L’oligarchie pour les nuls n°2, ou je marcherai


J’étais absent la semaine dernière, éloigné de mon rouge clavier.

La veille de mon départ, le 29 mars très exactement, je pondais, sur la base d’un document du groupe Total, un (n-ième) billet sur l’Oligarchie.  Pour l’anecdote, je rappelle que, dans ce billet, je moquais, au détour de mes explications sur le système mafieux du cumul des mandats sociaux, le maintenant internationalement renommé monsieur Cahuzac, non pas pour ses exactions frauduleuses, qui n’étaient alors que supposées et qui sont maintenant avouées, mais pour son rejet aussi fièrement revendiqué qu’historiquement ridicule de la bien réelle lutte des classes.

Je reviens et je tente de refaire mon retard.  Boudiou!  Quelle semaine!  Faisons le point, voulez-vous.

Certains faits ont été largement diffusés et commentés, même par les chiens de garde qui, au point où nous en sommes, ne peuvent visiblement pas faire autrement .  D’autres sont moins connus car provenant des données du Offshore Leaks, données qui commencent à peine à être décortiquées par de vrais journalistes regroupés au sein du Consortium International de Journalistes d’Investigations (et qui me font d’ores et déjà saliver sur les nombreuses autres inculpations des membres de l’Oligarchie mondiale qui en découleront certainement).

Que s’est-il donc passé cette semaine:

  1. Après des mois de démentis hautains, voire arrogants , M. Cahuzac a finalement avoué détenir un compte à l’étranger.
  2. Il a été mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale (un comble pour celui qui était en charge de la lutte contre la fraude fiscale!  Un peu comme si un ministre de l’intérieur, en charge au titre de ses attributions de l’immigration, de l’intégration, de l’asile et du développement solidaire était condamné pour injure raciale, Hein?  Comment? Pardon? Ça s’est déjà produit également?  Ben merde alors).
  3. Hervé Morin, ancien ministre de Sarkozy, indique que beaucoup de monde savait pour Cahuzac et que « ce genre de rumeur dans la nomenklatura finit toujours par arriver aux oreilles du sommet !» (le sommet, c’est Hollande, au cas où la langue feutrée de la bonne société vous insupporterait).  Il précise: « Il se disait depuis longtemps dans les dîners en ville que, sur dix cheveux transplantés par monsieur Cahuzac, neuf l’étaient au noir ! »  Hervé Morin,  « la nomenklatura » et « le sommet » savaient donc.
  4. Le compte suisse, dont l’existence a été reconnue par l’ancien ministre du budget, a été ouvert par Philippe Péninque, un proche de la présidente du Front national, Marine Le Pen.  Philippe Péninque, 60 ans, ex-membre du GUD, un syndicat étudiant d’extrême droite radicale connu pour sa violence, ancien membre fondateur d’Égalité et réconciliation, fait aujourd’hui partie des conseillers officieux de Marine Le Pen. En 2007, il avait réalisé l’audit du Front national.  Philippe Péninque savait donc aussi.
  5. M. Péninque, de l’extrême droite donc, a reconnu avoir entretenu des relations amicales 😀 avec M. Cahuzac, du parti socialiste je rappelle, qui était alors médecin, et prétend en avoir informé la présidente du Front national.  Mme Le Pen reconnaît d’ailleurs que M. Péninque lui a dit cette semaine qu’il avait ouvert le compte de M. Cahuzac à l’étranger.  Mme Le Pen savait donc aussi.
  6. Qui d’autre savait dans cette mafia oligarchique?  Attendons et espérons que la Justice ira jusqu’au bout.
  7. Autre chose, Jean-Jacques Augier, trésorier de campagne de François Hollande, possédait des sociétés aux îles Caïman, un autre fameux paradis fiscal.
  8. Ce qui n’a pas empêché Claude Bartolone, Président de l’Assemblée nationale, de lui remettre un prix littéraire, le « prix des députés » du livre politique (on croit rêver!) affirmant ainsi haut et fort, aux oreilles de tous, que les pires représentants de la finance internationale peuvent tout se permettre (de l’immoral à l’illégal) tout en recevant les honneurs des mains mêmes du second personnage dans la hiérarchie des fonctions de notre République.
  9. Enfin, dernière petite chose, pour ne pas rester franco-français, l’infante Cristina, la fille cadette du roi d’Espagne, a été accusée par la Justice Espagnole d’avoir cautionné des détournements de fonds (ceux de son mari, le gendre du roi)

Et tout ça en uniquement une petite semaine!

