiscale, niches fiscales inefficaces (comme la niche dite « Copé » au bénéfice des grands groupes), coûts de la décentralisation, poids de l’immigration incontrôlée sur les budgets sociaux. » (même endroit)
    – « Les collectivités territoriales devront maîtriser leurs effectifs et présenter chaque année au préfet de leur département pour les plus importantes d’entre elles (régions, départements, intercommunalités et communes de plus de 10 000 habitants) un plan impératif de réduction ou de stabilisation de leurs effectifs. Les dotations de l’Etat aux départements et aux régions seront réduites de 2% dès la première année du mandat. Les effectifs de l’Etat seront dans le même temps stabilisés. » (http://www.marinelepen2012.fr/le-projet/autorite-de-letat/fonction-publique/)

    Concernant, l’Euro, effectivement, le programme n’indique plus de sortie unilatérale de l’Euro. On y trouve maintenant (http://www.marinelepen2012.fr/le-projet/redressement-economique-et-social/euro/) un vœu pieu « La France doit préparer, avec ses partenaires européens, l’arrêt de l’expérience malheureuse de l’euro » sans aucune indication de ce qui se passerait si personne ne veut suivre, et un peu plus loin un « Afin d’accompagner la sortie de l’euro, … » comme si, ils étaient toujours restés sur leur position antérieure de sortie unilatérale. Bref, par honnêteté j’ai modifié mon tableau et enlevé la ligne « sortie unilatérale de l’euro »

    J’espère qu’ils seront satisfaits 😉

    J'aime

  10. je vous fais ici un copier coller du message que j’ai reçu d’un militant fn quand j’ai mis le lien sur un forum (ou il y a beaucoup de fn)
    Donimico, ce site est bourré de préjugés et de mensonges. Exemple, il est dit que Marine Le Pen veut sortir de l’Euro de manière unilatérale : Faux
    Il est aussi dit qu’elle est pour un plan de rigueur : Faux
    elle est pour l’interdiction du déficit public par la loi : Faux
    Non-taxation des produits délocalisés : Faux
    Bref je m’arrête là il y a bien au moins 1/3 de ce qui est dit sur le programme du FN qui est faux, donc ce site n’est pas sérieux et ne vise qu’à manipuler ses visiteurs. Ce n’est pas très grave, étant donné que cela doit surtout être des électeurs du fdg qui visitent ce site, mais je n’approuve pas du tout la méthode.

    ma réponse à son message :
    l’interdiction du déficit elle l’avait dit lorsque la règle d’or était médiatiquement à la mode et le plan de rigueur est un corrollaire. La réduction des dotations aux régions et départements fait bien partie d’un plan de rigueur extrème d’ailleurs. D’après le pen la rigueur n’est pas à supporter par tous peut être mais uniquement par les non français qu’ils paient ou non des impôts d’ailleurs mais cela est bien un plan de rigueur. Pour le reste je transmet sur le site à l’auteur qui corrigera ou répondra (je fais un copier coller de ton message pour être juste).

    J'aime

  11. Merci pour ce boulot considérable ! et que je veux considérer comme rigoureux même si je n’ai pas vérifié (faute de temps – et de courage). Dommage que EELV n’y soit pas…je devrai faire le travail moi-même !

    J'aime

  12. Pour clore mon initiative de partage d’informations sur les « solutions écologiques » possibles pour produire de « l’énergie » : Thème crucial qui nous concerne tous&toutes !…Voilà une sélection de vidéos présentant des technologies innovantes (en anglais car on trouve plus d’infos dans cette langue!) : (1 – Recycler les déchets en énergie : http://www.youtube.com/watch?v=iioOVevReOs&feature=BFa&list=PLD844CCA640372F1E&lf=plpp_video (2 – Centrales Solaires en activité : 500MW aux USA : http://www.youtube.com/watch?v=OTQ4cFn5sXs&feature=BFa&list=PLD844CCA640372F1E&lf=plpp_video + Technologies disponibles : http://www.youtube.com/watch?v=eXIHUTw_E0s&feature=BFa&list=PLD844CCA640372F1E&lf=plpp_video + http://www.youtube.com/watch?v=rPc0GIQ8djI&feature=BFa&list=PLD844CCA640372F1E&lf=plpp_video + Sahara – Solar Breeder Project : http://www.youtube.com/watch?v=UdO6T1TIDzQ&feature=BFa&list=PLD844CCA640372F1E&lf=plpp_video + Desertec Project : http://www.youtube.com/watch?v=UdO6T1TIDzQ&feature=BFa&list=PLD844CCA640372F1E&lf=plpp_video + http://www.youtube.com/watch?v=EFd4f9WWg5U&feature=BFa&list=PLD844CCA640372F1E&lf=plpp_video + Abengoa Solar : http://www.youtube.com/watch?v=nc_0spDFc7s&feature=BFa&list=PLD844CCA640372F1E&lf=plpp_video + En Espagne, Torresol Energy – Gemasolar Project : http://www.youtube.com/watch?v=m3vnzjdp6nY&feature=BFa&list=PLD844CCA640372F1E&lf=plpp_video + Premier Avion Solaire – Solar Impulse : http://www.youtube.com/watch?v=rTzAuoWgwi8&feature=BFa&list=PLD844CCA640372F1E&lf=plpp_video + http://www.youtube.com/watch?v=_zir0f9b1zA&feature=BFa&list=PLD844CCA640372F1E&lf=plpp_video + Premier Bateau Solaire – Planet Solar : http://www.youtube.com/watch?v=xRtUJAjrs8M&feature=BFa&list=PLD844CCA640372F1E&lf=plpp_video + (3 – Utilisation de l’Eau pour faire du Carburant : http://www.youtube.com/watch?v=Tj5twYOxJaY&feature=BFa&list=PLD844CCA640372F1E&lf=plpp_video + (4 – Energie libre : http://www.youtube.com/watch?v=aKWPht3fU-o&feature=BFa&list=PLD844CCA640372F1E&lf=plpp_video + (5 – Enfin, Pour qu’Emerge un Nouveau Paradigme Sociétal : http://www.youtube.com/watch?v=Eb45_451K0U&feature=BFa&list=PLD844CCA640372F1E&lf=plpp_video + Venus Project : http://www.youtube.com/watch?v=w7D_h5a4EEk&feature=BFa&list=PLD844CCA640372F1E&lf=plpp_video + http://www.youtube.com/watch?v=f2gLfkGs7Jo&feature=BFa&list=PLD844CCA640372F1E&lf=plpp_video + http://www.youtube.com/watch?v=JMnuVJbEsSE&feature=autoplay&list=PLD844CCA640372F1E&lf=plpp_video&playnext=1

