Syriza m’était conté


Les élections françaises, que ce soit la présidentielle ou les législatives, sont déjà de l’histoire ancienne et ne changeront rien à l’Histoire, la grande.

Heureusement, les (nouvelles) législatives grecques arrivent !  C’est dimanche prochain.  Deux formations politiques sont données au coude à coude par les sondages (avec des écarts abyssaux entre les différents instituts, mais c’est tout le charme de cette « science » divinatoire qu’est l’étude d’opinion, n’est-ce pas?).  Les deux possibles vainqueurs seraient ainsi, soit la Nouvelle Démocratie (ND), soit la Syriza.  Vraie droite contre vraie gauche.  Une véritable alternative politique s’offre donc à nos frères Grecs.  Et ça, c’est l’Histoire !

Vous aurez notez que la totalité des belles personnes et des parfumés européens a déjà fait son choix, et l’exprime haut et fort sur tous les toits médiatiques qui pullulent de ces Aristochiens de garde, d’Athènes à Paris,  de Londres à Berlin, de Washington à Madrid.  Il faut que les Grecs redeviennent « raisonnables », il faut qu’ils rentrent dans le rang, il faut qu’ils comprennent, car au fond, c’est pour leur bien que l’Europe, elle se décarcasse, il faut impérativement que ND l’emporte.  Car si les électeurs grecs ont le mauvais goût, la stupidité, l’outrecuidance, l’irrespect, que dis-je, l’ingratitude de placer Syriza en tête, alors là, ce sera l’Apocalypse, promis, et c’est vrai que la menace porte, car il faut bien admettre, qu’en termes Apocalypse, ils s’y entendent, les bougres.

Regardons donc de plus près  ce programme qui effraie tant de monde.  Sera-t-il possible d’endiguer les mythes les plus absurdes qui circulent sur leur projet de société ?  Lire la suite

L’espoir renaît en Europe avec … Syriza


Menée par le benjamin de la politique grecque, Alexis Tsipras, la gauche radicale du Syriza s’est imposée dimanche comme le second parti en Grèce, loin devant les socialistes qui ne sont donc plus la première force politique de gauche, lors des élections législatives grecques dont personne ne parle mais qui constituent le réel évènement historique de ce 6 mai 2012.

Ce parti, qui n’avait pas atteint 5 % des suffrages aux législatives de 2009 (4,6 %), se retrouve, avec 16,4 % estimés, en position de pouvoir former le gouvernement si les conservateurs de la Nouvelle Démocratie, arrivés en tête des législatives, échouaient à y parvenir.

Proche de la gauche radicale allemande Die Linke, supporter du Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle française, Tsipras rêve d’offrir une alternative aux « politiques extrémistes ultralibérales du gouvernement de Sarkozy, de la Commission européenne et de la Banque centrale européenne », comme il l’exprimait récemment dans un courrier à Jean-Luc Mélenchon.

Rêve ou début de réalité?

Je croise les doigts.  Espérons que la France ait le courage de suivre la voie tracée par nos frères grecs aux législatives prochaines.

Résistance!

 

Dimanche, je me rendrai dans l’isoloir en trainant des pieds


Ou pas.

Merde, vous voyez, juste le fait de l’écrire et me voici qui replonge dans l’hésitation.

Allez, je vais tenter d’aller jusqu’au bout de ce que j’ai à dire.  Sans trembler.  Sans reculer.  Sans renoncer.  Le fait de le coucher sur le papier, ou sur l’écran de mon ordi, me permettra de mieux structurer mon raisonnement et de là, de valider ma décision.   C’est également une manière de m’auto-contraindre.  Une fois écrit, comment pourrais-je en effet me renier?  Je suis conscient que les élucubrations personnelles qui suivent peuvent ne pas intéresser grand monde.  Je ne m’offusquerai donc pas si certains préfèrent retourner au passionnant grand-débat-d-entre-les-deux-tours, comme il est maintenant convenu de nommer le rituel qui se tient en ce moment même sur l’autel cathodique, devant des millions de télé-fidèles.  Pourquoi le premier candidat a-t-il choisi une cravate de couleur bleue marine et pourquoi l’autre en a-t-il plutôt choisie une de couleur … bleue marine, est-ce que les fauteuils dans lesquels trônent et pérorent nos 2 impétrants étaient à la bonne hauteur, est-ce que la température était plutôt proche de 19° ou plutôt de 20°, quelle petite phrase assassine et savamment préparée marquera l’histoire de ce cru 2012, … Voilà les questions de fond sur lesquelles plancheront ensuite les politologues et communicants avertis (mais y a-t-il une différence?) qui pullulent dans notre presse, écrite et audiovisuelle, afin de nous éclairer le chemin vers la lumière de la décision.  Ils appellent ça un « décryptage ».