Comme de bien entendu, la machine à blablas s’est remise en marche. Très vite.  Il le fallait pour défendre ce système moribond.  Hollande a donné le ton:

Poursuivre la lecture de « L’oligarchie pour les nuls n°2, ou je marcherai »

La République version 5.1 voulue par F. Hollande


Bien entendu, François Hollande n’a pas participé à la marche pour la 6ème république du 18 mars dernier qui a vu plus de 120 000 citoyens insurrectionnels défiler de Nation à la Bastille.  Mais faut reconnaître à sa décharge que l’initiative venait d’une organisation de gauche, le Front de Gauche.  Beaucoup trop populaire ce truc, ça ne pouvait clairement pas intéresser les aristocrates du PS.  Sur le fond, rien d’étonnant non plus.  On sait que F. Hollande de souhaite pas refonder notre république.  La 5ème république monarchique actuelle lui sied à ravir.  Il se voit déjà tellement monarque à la place du khalife!  Après toutes ces années de patience dans l’ombre de François Mitterrand, de Lionel Jospin, de Ségolène Royal, de Dominique Strauss-Kahn ou encore de Martine Aubry, il entrevoit enfin aujourd’hui la lumière que projettent sur lui les spots des instituts de propagande, médias et sondagiers confondus.

Doit-on pour autant en conclure que si, par une malheureuse occultation nationale du syndrome “Qui sème la social-démocratie récolte la droite réactionnaire” , F. Hollande était élu à la présidence de la République en mai prochain, la Constitution Française resterait inchangée ?  Eh ben non.  Justement pas.  Car lorsque l’on recolle tous les petits bouts de discours, d’interviews et de mesures programmatiques pondus par le capitaine de pédalo, on voit nettement se dessiner une nouvelle version de notre République.  La République 5.1, une sorte de république fédérale, communautarisée, qui permettrait que la loi ne soit plus la même pour tous.

Mettons de côté le fait que la plupart des dispositions dont je parle ici sont en contradiction directe avec l’article 1er de notre Constitution (rien que ça!) qui débute ainsi:

« La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens (…) »

Et regardons donc ça de plus près.

Avertissement: les lecteurs, auditeurs et téléspectateurs exclusifs des « grands médias » traditionnels français pourraient à la lecture de ce billet souffrir de quelques troubles plus ou moins bénins, tels que des démangeaisons au niveau du thalamus cérébral, si aucune désaccoutumance graduelle n’est entreprise préalablement ;-).  En effet, ce message ne contient aucun morceau de terrorisme, ni de plan vigipirate, ni d’Al-Quaïda, ni de Mohamed Merah, ni de son père, ni de son frère, ni de sa mère, ni de ses sœurs, ni du marteau oh oh, ni de vagues déferlantes incontrôlées d’immigrants le couteau entre les dents, ni même de « musulmans d’apparence« .   Ce message est « La France a peur » free.

Poursuivre la lecture de « La République version 5.1 voulue par F. Hollande »

La belle, la rebelle, la républicaine, la laïque !


