Ajout du programme de F. Bayrou au comparatif 2012

Par défaut

Enfin!  À 1 mois et demi de l’élection présidentielle, et le jour même de mon billet sur le foutage de gueule des candidats demandant des chèques en blanc aux citoyens, M. Bayrou a enfin sorti son programme écrit.  Il est paru en ligne le 2 mars.  Je l’ai donc analysé de la même manière que les autres.  Et croyez-moi (ou allez vérifiez, c’est mieux ;-)) je fais preuve à son égard d’un excès de bienveillance maladif en nommant ce bloubi-blouga de bonnes intentions creuses, un "programme".

Du vent.  Et encore pas une bourrasque.  Encore moins une tornade.  Juste un doux zéphyr.  Une légère brise printanière chargée de platitudes, de riens et de pieuses intentions.

Quelques extraits pour vous montrer le niveau d’engagement, de précision, de clarté, de volontarisme et de force :-D:

"J’organiserai une négociation nationale entre partenaires sociaux dont l’État sera facilitateur, mais dont il ne sera pas décideur" Hm hm

"Je proposerai à nos partenaires européens l’organisation d’un grand sommet Union Européenne / BRICS" Négociation, proposition, merde quand est-ce qu’on a du solide?

"Il faut donc entreprendre un travail en profondeur sur l’image de marque de la France en tant que pays producteur" Bla, bla, bla

"Je proposerai que 10 % du budget européen puissent être fléchés vers des fonds liés à ces priorités" Merde encore des propositions!

"je fixe un objectif que, dans les cinq ans, l’école française entre dans les dix premiers du classement international pour la compréhension de l’écrit, le calcul, les connaissances scientifique et la lutte contre les disparités sociales" Oh putain, il fixe un objectif! Là, c’est du sérieux.

"Il faut refaire de l’école un lieu d’où la violence est exclue et où le respect est la règle entre élèves et enseignants, à l’égard des enseignants et dans la cour de récréation" Moi aussi, moi aussi, moi aussi!  Mais comment?

"Reste le problème lancinant des toutes petites retraites, des retraites à 400, 500 ou 700 euros. Le plan de rééquilibrage doit se poursuivre avec des objectifs inscrits dans la nouvelle loi-cadre que nous ferons adopter sur le principe d’une réforme des retraites et d’une réévaluation des toutes petites retraites qui sont dans notre pays quelque chose qui n’est pas acceptable durablement."  C’est clair nan? Vous n’avez rien compris?  Franchement, vous y mettez de la mauvaise volonté!

"Pour coordonner, il faut qu’une autorité légitime mette de l’ordre dans le labyrinthe qui est celui des interventions. L’enjeu, c’est de permettre à tous ceux qui sont sortis des circuits de pouvoir prendre un départ nouveau." Là, c’est clair! Toujours pas? merde.

"La priorité, pour moi, c’est de mieux reconnaître les réussites issues en particulier de l’immigration, de leur donner toute leur place et leur reconnaissance dans la société."  Que c’est beau! J’en ai une larme à l’œil.

Bref, j’arrête là, je n’ai pas envie de recopier toutes ses platitudes.  Quelques mesures sont néanmoins précises.  Et devinez quoi!  Sans surprise, nous avons à faire à une pure orientation libérale dans la lignée de l’Europe de l’austérité.  Nous retrouvons par exemple:

  • l’inscription de la règle d’or dans la constitution
  • une augmentation de la TVA
  • la diminution des dépenses publiques
  • une refonte du droit du travail (contrat unique avec clause de départ négocié à l’arrivée)
  • un régime de retraite par points
  • pas d’augmentation du SMIC
  • continuité des traités européens honnis

La continuité de la soumission et de la collaboration avec l’ennemi, la finance, l’arrogance en moins.

Quoi qu’il en soit le comparatif des programmes 2012 est maintenant à jour (aux erreurs et oublis près).

Tiens, j’en profite pour vous faire part de la dernière que j’ai entendue ce matin même sur BFMTV de la bouche même de L. Fabius chez Bourdin.  Mais comme vous ne l’entendrez probablement nulle part ailleurs, voici.  Il parlait de la fumeuse tranche à 75% de Hollande.  Et bien, il semblerait que le pédalo se soit pris une nouvelle bourrasque en pleine tronche puisqu’il a encore changé de direction.  D’après Fabius, il ne s’agirait là que d’une mesure exceptionnelle, temporaire, pour cause de crise.  Rien de structurel donc.  Dormez braves spéculateurs de la City, vous n’avez rien à craindre d’un tel homme.  Il n’est vraiment pas dangereux.  Et c’est lui qui le dit.

Résistance!

 

 

Ajout du parti de la haine à mon comparatif des programmes 2012

Par défaut

J’ai pris sur moi.  Et je m’y suis plongé.  Lecture et de étude du programme du FN trouvé sur leur site internet.  Le voilà donc maintenant intégré à mon comparatif.

Retrouvez la page 2012: Comparez les programmes !

Au moins, maintenant, quand vous entendrez un médiacrate (vous savez, un de ces "grands" "journalistes", "experts", "analystes", "éditorialistes", "penseurs", "humoristes" venant quotidiennement répandre l’Évangile selon Saint Marché sur tous les médias) amalgamer en un tournemain vicieux dont ils ont le secret, l’air de rien, sans s’appesantir, M. Mélenchon à Mme Lepen, j’espère que vous vous souviendrez de ces tableaux.  Quand, au détour d’une de ces interminables émissions "de politique", où s’opposent pendant des heures les analyses profondes sur la pertinence de telle petite phrase, sur la crédibilité de telle stature ou sur le bienfondé telle stratégie  de com, sans qu’un seul élément des programmes ne soit jamais exhumé par ces incapables fainéants, quand, disais-je donc, au détour d’une de ces émissions, un invité "de marque" lâche un de ces poncifs décérébrant du style "bon, à part les populistes Mélenchon et Lepen, bla bla bla" ou encore "on sait que Lepen et Mélenchon se rejoignent sur beaucoup de points, bla bla bla" ou bien encore "nous avons donc face aux extrémistes Lepen et Mélenchon, bla bla bla" (je suis sûr que vous voyez le genre :-D), vous pourrez reprendre ces tableaux et constater par vous-même que le programme du Front de Gauche et celui du FN n’ont rien à voir.

Et vous savez quoi !  C’est normal !  L’un est un programme de gauche couillue, l’autre un programme de droite libérale réactionnaire matinée (à l’oral) d’une couche sociale pour ferrer nos grands analystes politiques (et malheureusement beaucoup de citoyens déboussolés et abandonnés dans le vide sidéral des informations "politiques").  C’est le même programme que celui de l’UMP sauce dure (mais là, vous devez me faire confiance ;-) car je n’ai pas inclus l’UMP dans mon comparatif).  Et à la limite, le jour où M. Bayrou daignera sortir son propre programme, et que je pourrai donc enlever la montagne de points d’interrogations qui constellent sa colonne, vous verrez qu’il y aura beaucoup plus matière à rapprocher Mme Lepen de M Bayrou (sauf bien sûr sur les aspects droits individuels et sociétaux) que de M. Mélenchon.

Résistance.