Bref, pour ma part, je tenais donc à « décrypter », pour ceux que ça intéresse,  la position je j’allais bien pouvoir adopter pour ce second tour de l’élection présidentielle:  abstention, l’abstention offensive s’entend ;-), comme je me l’étais promis et comme tous mes sens me poussent à le faire ou … l’autre, le mou, le bouchon de liège, la feuille morte, le capitaine de pédalo.

Voici.

Lire la suite

En mai, fais ce qu’il te plait … la révolution citoyenne européenne

À la suite de mon dernier billet « Le paradoxe du gruyère et le courage de la serpillère« , Docteur Partageux , inquiet à juste titre pour ma santé intellectuelle, me prescrivait un traitement pour me remettre de mon coup de calcaire:

« M’enfin faut pas regarder BFM TV. Ça gâte l’estomac, ça donne des excès de bile, c’est mauvais pour l’hygiène intellectuelle parce que ça brouille le cerveau (surtout l’hémisphère gauche) et surtout ça ne sert à rien d’autre qu’à se mettre en colère.

Docteur Partageux te prescrit une mesure de désintoxication sévère : diète totale de cinq ans mini. Interdiction absolue de prendre la moindre infusion de BFM radio ou TV avant la fin de la cinquième République. »

J’ai suivi partiellement son ordonnance en m’absentant, à défaut des 5 années prescrites, une semaine entière loin de toute TV, radio ou connexion Internet.  Je l’en remercie vivement 😉 car ces quelques jours de diète et d’abstinence pratiquement complète (je dois avouer 2 ou 3 petits coups d’œil aussi matinaux qu’incontrôlés sur le digne représentant de la très droitière PQR locale, Ouest France) m’ont pleinement revigoré 😉 et me voici donc de retour, à mon clavier, avec la ferme intention de vous saouler, jusqu’à l’ébriété euphorique, de quelques bonnes grosses rasades de rouge charpenté.

Comme remise en jambes, ou plutôt en bouche, je souhaitais rappeler brièvement à quel point ce mois de mai qui arrive va être fondamental pour l’avenir de l’Europe, et donc du Monde.  Fondamental, au sens propre.  Qui est au fondement deQui sert de fondement à.  Voici, en effet, le calendrier de la révolution citoyenne qui s’annonce.  Trois dates cruciales qui vont permettre aux peuples européens de marquer irrévocablement leur volonté de renverser définitivement et universellement le paradigme néolibéral mondial actuel.

Le pitch:

  1. Le 6 mai 2012, au soir du second tour de l’élection présidentielle, les français imposent Jean-Luc Mélenchon à la présidence de la République, et rendent ainsi l’espoir à tous les peuples européens en leur montrant qu’une autre politique, une politique basée sur l’humain d’abord, est réellement possible.
  2. Toujours le 6 mai 2012, les Grecs rejettent, au travers des élections parlementaires convoquées adroitement pour cette même date, l’oppression tyrannique qui leur est imposée par les financiers néolibéraux de l’Europe et du FMI depuis plus de 4 ans.
  3. Enfin, le 31 mai 2012, galvanisés et sécurisés par leurs frères français et grecs, ce sont les Irlandais qui refusent par référendum le pacte budgétaire européen, le fameux Traité de Stabilité Coordination et Gouvernance (TSCG), qui, comme je vous l’ai déjà souvent expliqué impose l’austérité et la règle d’or comme seule et unique politique possible pour les états, et que les parlementaires socialistes français ont d’ores et déjà accepté.  Je rappelle que l’Irlande est le seul pays concerné par ce traité qui a prévu de consulter son peuple pour sa ratification.  Je rappelle également que, parmi les favoris à notre élection présidentielle, seul Jean-Luc Mélenchon s’est engagé à soumettre la question à référendum (tous les autres, c’est à dire, bien entendu, Sarkozy, mais également Hollande et Bayrou ne souhaitent pas consulter le peuple).