    J'aime

  13. @iRiS
    Merci pour vos commentaires et tous vos liens. Cela fait longtemps que je voulais diffuser cette vidéo de M. Jean Ziegler dans un de mes billets. Vous l’avez fait, merci. Idem pour le projet Negawatts, mais vous savez, des fois le temps me manque. Concernant la non participation du programme de Mme Joly à mon comparatif je me suis déjà expliqué à maintes reprises sur ce sujet. Vous pourrez trouvez ces discussions en remontant un peu le fil des commentaires, si vous en avez le courage et l’intérêt. Sachez bien que je regrette également cet accord entre EELV et le PS dans le dos de Mme Joly et que j’ose toujours espérer que cette remarquable femme rejoindra un jour le FdG. Cordialement.

    J'aime

  14. Bravo pour votre travail d’investigation & votre initiative ! Avoir la vision « panoramique » des programmes proposés clarifie tout !…Cependant, je trouverai intéressant d’y ajouter le programme d’EELV (Europe Ecologie Les Verts) !…La prise en compte de l’Ecologie est primordiale = Tous&toutes inter-connecté(e)s avec la Nature !…Aussi, cet ajout faciliterai la prise de décision pour les déçus du traité « bradé » au PS (dans le dos d’EVA JOLY) !…J’espère que Mme JOLY rejoindra les incorruptibles justiciers des excès du « système » Financier = MELENCHON & son FRONT de GAUCHE !…J’espère que Mr MELENCHON et les autres candidat(e)s auront une vision éclairée en matière de « Solutions énergétiques » notamment sur = Construction HQE + Negawatts + Développement des Energies Renouvelables & soutien à l’innovation (par exemple : Mr Guy Nègre à inventé la voiture à air comprimé : http://www.youtube.com/watch?v=D-MKHXr6HAw & d’autres inventeurs remarquables qui travaillent avec « l’énergie libre » (par ex : Claude Poher & les universons : http://www.dailymotion.com/video/x3lvus_poher-universons-journal-fr3-8-nov_tech + Nikola Tesla, le génie oublié : http://www.dailymotion.com/video/xl10lj_nikola-tesla-le-genie-du-tonnerre_webcam) !…Le FG et les autres candidat(e)s seraient bien inspirés de « programmer » L’Arrêt des Centrales Nucléaires !…Et de promouvoir L’Agro-Ecologie, à l’exemple de Pierre Rabhi & du Mouvement Colibris : http://www.colibris-lemouvement.org/ !…

    J'aime

  15. @fredericln
    Sur la séparation des banques de dépôt des banques d’investissement, c’est vrai que j’ai mis une coche verte à F. Hollande avec seulement une proposition de filiation. Vous m’avez convaincu, et je vous ai donc mis également une coche verte. J’ai également corrige la « glissade » de ma coche verte sur l’interdiction des stock options (désolé pour l’erreur).

    Sur votre remarque générale concernant la difficulté en politique, difficulté liée aux aléas et à la conjoncture qui évolue, de rédiger à l’avance un programme et de s’y tenir une fois au pouvoir, je suis bien entendu d’accord avec vous. Mais qu’en serait-il s’il n’y avait même pas cette sorte de contrat d’engagement initial avec le peuple ! Dans ma vision de la république, on ne peut pas demander aux citoyens de voter pour quelqu’un juste parce qu’il exprime (ou semble exprimer, les techniques de communication aujourd’hui sont tellement poussées à leur paroxysme) de bons sentiments et des valeurs humanistes dans des positions généralistes. On ne peut pas demander aux citoyens de signer des chèques en blanc à des communicants professionnels. Il faut qu’il y ait au moins un ersatz d’engagement solennel, qui pourra éventuellement être adapté par la force de l’actualité, mais par rapport auquel le candidat-élu pourra être jugé aux élections suivantes.

    Merci pour tous vos commentaires.

    J'aime

  16. Wow, awesome blog layout! How long have you been blogging for? you make blogging look easy. The overall look of your website is great, let alone the content!. Thanks For Your article about 2012: Comparez les programmes ! | Simplement de gauche .

    J'aime

  17. Oups : pendant que j’y suis ! Votre coche verte avec note est malencontreusement tombée dans la colonne de Mme Le Pen. Si vous pouviez nous sortir de là 😉

    J'aime

  18. @ simplyleft

    « sur la retraite, je ne bouge pas car la retraite par point est incompatible avec une retraite à taux plein à un certain âge (qu’est-ce qu’un taux plein dans un système par point?) » Tout à fait d’accord avec vous ! La notion de taux plein à 65 ans est dans le cadre du système actuel, et nous militons pour en changer ; mais ce changement (l’unification de tous les régimes) prendra forcément plusieurs années.

    « sur la séparation des banques de dépôt des banques d’investissement, j’ai mis une petite bouée car la phrase clé pour moi dans cet interview à boursier.com c’est “La filialisation des banques de marchés me semble être une première étape de cette nécessaire clarification.” Cela me semble très peu volontariste surtout que ce n’est pas dans le programme en ligne. » -> peut-être, mais alors pourquoi une coche verte pour Hollande, qui propose seulement cette filialisation, sans autre perspective à terme ?

    Ceci dit, je saisis l’occasion de vous féliciter pour ce travail de comparaison, et d’en souligner la difficulté. En politique (pas plus que dans les affaires, le sport, la navigation, etc.), un programme ne peut être une liste de décisions prises à l’avance, qu’il suffirait de dérouler et les événements s’y plieraient… Le monde est en partie imprévisible, et la décision effective est (heureusement) plurielle et non dictée d’une volonté unique, sauf bien sûr à l’Elysée sous Sarkozy, et à Pyongyang (et encore, dans ce second cas). Le dernier programme conçu selon cette logique par la gauche de la gauche est, à ma connaissance, le « Programme pour un gouvernement démocratique d’action populaire » du PCF (1971 ou 72), que j’avais lu une dizaine d’années plus tard et qui m’avait sidéré par son mépris pour les réalités : il semblait suffire de dire, et tout serait créé. Je dois avouer que le programme de J.-L. Mélenchon me semble céder souvent à cette pensée magique ou « wishful thinking » — comme s’il faisait campagne pour afficher une volonté, non pour gouverner la France.