Juste pour vous faire partager un mail personnel que j’ai reçu d’un ami, qui, bien que profondément de gauche, a (ou avait 😉 il y a encore quelques semaines) plutôt un jugement négatif sur Jean-Luc Mélenchon.  Il m’a envoyé ce mail après avoir écouté le candidat du Front de Gauche invité au « Grand Rendez-Vous » sur Europe 1 / I>Télé / Le Parisien ce dimanche 4 mars 2012:


Le mail in extenso:

Mélenchon à dit :

« La République, je m’excuse, ce n’est pas la viande halal ou casher. C’est un modèle d’organisation de la société. La laïcité, c’est la séparation des églises et de l’État. Les abattoirs ne sont pas ni dans l’Église ni dans l’État », a-t-il vivement déclaré. Pour lui, la question de la viande halal est « un abus de langage », un « non débat », « une invention pure et simple destinée à opposer les gens ». « On ne doit pas mêler la belle et grande idée de la République à ces sornettes qui ne poussent qu’à s’affronter les uns contre les autres », a-t-il plaidé. « Ça suffit d’opposer les Français les uns aux autres à cause de leur religion! Ça suffit ! Foutez-nous la paix ! Nous en avons par dessus la tête de vos histoires, nous avons envie de vivre tranquillement« , s’est-il emporté.

Et là, je dis « Enfin !  » et « Bravo ! « . J’attendais cette réaction de n’importe qui depuis longtemps. C’est Mélenchon, j’oublierai pas !!!
J’en peux plus d’entendre toutes ces conneries sur la religion, alors que le plus beau trésor de la république, c’est la laïcité.

Poursuivre la lecture de « La belle, la rebelle, la républicaine, la laïque ! »

Vive la 6ème république, non aux chèques en blanc


Rendez-vous compte.  À 1 mois et demi de l’élection présidentielle, 2 des candidats parmi les 4 chevaux préférés des propagandistes sondagiers n’ont même pas de programme écrit !  Et le « grand favori », donné vainqueur avec prétendument plus de 10 points d’écart au second tour selon les faiseurs d’opinions, bien qu’en ayant un (de programme), ne semble pas vouloir (ou pouvoir) s’y tenir plus que ça!

Je résume la situation :

Candidat Statut objectif du programme Mes qualificatifs sur les programmes (attention subjectivité detected ;-))
Marine Le Pen Programme écrit depuis fin 2011 nauséabond, rétrograde, droitier, libéral à l’intérieur de l’hexagone, sclérosant, replié sur soi, apeuré, xénophobe, misogyne
Nicolas Sarkozy Pas de programme écrit ? (ultra libéral pour sûr)
François  Bayrou Pas de programme écrit ? (très libéral pour sûr)
François Hollande Programme écrit avec dérives orales admises (?!) Petit bras, de gauche sur les aspects sociétaux, libéral sur les aspects économiques et sociaux, incomplet, dans la continuité, sans perspective, faible, sans volonté, soumis
Jean- Luc Mélenchon Programme écrit et disponible depuis septembre 2011 Ambitieux, fort, radical, courageux, social, socialiste, européen, internationaliste, écologique, complet, précis, chiffré, raisonnable, cohérent

Une insulte à l’intelligence des français, ne trouvez-vous pas ?

Ah, par contre, pour faire des coups avec des annonces tonitruantes (buzzifiantes devrais-je dire de nos jours) aussi inattendues qu’incongrues, alors là, y’a du monde !  Quelle avalanche de nouvelles propositions dans tous les coins depuis quelques jours !  Un véritable feu d’artifice.  On en a plein les yeux.

Prenez F. Hollande par exemple.  Il annonce sur TF1 il y a quelques jours (le 27 février 2012), au beau milieu d’une tranche incroyable de vide intersidéral nappée d’une fine couche transparente d’absence de rien, il annonce disais-je donc, une “nouvelle tranche d’impôts à 75% au delà de 1 000 000 € de revenus par an”.  Ça sort d’où ça ?  De chez nous, ça c’est sûr, mais sinon, quelle mouche bolchévique a bien pu piquer notre François? Car en tous cas, ce n’est pas dans son programme écrit.  Bon tout le monde sait bien qu’il s’agit uniquement d’une tentative de repêchage de voix à gauche après sa dernière dérive droitière à la City de Londres.  Dieu que ça peut tanguer un pédalo dans la tempête !  On sent bien l’urgence et l’impréparation de « sa bombe ».  On voit bien que la proposition nouvelle n’a été passée au filtre de la cohérence globale du programme du candidat.

Creusons un peu.

Poursuivre la lecture de « Vive la 6ème république, non aux chèques en blanc »