COVID-19 : Vaccination vs Mortalité

Croyez-moi, ça me fait mal au fondement de le dire, mais là, M. Christophe Prudhomme débloque complètement. Je parle de cette interview, que j’ai dû arrêter au bout de 20mns tellement ça me mettais mal à l’aise de le voir ainsi s’embourber dans ce mélange d’incurie, de mauvaise foi et d’arrogance, mélange si représentatif de la Macronie en temps normal :

Son seul argument pour défendre les produits des labos pharmaceutiques face aux statistiques citées par Mme Alexandra Henrion-Caude, semble tenir dans cette phrase : « je ne sais pas d’où vous sortez vos chiffres ! ». Et lorsque Mme Alexandra Henrion-Caude donne ses sources, ne le voilà-t-il pas réduit à nous rapporter son témoignage personnel (« son activité quotidienne de clinicien » insiste-il) : « nous avons beaucoup moins de patients âgés en provenance des EHPAD et a priori ce bénéfice a été obtenu par la vaccination ».

Ce « a priori » est tellement minable dans une telle discussion. Un aveu d’incapacité à argumenter. Une croyance face aux statistiques. La foi face à la science. Pour un médecin, ça la fout mal !

Je suis allé vérifié ce qu’affirmait Mme Henrion-Caude. C’est d’ailleurs un sujet sur lequel je me penche régulièrement sur mon FB depuis quelques temps (sans jamais tomber). Et je me suis même permis le luxe de ne pas utiliser les sources qu’elle cite, mais d’autres, tout aussi officielles, l’université d’Oxford ou l’OMS. C’est assez complotiste pour vous comme source ?

Et devinez quoi ?

Sur ce que j’ai pris le temps dé vérifier (des 20 premières minutes de la discussion), M. Prudhomme est complètement à côté de la plaque. J’ai repris les pays cités en exemple dans l’interview (Israël, Angleterre, Maroc, Serbie, États-Unis et France) et je résume mes conclusions, courbes à l’appui, ci-après.

Commençons par bien considérer cette courbe, celle du taux de vaccination par habitants pour ces pays. Où l’on voit parfaitement que Israël est largement en tête avec plus de 100 doses injectées pour 100 habitants, que l’Angleterre suit, loin derrière, avec plus de 40%, etc. Le Maroc est effectivement devant la France avec ses 18% ! et la Serbie également avec un détonnant 32% Mais attendez la suite de l’histoire …

Maintenant, M. Prudhomme, regardons la courbe de la mortalité cumulée par million d’habitants, voulez-vous, et essayons d’y détecter une influence, comme par exemple un inflexion :

Hum, ça ne semble pas trop bouger mais il est vrai que c’est difficile à certifier. Regardons alors plutôt la mortalité sur 7 jour glissés pour mieux se rendre compte de l’effet de la vaccination (en imaginant un délai de latence d’un mois pour que les effets commencent à se faire sentir) :

Et c’est là où ça devient très intéressant, je trouve, puisque :

  1. Si la courbe de la mortalité d’Israël s’inverse bien à partir de la mi-janvier, un mois après le début de leur vaccination, peut-on cependant vraiment y voir un effet direct de la vaccination quand on voit que, en même temps, pratiquement TOUS les pays développés (j’ai vérifié sur plein d’autres pays), même ceux très peu vaccinés, dont la France, voient leur courbe de mortalité hebdomadaire redescendre à partir du mois de janvier ?
  2. Et à l’inverse, on a la Serbie, pourtant citée comme exemple par M. Prudhomme, dont la mortalité était sur une courbe descendante stable depuis la mi-décembre, et qui se remet à monter sérieusement à partir de début Mars, c’est à dire à peu près un gros mois après le début de leur vaccination massive !

En conclusion, lorsque je vois ces courbes officielles établies sur des millions de personnes, et malgré ce que voit M. Prudhomme sur ses quelques cas examinés en tant que clinicien, je serais plutôt porté à penser que, dans le meilleur des cas, la vaccination n’a aucun effet direct sur la mortalité … et dans le pire des cas, comme la Serbie, qu’elle aurait plutôt tendance à l’aggraver.