    Dire « telle chose est dans le programme, telle autre n’y est pas », est donc un arbitrage difficile et il est courageux d’avoir entrepris ce chantier.

    Deux exemples qui me tiennent à coeur…

    Un des combats les plus clairs et constants d’Obama avant sa campagne présidentielle 2006, était contre le financement privé des campagnes électorales, qui rendent le pouvoir législatif américain très dépendant des grandes fortunes et de leurs intérêts. Mais dès lors qu’il était en campagne pour le pouvoir exécutif, ce sujet sortait du champ, et rien n’a changé là-dessus.

    Autre exemple : parmi les propositions de la campagne 2007 de François Bayrou, celle qui rencontrait le plus d’adhésion des électeurs, selon les enquêtes dont je me souviens, était la création d’un service civique universel. D’ailleurs F. Bayrou avait critiqué la suppression du service national par Jacques Chirac (de même que, j’imagine, le PCF à l’époque), souhaitant qu’il soit élargi aux service civil, plutôt que supprimé. Pour mémoire, l’homme politique qui avait fait de la suppression du service national son combat central, dans les années 80, est notre actuel Premier Ministre François Fillon… Bref : dans la campagne 2012, pas un mot sur cette proposition (ni de la part de F. Bayrou, ni d’autres candidats à ma connaissance).

    Pourquoi avoir laissé de côté la proposition qui rencontrait le plus d’approbation ? Je suppose que c’est une question de cohérence avec les analyse de la situation financière du pays. En effet le coût du service civique est évalué à environ 5 milliards/an. Le service effectivement rendu par ces jeunes (social, environnemental, etc.), et le bénéfice global du service national pour le pays, représenteraient évidemment bien plus, si on pouvait les chiffrer en euros ; mais comme leur prestation serait, par définition, non marchande, ce chiffrage serait contestable et contesté. Si c’est bien la raison, il est raisonnable d’imaginer que F. Bayrou, partisan du service civique, pourrait saisir, s’il est Président, des occasions de l’instaurer, notamment si cet investissement devient possible pour le budget national… mais en attendant, une chose est claire : il est hors programme !

    J'aime

  19. Bonjour fredericln,
    concernant vos 3 derniers points:
    – sur la retraite, je ne bouge pas car la retraite par point est incompatible avec une retraite à taux plein à un certain âge (qu’est-ce qu’un taux plein dans un système par point?)
    – sur les stock options, j’ai accepté de vous mettre une coche verte avec note pour récompenser votre persévérance 😉
    – sur la séparation des banques de dépôt des banques d’investissement, j’ai mis une petite bouée car la phrase clé pour moi dans cet interview à boursier.com c’est « La filialisation des banques de marchés me semble être une première étape de cette nécessaire clarification. » Cela me semble très peu volontariste surtout que ce n’est pas dans le programme en ligne.

    J'aime

  20. Sur la loi Glass-Steagall (séparation dépôt investissement), la position officielle du candidat est la suivante (donc identique à celle de François Hollande à court terme : filialisation, plus radicale à long terme : séparation) : « la séparation entre banques de dépôts et banques de marchés est nécessaire, pour une raison simple : nous avons besoin de redonner confiance à nos concitoyens dans leur système bancaire. La filialisation des banques de marchés me semble être une première étape de cette nécessaire clarification. » http://www.boursier.com/actualites/interviews/francois-bayrou-president-du-modem-candidat-a-la-presidentielle-3236.html#

    explication dans l’interview de Jean Peyrelevade, plus détaillée : http://www.bayrou.fr/article/120125-peyrelevade-lemonde-finance

    J'aime

  21. Bonsoir
    Je me suis permis de faire un tableau de votre fichier PDF
    A gauche vous donnez votre opinion
    A la fin vous constatez ceux qui se rapprochent de vos souhaits
    Très surprenant ?
    Comment vous envoyez ce tableau ?

    J'aime

  22. @Catherine Lefèvre: « Mais comment le partager sur Face ? »
    Je ne sais pas trop, je n’ai pas de compte Facebook (si c’est de ça dont vous parlez ;-)) et je ne saurais donc pas malheureusement vous donner de techniques. A part un moyen « rustique », genre une copie d’écran qui « pointe » (lien hypertexte) vers la page de mon blog. Je vous dirais bien de copier-coller le code html (à partir de la fenêtre de visualisation du code de votre navigateur) comme d’autres l’ont fait mais cela deviendrait alors une « copie morte » qui ne serait bien entendu par rafraichie lorsque je fais des mises à jour (assez fréquemment). A vous de voir et merci pour votre appréciation.

    J'aime

  23. Nous sommes quelques uns à avoir voulu faire ce tableau comparatif. Et, surprise, bonne surprise, nous sommes tombés sur votre blog. Merci d’avoir mis cet outil à notre disposition. Mais comment le partager sur Face ?

    J'aime

  24. @FrédéricLN
    Merci pour vos commentaires constructifs. Je comprends bien que vous faites partie de l’équipe proche de M. Bayrou et que vous connaissez donc ce que pense votre candidat sur beaucoup de sujets. Mais la question n’est pas là. Les français électeurs ne sont pas dans la tête de M. Bayrou ni dans la votre. Ce qui engagera M. Bayrou ne peut être que ce qui est écrit (et encore, on a bien souvent vu des engagements écrits qui n’étaient pas tenus). Surtout que, à l’inverse de beaucoup de chantres de la 5ème république et de l’idolâtrie de la « rencontre d’un homme avec le peuple », je ne crois pas du tout en l’homme providentiel qui détiendrait la vérité dans sa petite tête. Je suis contre la personnalisation et pour l’expression claire des engagements que l’on prend envers le peuple dans un programme écrit. Tout le reste n’est que littérature. Ceci étant dit, voici, mes réponses à vos remarques et la manière dont cela se traduit dans mes tableaux. Cordialement.