Trois scrutins.
Deux dates.
Une révolution.
Pas de « mais » qui tienne.

Ce scénario est possible.  En mai on fait ce qui nous plait.

Mais pour ça, tout commence le 22 avril en France avec le seul vote utile envisageable.

Résistance!

Synthèse des programmes 2012, heu … moins objective cette fois-ci


Le jour J approche. Va falloir commencer à converger maintenant. À se décider.

Voici donc un nouveau billet pour vous y aider ;-). Ma nouvelle contribution à la démocratie 😀 si j’ose dire. J’ai passé beaucoup de temps à lire, à lire des lignes et à lire entre les lignes, à écouter, à chercher, à vérifier, à consolider, à approfondir, à analyser, à décrypter (comme ils disent dans la boîte à lessivage encéphalique du salon). Comme vous le savez, j’en ai tiré un comparatif des programmes intégrant 4 des principaux candidats à la présidentielle 2012, comparatif que j’ai voulu exhaustif et objectif. Aujourd’hui, je livre ma synthèse beaucoup plus … comment dire … personnelle. J’ose espérer que vous saurez faire confiance en l’incontestabilité de ces conclusions ;-).

Lisez et choisissez tous, car ceci est mon encre, l’encre de mon clavier, versée pour la multitude, pour la diffusion des idées 😀

Économie

Programme LEPEN Austérité
Et moins d’étrangers pour plus de travail
pour les vrais français de pure souche
Programme SARKOZY Austérité
Mais j’ai changé,
moi, le défenseur de la fonction publique
Programme BAYROU Austérité
Y’en a marre de la droite et la gauche,
Il nous faut …
une politique de droite
Programme HOLLANDE Austérité
Mais je compte sur votre vote utile
Programme JOLY Heu … comme le Front de Gauche
ah non y’a ce putain d’accord avec le PS
ben donc … Austérité
Programme MELENCHON – Relance de l’activité par la demande
– Planification écologique
– Services publics renforcés
– Mise au pli de la finance
– Protection et lutte contre le dumping fiscal et le dumping social

Lire la suite

Vous avez piscine le 22 ? Pas grave, pensez au vote par procuration !


Attention !

Vous ferais-je l’affront de vous rappeler que le 22 avril 2012, dans 4 dimanches très exactement, c’est le 1er tour de l’élection présidentielle ?

Mais attention, c’est aussi les vacances de Pâques.  Et toutes les Académies sont concernées:

  • Zone A (Caen, Clermont-Ferrand, Grenoble, Lyon, Montpellier, Nancy-Metz, Nantes, Rennes, Toulouse): du samedi 7 avril au dimanche 22 avril (inclus)
  • Zone B (Aix-Marseille, Amiens, Besançon, Dijon, Lille, Limoges, Nice, Orléans-Tours, Poitiers, Reims, Rouen, Strasbourg): du samedi 21 avril au dimanche 6 mai (inclus)
  • Zone C (Bordeaux, Créteil, Paris, Versailles): du samedi 14 avril au dimanche 29 avril (inclus)

Bien essayé M. Sarkozy!  Mais pas d’affolement, même si vous venez de vous rendre compte que, merde, justement, ce jour-là vous avez piscine, ou vous escaladez le K2, ou vous mettez le dernier signe à votre démonstration de la conjecture de Goldbach.  Il suffit juste d’un peu de méthode et de volonté: le vote par procuration permet à un électeur absent (appelé le mandant) de se faire représenter, le jour d’une élection, par un électeur de son choix (appelé le mandataire).  Mais il faut se sortir un peu les doigts … La démarche s’effectue au commissariat, à la gendarmerie, au tribunal d’instance ou auprès des autorités consulaires.

Lire la suite

Ajout du programme de F. Bayrou au comparatif 2012


Enfin!  À 1 mois et demi de l’élection présidentielle, et le jour même de mon billet sur le foutage de gueule des candidats demandant des chèques en blanc aux citoyens, M. Bayrou a enfin sorti son programme écrit.  Il est paru en ligne le 2 mars.  Je l’ai donc analysé de la même manière que les autres.  Et croyez-moi (ou allez vérifiez, c’est mieux ;-)) je fais preuve à son égard d’un excès de bienveillance maladif en nommant ce bloubi-blouga de bonnes intentions creuses, un « programme ».