Enfin, dernier point abordé par Mme Henrion-Caude, le pic de mortalité record dépassé par Israël après la vaccination. Faites-vous votre idée, mais cela ne me semble pas délirant comme constat :

En passant, je fais remarquer que, vaccination ou pas, le Maroc a une très faible mortalité depuis le début de tout ça. Encore une illustration de ce qu’essaie d’expliquer (dans le désert de la mauvaise foi) le Pr. Raoult sur l’écart qui s’est creusé entre les pays dit développés et le reste du monde (mais c’est lié au replacement de molécules anciennes et gratuites, chuuuut, on n’a pas le droit d’en parler, sinon on est taxé de complotisme ou de confusionnisme) ?

Et puis tiens, j’en ai encore, je vous le mets aussi. C’est le tableau de la mortalité par million d’habitants pour ces quelques pays-là :

Bravo à l’Angleterre qui malgré (ou à cause 😉 ) de sa vaccination va bientôt rattraper, avec son taux de 0,0184%, le plus mauvaise élève européen, la Belgique et ses 0,0193%.

Sources :

Oxford : https://ourworldindata.org/covid-vaccinations

OMS : https://covid19.who.int/table

Dogma


Explication liminaire

Je vous présente mes excuses pour le manque de fraicheur des sujets abordés dans ce billet.  Il était pourtant prêt pour diffusion depuis jeudi dernier.  Malheureusement, n’ayant pas eu le temps de me relire jeudi soir – et devant alors laisser de côté mon clavier pour vaquer à mes occupations conjugales en tout bien tout honneur – j’ai remis sa diffusion au lendemain, au vendredi matin donc.  Et voilà t’y pas que vendredi matin … paf … plus d’internet.  Après investigation, il s’est avéré que c’était tout le village qui s’était ainsi retrouvé coupé du monde virtuel.  Je précise que notre village n’a subi aucun cyclone, aucun tremblement de terre, aucun tsunami, aucune attaque terroriste syrienne, ni même nord-américaine.

Bref, comme chacun sait (c’est écrit dans le Dogme), les entreprises privées sont beaucoup plus efficaces que la pesante machine publique (étatique, dirait probablement Copé).  Il n’a donc fallu que … 5 malheureux petits jours et demi à Orange pour reconnecter notre village au réseau.  J’ai fouillé ma mémoire, jusqu’à ma plus tendre enfance, et je ne me souviens pas avoir jamais été coupé de téléphone pendant plus de 5 jours.  Pourtant, je suis d’une génération qui a connu les lourds blocs en bakélite noire, propriété de feu les PetT. Des appareils aujourd’hui devenus « vintage » (comme on dit).  Vous savez ceux avec le volant perforé pour la numérotation (par impulsion sioupliat!) qui faisait clac-clac-clac quand on composait un numéro.  Ah, le bon temps…

Bref, aujourd’hui, me voici reconnecté.  Le crieur public et le rémouleur sont repartis.  Le XXI siècle est de retour et voici donc l’article, tel que rédigé jeudi dernier.


Le discours d’un roi

Il est descendu majestueusement de son Carrosse d’Or, sa reine en chapeau d’apparat à son bras, il a salué son peuple d’esclaves en liesse, il s’est pompeusement juché sur son trône royal et a solennellement prononcé son discours.  Puis il s’en est retourné prestement à ses occupations royales, qui consistent principalement, comme chacun sait, à se vautrer quotidiennement dans le luxe et la frivolité auxquels pourvoit inexorablement son peuple-providence vassalisé.  Le discours?  La présentation du budget 2014 pour son pays, la Hollande.  Le roi Willem-Alexander, roi des Pays-Bas, puisque c’est de lui dont il s’agit, y annonce la fin de l’État-providence.  Il y encourage chaque Néerlandais à « prendre ses responsabilités pour sa propre vie et pour son entourage ».  En gros, démerdez-vous, mes bataves!

Au programme pour les Hollandais?

Rigueur et austérité.  Encore et toujours.  En Hollande, comme chez Hollande.  Comme de partout ailleurs en Europe.  Normal, puisque l’économie néerlandaise est en récession. Il faut donc continuer les politiques de … récession.  Logique, non?   Et allez!  6 milliards d’euros de coupes budgétaires supplémentaires prévues pour 2014 qui viennent s’ajouter au vaste programme d’austérité (hausse de la TVA, baisse de l’aide aux pays en voie de développement, etc.) mis en place depuis le début de la crise financière.  Les mesures annoncées comprennent, entre autres, attention à la surprise … tantantan … tenez-vous bien … des coupes dans le budget alloué aux soins de santé et à la sécurité sociale.  Putain, trop fort.

Arme de destruction massive en Serbie

Dans la même déveine, Poursuivre la lecture de « Dogma »