    “Interdiction par la loi, voire la Constitution, du déficit (appelée improprement règle d’or) avec sanction automatique” : la sanction automatique est dans le Semestre Européen ainsi que dans le dernier traité européens que les députés Modem ont approuvés (les 2) au parlement européen. M Bayrou précise même dans son programme « Je soutiendrai donc le traité européen qui exige cette règle de tous les pays de la zone euro, avec un court délai pour en mettre en œuvre l’application. » C’est dans ce traité que se trouve les sanctions automatiques. Les non-dits sont parfois également des engagements très forts. Je ne touche donc pas mon tableau comparatif.

    “Séparation des banques de dépôt et des banques d’investissement” : je ne le trouve pas dans le programme. Comparatif inchangé.

    “Taxation des revenus du capital au même niveau que ceux du travail” : je ne le trouve pas dans le programme. Comparatif inchangé.

    “Interdiction des stocks options sauf pour les entreprises naissantes” : je ne le trouve pas dans le programme. Comparatif inchangé.

    “Augmentation des droits de douane sur les produits provenant de pays ne respectant pas les normes internationales en matière sociale, sanitaire ou environnementale” : vous évoquez les difficultés d’exécution, très bien mais je ne le trouve pas dans le programme. Comparatif inchangé.

    “Réquisition si besoin des outils de production menacés (…)” : Comparatif inchangé.

    “Mise en place d’un plan de financement pour la sobriété et l’efficacité énergétiques et pour la diversification des sources d’énergie” : Vous dites « plan très détaillé dans le programme 2007. Souci 2012 : l’argent, j’imagine. » ok, mais pour 20102 je ne le trouve pas dans le programme. Comparatif inchangé.

    “Mise en place politique de l’équivalent français du « small business act » accordant aux PME/PMI françaises une priorité d’accès aux marchés publics locaux et nationaux” : Encore une fois, c’était peut-être dans le programme de 2007 mais nous sommes en 2012 et je ne le trouve pas dans le programme. Comparatif inchangé.

    “150 000 emplois d’avenir (CDI ? Salaire ?) pour faciliter l’insertion des jeunes dans l’emploi et l’action des associations, en priorité dans les quartiers populaires” : effectivement un bug de copier-coller, désolé. Comparatif corrigé.

    “Abrogation explicite ou implicite (par une série de lois limitatives) des 35 heures” : J’avais en tête pour cette ligne du tableau de désigner les candidats qui veulent abroger la loi « portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail » de Sarkozy de 2008 (exonération heures supplémentaires, travail le dimanche, etc). Comme vous dites, F. Bayrou n’a pas voté les 35 heures et le rappelle régulièrement. Mais il met également dans son programme qu’il veut revenir sur l’exonération des heures supplémentaires (pour financer l’emploi sans charges pendant 2 ans) et ne parle plus d’une abrogation de la loi sur les 35 heures. Je veux donc bien être plus clément 😉 et lui accorder une bouée sur ce point.

    “Préservation du statut public des entreprises détenues majoritairement par l’État (EDF, SNCF, La Poste…)” Vous dites « F. Bayrou a activement combattu la privatisation partielle d’EDF (qui a eu lieu), sans parler de celle des autoroutes » encore une fois, peut-être, mais aujourd’hui, dans son programme, il n’y a rien d’écrit à ce sujet. Allez, parce que vous et M. Bayrou m’êtes sympathiques, Je veux bien accorder une bouée plutôt que la croix 😉

    “Age de départ légal à la retraite à taux plein quel que soit le nombre d’annuités” Vous dites « sa proposition consiste à passer à un système par points où chacun sera libre de son âge de départ, donc les seuils disparaîtraient » et je réponds, exactement, d’où les croix sur les lignes correspondant aux mesures fixant des âges légaux (âge de départ, et âge de départ à taux plein). Vous savez très bien que dans le droit du travail, et plus globalement de partout où existe un rapport de forces fortement déséquilibré, des locutions comme « sera libre » ou « aura le choix » sont une opportunité supplémentaire d’opprimer le plus faible. Comme le disait Lacordaire, un gars pourtant pas du tout de mon côté: « entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c’est la liberté qui opprime, c’est la loi qui affranchit. ». Comparatif inchangé.

    “Augmentation de l’importance de la capitalisation individuelle dans le système de retraites” : Bon ok, je vous concède que cette phrase restait beaucoup trop vague et donc soumise à d’infinies discussions. Je l’ai tout simplement retirée du comparatif. J’espère que cela vous convient 😉

    “nouveau rétrécissement de la couverture maladie de base dans la logique des franchises et du déremboursement de nombreux médicaments.” : Même conclusion que précédemment. Trop vague donc retiré du comparatif.

    “Proportionnelle à toutes les élections” : ok. Comparatif mis à jour.

    “Création du ministère des Droits des femmes et de l’égalité” : ok. Comparatif mis à jour.

    “Défense de l’instauration des euro-obligations” : pardon. Comparatif mis à jour.

    “Revenir à un effort de défense suffisant en parvenant progressivement sur cinq ans à 2% du PIB” : ok. Comparatif mis à jour.

    Sur l’encadrement des loyers, grâce à votre source sur Capital.fr: ok. Comparatif mis à jour.

    En espérant que vous trouverez mes prises en compte a peu près honnêtes, je vous dis, à n’en pas douter, à très bientôt. 😉

    J'aime

  25. Beaucoup de mises à jour du programme Bayrou (et donc de corrections), bravo !

    Au vol, quelques compléments pouvant conduire à des corrections – basées sur ma connaissance des propositions 2007 ou 2012, mais ça ne figure pas forcément dans le document programme « principal » que vous aurez consulté et que je n’ai pas encore lu.

    « Interdiction par la loi, voire la Constitution, du déficit (appelée improprement règle d’or) avec sanction automatique » : l’idée de sanction automatique n’est pas chez F. Bayrou ; ni d’ailleurs l’interdiction du déficit (inévitable en cas de récession). Mais une règle constitutionnelle imposant un critère d’équilibre budgétaire, oui (et si elle est constitutionnelle, l’idée même de sanction tombe).

    « Séparation des banques de dépôt et des banques d’investissement » : c’est dans le programme du MoDem (« le projet humaniste », voté à Arras).

    « Taxation des revenus du capital au même niveau que ceux du travail » : l’idée est bien présente (en tout cas dans les livres et articles de Jean Peyrelevade), la difficulté est dans l’exécution : par nature, ces revenus ne donnent pas lieu exactement aux mêmes taxations.