Du vent.  Et encore pas une bourrasque.  Encore moins une tornade.  Juste un doux zéphyr.  Une légère brise printanière chargée de platitudes, de riens et de pieuses intentions.

Quelques extraits pour vous montrer le niveau d’engagement, de précision, de clarté, de volontarisme et de force :-D:

« J’organiserai une négociation nationale entre partenaires sociaux dont l’État sera facilitateur, mais dont il ne sera pas décideur » Hm hm

« Je proposerai à nos partenaires européens l’organisation d’un grand sommet Union Européenne / BRICS » Négociation, proposition, merde quand est-ce qu’on a du solide?

« Il faut donc entreprendre un travail en profondeur sur l’image de marque de la France en tant que pays producteur » Bla, bla, bla

« Je proposerai que 10 % du budget européen puissent être fléchés vers des fonds liés à ces priorités » Merde encore des propositions!

« je fixe un objectif que, dans les cinq ans, l’école française entre dans les dix premiers du classement international pour la compréhension de l’écrit, le calcul, les connaissances scientifique et la lutte contre les disparités sociales » Oh putain, il fixe un objectif! Là, c’est du sérieux.

« Il faut refaire de l’école un lieu d’où la violence est exclue et où le respect est la règle entre élèves et enseignants, à l’égard des enseignants et dans la cour de récréation » Moi aussi, moi aussi, moi aussi!  Mais comment?

« Reste le problème lancinant des toutes petites retraites, des retraites à 400, 500 ou 700 euros. Le plan de rééquilibrage doit se poursuivre avec des objectifs inscrits dans la nouvelle loi-cadre que nous ferons adopter sur le principe d’une réforme des retraites et d’une réévaluation des toutes petites retraites qui sont dans notre pays quelque chose qui n’est pas acceptable durablement. »  C’est clair nan? Vous n’avez rien compris?  Franchement, vous y mettez de la mauvaise volonté!

« Pour coordonner, il faut qu’une autorité légitime mette de l’ordre dans le labyrinthe qui est celui des interventions. L’enjeu, c’est de permettre à tous ceux qui sont sortis des circuits de pouvoir prendre un départ nouveau. » Là, c’est clair! Toujours pas? merde.

« La priorité, pour moi, c’est de mieux reconnaître les réussites issues en particulier de l’immigration, de leur donner toute leur place et leur reconnaissance dans la société. »  Que c’est beau! J’en ai une larme à l’œil.

Bref, j’arrête là, je n’ai pas envie de recopier toutes ses platitudes.  Quelques mesures sont néanmoins précises.  Et devinez quoi!  Sans surprise, nous avons à faire à une pure orientation libérale dans la lignée de l’Europe de l’austérité.  Nous retrouvons par exemple:

  • l’inscription de la règle d’or dans la constitution
  • une augmentation de la TVA
  • la diminution des dépenses publiques
  • une refonte du droit du travail (contrat unique avec clause de départ négocié à l’arrivée)
  • un régime de retraite par points
  • pas d’augmentation du SMIC
  • continuité des traités européens honnis

La continuité de la soumission et de la collaboration avec l’ennemi, la finance, l’arrogance en moins.

Quoi qu’il en soit le comparatif des programmes 2012 est maintenant à jour (aux erreurs et oublis près).

Tiens, j’en profite pour vous faire part de la dernière que j’ai entendue ce matin même sur BFMTV de la bouche même de L. Fabius chez Bourdin.  Mais comme vous ne l’entendrez probablement nulle part ailleurs, voici.  Il parlait de la fumeuse tranche à 75% de Hollande.  Et bien, il semblerait que le pédalo se soit pris une nouvelle bourrasque en pleine tronche puisqu’il a encore changé de direction.  D’après Fabius, il ne s’agirait là que d’une mesure exceptionnelle, temporaire, pour cause de crise.  Rien de structurel donc.  Dormez braves spéculateurs de la City, vous n’avez rien à craindre d’un tel homme.  Il n’est vraiment pas dangereux.  Et c’est lui qui le dit.

Résistance!