    « Interdiction des stocks options sauf pour les entreprises naissantes » : soutenu à plusieurs reprises par F. Bayrou (l’alternative, pour lui, étant l’interdiction complète des stock-options).

    « Augmentation des droits de douane sur les produits provenant de pays ne respectant pas les normes internationales en matière sociale, sanitaire ou environnementale » : évoqué à de nombreuses reprises par F. Bayrou ; là encore la difficulté est dans l’exécution, car des droits de douane risquent d’être inefficaces, or c’est le résultat (social, sanitaire, environnemental) qui compte. Cf. la défense par F. Bayrou de la taxe carbone sur les billets d’avion, défense basée exactement sur cet argument.

    « Réquisition si besoin des outils de production menacés (…) » : F Bayrou fait des propositions similaires et depuis longtemps, mais en mettant au premier plan les salariés et investisseurs, non l’Etat (obligation pour le propriétaire du site de permettre la reprise de l’usine par les salariés ou par d’autres investisseurs…).

    « Mise en place d’un plan de financement pour la sobriété et l’efficacité énergétiques et pour la diversification des sources d’énergie » : plan très détaillé dans le programme 2007. Souci 2012 : l’argent, j’imagine.

    « Mise en place politique de l’équivalent français du « small business act » accordant aux PME/PMI françaises une priorité d’accès aux marchés publics locaux et nationaux » : l’une des propositions qui ont fait connaître F Bayrou en 2006-2007, même si le Small Business Act (américain ou « Bayrou ») ne se limite pas à cet aspect « marchés publics », qui laissera de marbre la plupart des PME.

    « 150 000 emplois d’avenir (CDI ? Salaire ?) pour faciliter l’insertion des jeunes dans l’emploi et l’action des associations, en priorité dans les quartiers populaires » : ça c’est Hollande (colonne 3) plutôt que Bayrou (colonne 2). Sans doute un bug de copier-coller car la ligne est en double.

    « Abrogation explicite ou implicite (par une série de lois limitatives) des 35 heures » : très étonné que ce soit mis au compte de F. Bayrou. Même si effectivement il n’a pas voté les 35 heures et le rappelle régulièrement.

    « Préserveration du statut public des entreprises détenues majoritairement par l’État (EDF, SNCF, La Poste…) » F. Bayrou a activement combattu la privatisation partielle d’EDF (qui a eu lieu), sans parler de celle des autoroutes, vous pourriez mettre un « + » plutôt qu’une croix rouge 😉

    « Age de départ légal à la retraite à taux plein quel que soit le nombre d’annuités » : dans le cadre du système actuel, F. Bayrou a défendu l’âge de 65 ans, raison pour laquelle il n’a voté contre la réforme des retraites. Mais sa proposition consiste à passer à un système par points où chacun sera libre de son âge de départ, donc les seuils disparaîtraient.

    « Augmentation de l’importance de la capitalisation individuelle dans le système de retraites » : ben si vous avez vu ça, va falloir que j’me renseigne, mais ça me semble bien étrange !

    « nouveau rétrécissement de la couverture maladie de base dans la logique des franchises et du déremboursement de nombreux médicaments. » : !?!?!? Bien au contraire. C’est le système déremboursement-franchises qu’il faut combattre. F. Bayrou l’ai fait lors des dernières réformes Sarkozy. Sa proposition va vers le système alsacien-lorrain, qui est l’inverse de ça me semble-t-il.

    « Proportionnelle à toutes les élections » : la proposition ne figure pas sous cette forme, mais comme nous proposons un scrutin mixte pour les Régions (fusionnées avec les départements) et les législatives, il y aurait effectivement de la proportionnelle, c’est-à-dire du pluralisme politique, et de la diversité de genre et sociale, à toutes les élections et dans toutes les Assemblées.

    « Création du ministère des Droits des femmes et de l’égalité » : F. Bayrou a proposé un Ministère de l’Egalité, et fixe régulièrement l’égalité femmes-hommes comme premier exemple de ses missions.

    « Défense de l’instauration des euro-obligations » : F. Bayrou a été le premier dans le champ politique à les proposer, à l’automne 2008 si mon souvenir est bon.

    « Revenir à un effort de défense suffisant en parvenant progressivement sur cinq ans à 2% du PIB » : non, aucune proposition allant dans le sens de l’augmentation des budgets militaires. Mais recherche d’économies sur les dépenses d’armement, et notamment sur le nucléaire militaire (sujet bien débattus en 2006-2007, peu évoqués ou pas du tout pendant cette campagne).

    Pour conclure, « Retrait de la France de l’OMC » : certainement pas en effet ! C’est le seul mécanisme international qui permet de prendre des sanctions contre les tricheurs, les « pays ne respectant pas les normes internationales en matière sociale, sanitaire ou environnementale » (c’est longuement développé par Stiglitz). Sortir de l’OMC ne serait pas exactement se tirer une balle dans le pied, mais se couper les mains !

    J'aime

  26. @Bruno
    Les raisons sont largement expliquées en fin de page et dans les commentaires précédents (remontez un peu le fil des commentaires). Il ne s’agit nullement d’une question d’éclairage subjectif (par exemple, en ce qui me concerne « le seul programme éclairé » est celui du FdG)

    J'aime

  27. @FrédéricLN
    « peut-on imaginer que la CFDT, la social-démocratie suédoise, etc., auraient choisi ce système, si c’était un système de capitalisation »
    Oh que oui, je peux même imaginer que le PS et bien sûr le centre et la droite puissent le choisir. En outre, la Suède n’est même plus une social-démocratie. Leur système de retraite a été « réformé » (au sens régression ;-)) par le centre et la droite depuis une vingtaine d’année pour y incorporer une part de capitalisation dépendant des marchés.
    Que des gens aient les moyens de s’offrir une retraite complémentaire par capitalisation n’est pas la question. Je ne souhaitais pas discuter sur cette ligne du tableau des divers revenus financiers qui s’offrent aux plus aisés (et qui seront taxés comme il se doit)
    Je verrai bien la position du Modem aujourd’hui sur cette question. J’essaierai de la comprendre à partir du programme en ligne. Si je n’y arrive pas, c’est, soit que je suis trop idiot, soit que cette position n’est pas assez claire. 😉 ce qui pourrait cacher quelque chose. à voir.

    J'aime

  28. @ Simply Left, Merci pour votre courtoisie 😉

    Pour le cas précis de la retraite, je suis en grand désaccord avec l’idée selon laquelle nous serions (le MoDem, ou François Bayrou) en faveur de plus de capitalisation. Au contraire, la retraite par points (ou, variante, les « comptes notionnels »), c’est la possibilité de garantir la viabilité de la répartition (cotisations salariales -> pensions des anciens salariés), dont c’est éviter une « capitalisation inutile ». Seuls certains auteurs très, très à gauche prétendent le contraire. Sérieusement, peut-on imaginer que la CFDT, la social-démocratie suédoise, etc., auraient choisi ce système, si c’était un système de capitalisation ?

    Soit dit sans condamner le principe de compléments de retraite par capitalisation, tels que : devenir propriétaire de son logement, PREFON-retraite, etc.

    Il est amusant que le sujet ressorte actuellement, et particulièrement à gauche, car c’était un grand débat entre Guesde et Jaurès. Tous deux étaient en faveur de la capitalisation en complément de la répartition, mais ils divergeaient sur l’importance relative à donner aux deux.

    J'aime

  29. @FrédéricLN
    Merci pour votre offre d’aide au remplissage des tableaux pour le programme du Modem. Je vais essayer de le faire par moi-même au plus vite. Dans tous les cas avant la fin de cette semaine. Je vous invite donc à repasser régulièrement pour vérifier mon travail. Vous pourrez alors me remonter les erreurs et oublis que je ne manquerai pas de faire, comme tout bon être humain qui se respecte.

    Concernant votre remarque sur « la vue très à gauche » de mes tableaux, je ne suis pas d’accord. Ce que je veux dire c’est que même si la ligne éditoriale de ce blog en général est clairement marquée à gauche, j’ai essayé au contraire de faire avec ces tableaux un travail de synthèse « honnête » (autant que faire se peut). S’il y a des résidus de mon engagement qui traine dans ce tableau c’est involontaire et contre mon intention. D’ailleurs, étant d’accord avec vous sur l’ambiguïté de la mesure sur la retraite par capitalisation, je l’ai reformulée. J’espère que cela vous convient mieux.

    J'aime

  30. Bonjour, je pourrai renseigner bénévolement sur le programme de F. Bayrou que je connais bien (en tout cas sa version 2007, étant responsable de sa publication sur le web à l’époque). Il y a effectivement pas mal d’erreurs dans ce l’état actuel des tableaux ci-dessus ; mais je note que l’auteur lance une révision au vu des dernières publications de bayrou.fr, félicitations d’avance !

    Bien sûr, le tableau reste une vue de « très à gauche » (par exemple, l’assimilation retraite par points = « capitalisation, individualisation » me semble un défi au dictionnaire… ; les points, c’est le principe même de la répartition ; et tout calcul de retraites est individualisé, sauf peut-être en Corée du Nord). Mais cette perspective est assumée par l’auteur, le lecteur ne risque pas d’être induit en erreur !

    J'aime

  31. @Polluxe
    A ma connaissance, le détail des 14 tranches proposées par le Front de Gauche n’est pas encore arrêté. Le but est de ne pas impacter directement les classes moyennes par une pente (d’augmentation de taux d’imposition entre chaque tranche) trop raide, d’où le nombre de 14 tranches au lieu des 6 ou 7 tanches des autres candidats. Mais je ne crois pas que les détails (seuils et taux) des tranches soient fixés. Je comprends qu’ils le seront par l’assemblée nationale.
    Si un membre de l’équipe de campagne du FdG passe par ici et qu’il a des détails complémentaires, il est bien entendu le bien venu.

    J'aime

  32. @Carmina Rougevif
    Pas encore fait la version PDF. Le problème c’est que je mets souvent à jour mon tableau et en figeant une version en PDF, elle serait rapidement « obsolète ». Peut-être que dès que Bayrou aura sorti un véritable programme écrit, et dès que je l’aurais intégré, j’en ferai une version PDF.
    Merci en tout cas pour vos encouragements.

    J'aime

  33. @Hervé
    Je n’avais jamais pensé à faire cette synthèse. C’était une bonne idée ! Et, comme vous dites, sur la conclusion « tant mieux, je dirais même ouf « 

    J'aime

  34. Bonjour, travail impressionnant qu’il faut saluer.
    Quelques remarques sur les convergences de programmes (outre le fait que le programme des Verts et celui de Sarkozy soient absents, mais vous avez justifié vos choix et c’est votre blog, donc votre droit 🙂 ) : 28 propositions communes entre le FdG et le FN, 41 entre le FdG et le PS : tant mieux, je dirais même ouf (je suis de gauche aussi). Et 14 seulement entre le Modem et le PS.
    Conclusion : plus que jamais une alliance des gauches est vitale et naturelle. Il ne faut pas jouer la gouvernance au centre.

    J'aime

  35. Bien que vous ayez raison sur le fond à propos de votre remarque sur Eva Joly, je crois que ceux qui voudront voter pour elle seront les Verts véritables qui voudront sortir du piège à la Cohn-Bendit qui est EELV. En démocratie, il est bon que toutes les couleurs puissent être défendues et que chaque camp puisse évaluer son poids dans la société. Je pense que le premier tour sert à ça.
    Concernant le Front de gauche, la sortie de Mélenchon sur l’Iran, après ses prises de position réitérées sur le bien fondé de l’intervention en Libye, le classent à mes yeux comme un représentant de la gauche coloniale.
    Merci pour votre tableau. C’est un travail pédagogique remarquable.
    Cordialement

    J'aime

  36. Je n’ai pas vu de thème spécifique comme l’ Ecologie/développement et la Culture/liberté d’expression, cela complèterait fort bien ce comparatif. En tout bravo, c’est à partager sans modération.

    J'aime

  37. @Maas
    Merci pour votre commentaire. Pouvez-vous me fournir une source svp. Le problème concernant M. Bayrou est qu’il n’a toujours pas sorti de programme écrit complet. J’espère qu’il compte le sortir rapidement, ou bien, peut-être espère-t-il que le peuple français lui signe un chèque en blanc.

    J'aime

  38. Dans le domaine de l’éducation, une erreur, F. Bayrou a produit 30 propositions, dont la réhabilitation de l’année de formation ainsi que stage en alternance.

    J'aime

  39. @Yves-André Peremer dit
    “Est-ce que ça signifie qu’un taux plein à 60 ans est possible après seulement 25 ans d’activité, ou même beaucoup moins? (carrières fractionnées, incomplètes, reconversions…)”
    C’est effectivement ce que j’ai compris.

    « Ça serait tellement bien de lire ça un jour noir sur blanc… »
    Peut-être que si un membre officiel de la campagne du FdG tombe par hasard sur ces commentaires, peut-être pourra-t-il nous répondre définitivement au nom du FdG.

    J'aime

  40. Merci pour l’ajout de la précision.

    JL Mélenchon avait récemment donné un indice de cette position (plus de décote quelle que soit la durée de cotisation) sur son blog :

    http://www.jean-luc-melenchon.fr/2012/01/26/les-oies-du-capitole/

    « Imaginons un salarié qui a 62 ans n’a pu valider que 35 années de cotisation. Avec Fillon il peut partir avec une décote. Avec le Front de Gauche, il peut partir sans décote. »

    Mais j’ai quand même toujours un doute sur la position finale du FdG. Préciser un âge légal en excluant un nombre minimum d’annuités ne semble pas très crédible. Est-ce que ça signifie qu’un taux plein à 60 ans est possible après seulement 25 ans d’activité, ou même beaucoup moins? (carrières fractionnées, incomplètes, reconversions…) Ça peut d’ailleurs être un point de discorde potentiel avec d’autres propositions à gauche, qui posent comme base 60 ans / 75 % / 37,5 annuités, voire 35.

    Ça serait tellement bien de lire ça un jour noir sur blanc…

    J'aime

  41. Bonjour M. Yves-André Perermer
    Merci pour vos encouragements et votre commentaire.

    Ce que j’ai voulu exprimer dans ces 2 lignes au sujet de l’âge de départ à la retraite est la chose suivante.

    D’après ma compréhension, pour le FdG, l’âge de départ légal de 60 ans est le même que l’âge de départ sans décote. Il ne sera donc pas possible de partir à la retraite avant 60 ans, mais en revanche, dès 60 il sera possible de partir à la retraite sans décote (quelque soit le nombre d’annuités).

    Pour les autres programmes, ces 2 âges n’étant pas les mêmes (raison pour laquelle il m’a fallu mettre 2 lignes), il sera toujours impossible de partir à la retraite avant l’âge légal (2ème ligne du tableau) par contre, si quelqu’un part à la retraite à cet âge-là, il subira potentiellement une décote, fixé par rapport au nombre d’annuités, jusqu’à avoir atteint l’âge de départ légal sans décote (1ère ligne).

    C’est vrai que la manière dont je l’avais écrit portait à confusion. J’ai essayé de reprendre un peu la formulation mais cela reste à mon avis un point qui peut porter à confusion. J’espère que c’est un peu mieux.

    J'aime

  42. Super travail, d’utilité publique!

    Une question: dans les deux premières lignes de la partie « Protection sociale », il me semble qu’il y a une contradiction logique pour les cases Front de Gauche.

    Si l’âge de départ à la retraite à taux plein (quel que soit le nombre d’annuités) est de 60 ans, comment l’âge de départ légal (avec une décote si le nombre d’annuités n’est pas atteint) peut-il être également de 60 ans? Formulé autrement: comment est-il possible de partir à 60 ans AVEC décote ET SANS décote?

    NB: je suis le premier à regretter que le fait que le nombre d’annuités ne soit pas mentionné dans « L’Humain d’abord » ne facilite pas la compréhension de la position du FdG.

    J'aime

  43. @Sire bernadette
    Bien sûr qu’il est possible de mettre le lien sur le blog http://frontdegauche.1aude.over-blog.com/ ! J’en serais même très honoré.

    Pour la version papier (pour ceux qui n’ont pas internet, j’ai aussi quelques amis dans ce cas), vous pouvez bien entendu l’imprimer directement. Si vous voulez une version plus aboutie (genre tract au format pdf), il faudrait que je trouve le temps, ou que quelqu’un du Front de Gauche se propose. Je pourrais fournir le tableau source au format qu’il désire.

    Mais attention aux versions papier: elles ne reflèteront pas, bien entendu, les modifications que je ne manquerai pas de continuer à intégrer à mon tableau. En particulier quand M. Bayrou sortira un programme plus étoffé.

    J'aime

  44. @gtherm « il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis »
    Je suis donc un imbécile 😉

    @skipper50
    J’ai longuement hésité à modérer ce message tellement il était profond,construit, et constructif. Mon « analyse est donc sans valeur », c’est vrai je ne parle pas de François Asselineau:-D

    J'aime

  45. Comme dans tous les médias « aux ordres » vous ne parlez pas de l’UPR et de François Asselineau, donc votre analyse est sans valeur !

    J'aime

  46. @SimplyLeft Vos réponses demeurent sélectives et je le regrette. A l’heure ou l’écologie politique pratiquée par EELV dépasse la protection de l’environnement en général et la simple protection des petits oiseaux en particulier, et ou des partis tels que le FdeG dépassent le productivisme basique et englobe une vision écologiste dans leur programme, il était plus qu’intéressant de les comparer, ce sur quoi vous faites l’impasse (je persiste à le croire sur de bien mauvaises raisons).

    Vous avez décidé arbitrairement qu’Eva Joly n’avait pas « les coudées franches », alors qu’elle ne cesse de s’émanciper de l’accord PS/écolo. Plus tristement votre sélectivité me rappelle paradoxalement celle de Marine Lepen qui méprisait tout débat avec Jean Luc Melenchon sous prétexte qu’il n’est qu’un « leurre ». En quoi votre attitide excluante diffère-t-elle de cette position absurde ? Melenchon est plus ouvert et je l’en félicite. Je rappelle quelques uns de ses propos sur Joly : Eva Joly est «courageuse, c’est très dur»: «Elle prend des engagements très forts sur le nucléaire et l’EPR et elle se fait faucher et démentir, je comprends que ça l’atteigne». Mais aussi : « n’écoute rien Eva ! Continue »… Et j’en passe. Vous pouvez encore rectifier le tir, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, encore une fois cet effort supplémentaire ne vous rend que plus crédible.

    J'aime

  47. @gtherm
    Je pense que vous ne me comprenez pas.
    Je vais essayer encore une fois: je n’ai pas exclu le programme de Mme Joly par facilité ou par peur de la comparaison avec celui du Fdg. Je l’ai exclu car, à mon avis, Mme Joly n’a plus les coudées franches pour s’exprimer. Elle n’est plus indépendante. L’accord législatif entre EELV et le PS est un accord de gouvernement. Tout ce que dit Mme Joly dans son programme personnel est donc soumis au filtre des termes de cet accord et perd donc beaucoup de son poids. Je le regrette, mais je vois les choses ainsi.

    Je ne suis pas « encarté » au PG, ni à aucun parti. Même si j’éprouve le plus grand respect et la plus grande sympathie pour ceux qui ont le courage d’assumer leur engagement jusqu’au bout. Je suis juste un citoyen engagé, à gauche, indépendant et libre de ses choix. Je n’ai pas de « poulain ». Je n’en ai jamais eu. Je ne crois pas en l’homme ou la femme providentiel(le). J’ai des idées sur la manière dont on devrait aborder les problèmes de l’humanité et il se trouve, qu’aujourd’hui, c’est le programme du Front de Gauche qui s’en rapproche le plus. Cela faisait tellement d’année que j’attendais une telle configuration. D’où mon engagement actuel. Mais encore une fois, ce n’est pas ce qui a influencé mon choix d’exclure le programme de Mme Joly.

    Je peux vous promettre (mais vous pouvez ne pas me croire, bien sûr) que si le Front de Gauche venait à signer un accord de gouvernement avec le PS, j’arrêterais immédiatement de le soutenir et reprendrais mon engagement indépendant pour les idées humanistes, les idées de progrès.

    Quant aux « Vous ne faites que rejoindre la meute », « la crédibilité de votre travail s’envole » et autre « à combattre sans péril on triomphe sans gloire », je mets ça sur le compte de votre déception et j’espère que tous, sympathisants du FdG et sympathisants de Mme Joly, saurons néanmoins nous retrouver lors des combats importants qui arrivent.

    J'aime

  48. je corrige une portion de mon commentaire précédent : ‘et qui de plus n’a pas été réalisé hors de son aval.’ ; il fallait bien sur lire ‘ et qui de plus a été réalisé hors de son aval.’

    J'aime

  49. @simplyleft Vous ne répondez pas à mes arguments mais préférez répondre à une portion de phrase isolée de son contexte. Je n’ai pas trouvé que votre comparatif était facile (ni complètement inintéressant d’ailleurs) a établir mais qu’il est facile voire bien commode d’exclure Eva Joly de celui-ci.

    Le sport à la mode chez les soit disant journalistes, soit disant impartiaux est de poser sans cesse des questions sur la bien fondé de sa candidature, de focaliser sur son allégeance supposée au PS, de parler de tout sauf de son programme, et pour cause : c’est l’un des plus abouti de tous les candidats qui se présentent. Vous ne faites que rejoindre la meute en l’excluant de votre comparatif pour, encore une fois, un fait qui ne concerne pas la présidentielle mais les législatives, et qui de plus n’a pas été réalisé hors de son aval.

    Résumons : vous êtes un militant du FG, vous faites un comparatif dont vous êtes par conséquent juge et parti (ok ce constat étant posé clairement nous sommes prévenus), mais non content de cela vous écartez les candidatures susceptibles concurrencer votre poulain (il va de soit que je ne parle pas de la candidature du bateleur Sarkozy) et là, la crédibilité de votre travail s’envole. Vous argumentez que votre tableau ne tiendrait pas avec plusieurs colonnes de plus (une à la limite selon vous), pourtant je suis un habitué du codage de tableaux, de l’ergonomie (et des problématiques de lisibilité), et je ne vois aucun soucis à y ajouter plusieurs colonnes.
    Gag : vous y incluriez éventuellement une colonne pour le clown Sarkozy, pourtant ce programme Sarkozyste, constitué de mensonges et autres vaines promesses, n’est pas encore clairement établi (vu qu’il se fait au jour le jour selon l’actualité et la puissance du vent comme à l’habitude de ce vil cuistre), tandis celui de Joly est très clair et largement différent de celui du PS.

    Enfin je vois encore un gros défaut à votre raisonnement excluant : le FG à le mérite de donner une importance à l’écologie dans son programme, n’aurait il pas au contraire été intéressant de le comparer à celui des écolos ?

    Je vous laisse méditer sur cette maxime : « à combattre sans péril on triomphe sans gloire »

    NB : quant à Lizerunn Icht je te laisse à tes certitudes pourvu qu’elles te confortent dans ta vision étriquée qui n’est pas à l’honneur de FG dont heureusement j’ai vu nombre de positions plus nobles. Ce ne sera pas la première ni la dernière fois qu’un militant tire une balle dans le pied de son parti en affichant mépris et condescendance envers ceux qui ont l’outrecuidance de ne pas être de son avis.

    J'aime

  50. @gtherm: « je trouve que c’est un peu facile »
    Je vous trouve un peu sévère. Ces tableaux nécessitent beaucoup de temps et d’investissement personnel. Mais je vous comprends. Et je suis d’accord avec vous quand vous dites que « c’est partial ». Je ne m’en suis jamais caché et c’est même précisé dans les notes: « il m’a fallu faire un choix concernant les programmes politiques que j’allais inclure dans ce comparatif ».

    En revanche je vous trouve exagéré quand vous dites « Tout cela ne rends pas votre comparatif crédible » car le contenu des tableaux est, autant que faire se peut, objectif.

    Outre mes raisons politiques (que j’ai déjà expliquées mais que vous n’approuvez pas, je l’ai bien compris), il y a une raison de mise en page toute bête qui m’incite à camper sur ma position. Vous aurez remarqué que la largeur de ce blog ne me permettra de n’ajouter, tout en restant lisible, qu’une seule colonne supplémentaire (et encore, faut voir!). Je me garde donc la possibilité, si j’en trouve le courage, d’ajouter si besoin est, le programme de Sarkozy. Si ce dernier veut bien écrire quoi que ce soit et arrêter de brasser du vent.

    Je suis donc désolé si vous ne trouvez aucun intérêt à ce comparatif mais, moi aussi, je maintiens mon choix.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s