Dimanche, je me rendrai dans l’isoloir en trainant des pieds


Ou pas.

Merde, vous voyez, juste le fait de l’écrire et me voici qui replonge dans l’hésitation.

Allez, je vais tenter d’aller jusqu’au bout de ce que j’ai à dire.  Sans trembler.  Sans reculer.  Sans renoncer.  Le fait de le coucher sur le papier, ou sur l’écran de mon ordi, me permettra de mieux structurer mon raisonnement et de là, de valider ma décision.   C’est également une manière de m’auto-contraindre.  Une fois écrit, comment pourrais-je en effet me renier?  Je suis conscient que les élucubrations personnelles qui suivent peuvent ne pas intéresser grand monde.  Je ne m’offusquerai donc pas si certains préfèrent retourner au passionnant grand-débat-d-entre-les-deux-tours, comme il est maintenant convenu de nommer le rituel qui se tient en ce moment même sur l’autel cathodique, devant des millions de télé-fidèles.  Pourquoi le premier candidat a-t-il choisi une cravate de couleur bleue marine et pourquoi l’autre en a-t-il plutôt choisie une de couleur … bleue marine, est-ce que les fauteuils dans lesquels trônent et pérorent nos 2 impétrants étaient à la bonne hauteur, est-ce que la température était plutôt proche de 19° ou plutôt de 20°, quelle petite phrase assassine et savamment préparée marquera l’histoire de ce cru 2012, … Voilà les questions de fond sur lesquelles plancheront ensuite les politologues et communicants avertis (mais y a-t-il une différence?) qui pullulent dans notre presse, écrite et audiovisuelle, afin de nous éclairer le chemin vers la lumière de la décision.  Ils appellent ça un « décryptage ».

Bref, pour ma part, je tenais donc à « décrypter », pour ceux que ça intéresse,  la position je j’allais bien pouvoir adopter pour ce second tour de l’élection présidentielle:  abstention, l’abstention offensive s’entend ;-), comme je me l’étais promis et comme tous mes sens me poussent à le faire ou … l’autre, le mou, le bouchon de liège, la feuille morte, le capitaine de pédalo.

Voici.

Poursuivre la lecture « Dimanche, je me rendrai dans l’isoloir en trainant des pieds »

Synthèse des programmes 2012, heu … moins objective cette fois-ci


Le jour J approche. Va falloir commencer à converger maintenant. À se décider.

Voici donc un nouveau billet pour vous y aider ;-). Ma nouvelle contribution à la démocratie 😀 si j’ose dire. J’ai passé beaucoup de temps à lire, à lire des lignes et à lire entre les lignes, à écouter, à chercher, à vérifier, à consolider, à approfondir, à analyser, à décrypter (comme ils disent dans la boîte à lessivage encéphalique du salon). Comme vous le savez, j’en ai tiré un comparatif des programmes intégrant 4 des principaux candidats à la présidentielle 2012, comparatif que j’ai voulu exhaustif et objectif. Aujourd’hui, je livre ma synthèse beaucoup plus … comment dire … personnelle. J’ose espérer que vous saurez faire confiance en l’incontestabilité de ces conclusions ;-).

Lisez et choisissez tous, car ceci est mon encre, l’encre de mon clavier, versée pour la multitude, pour la diffusion des idées 😀

Économie

Programme LEPEN Austérité
Et moins d’étrangers pour plus de travail
pour les vrais français de pure souche
Programme SARKOZY Austérité
Mais j’ai changé,
moi, le défenseur de la fonction publique
Programme BAYROU Austérité
Y’en a marre de la droite et la gauche,
Il nous faut …
une politique de droite
Programme HOLLANDE Austérité
Mais je compte sur votre vote utile
Programme JOLY Heu … comme le Front de Gauche
ah non y’a ce putain d’accord avec le PS
ben donc … Austérité
Programme MELENCHON – Relance de l’activité par la demande
– Planification écologique
– Services publics renforcés
– Mise au pli de la finance
– Protection et lutte contre le dumping fiscal et le dumping social

Poursuivre la lecture « Synthèse des programmes 2012, heu … moins objective cette fois-ci »

Rappel: ce dimanche, le 18 mars viendez avec nous reprendre la Bastille !


N’oubliez pas !  C’est ce dimanche que ça se passe.  Celui qui vient, là, dans 4 jours.  Vous avez pris vos dispositions, j’espère.  Si vous avez besoin de plus d’informations, vous trouverez tout ce dont vous avez besoin sur placeaupeuple2012.  Mais faut vous dépêcher maintenant.

Ceux qui vont régulièrement à la fête de l’huma. savent que Dieu n’est pas de gauche.  Il concocte souvent de bien mauvaises météos pour nous dissuader de manifester, de défiler, de nous rassembler. Et bien ce dimanche … c »est encore à peu près la même chose.  Mais bon, c’est pas si pire.  Rien qui ne devrait décourager de vrais progressistes.  Il faudra juste prévoir un petit truc pour se protéger de quelques ondées passagères, c’est tout.  Rien de bien méchant.  Seulement quelques averses prévues sur la capitale mais avec de belles tranches de bon gros soleil réparateur, convivial, festif, stimulant, revigorant.

Allez, à dimanche !

Résistance !

Brouillard en rase campagne


Je serais mort de rire si ce n’était pas aussi lamentable, pitoyable, attristant, frustrant, décourageant …

un Sarkozy nouvellement converti à la taxation différentielle des exilés fiscaux prônée par le Front de Gauche depuis des mois, un Hollande soudainement adepte d’une tranche d’impôts supérieure très fortement taxée également inspirée par le Front de Gauche, et en même temps, un Hollande qui rassure les spéculateurs de la City sur son innocuité future et passée, un Sarkozy paradant sur une estrade style IIIème reich au beau milieu d’une foule excitée de rétrogrades assoiffés de bouc-émissaires qui se présente en défenseur du bas peuple,

hop … un petit coup de Le Pen qui entre en croisade contre l’abattage en boucherie qui se dresse comme le problème essentiel de la France,

le MEDEF qui annonce par son officine de désinformation officieuse, l’IFOP, que les français sont amnésiques et adorent de nouveau Sarkozy, un Hollande qui absorbe les écologistes et les Chevènementistes avec des accords de gouvernement compromettant en promettant aux uns exactement l’inverse de ce qu’il promet aux autres, un Sarkozy en grand défenseur du référendum après avoir outrageusement trahi le peuple avec son traité de Lisbonne et avoir entériné de manière autocratique le nouveau traité européen TSCG et le MES,

et hop … un petit coup de Le Pen qui obtient enfin, après un suspens insoutenable, ses 500 signatures de la part de maires incultes et eux aussi amnésiques, ouf … la démocratie est sauvée, les xénophobes auront leur tribune,

tiens, … la candidate d’extrême gauche qui affirme, en accord avec la candidate d’extrême droite, que le programme du Front de Gauche c’est la même politique que celles qui ont sévi pendant des décennies,

un candidat socialiste qui refuse obstinément un débat politique public avec  le candidat de gauche, un des deux candidats d’extrême droite, en l’occurrence la femme, qui accepte ce débat mais se dédit au dernier moment en refusant la confrontation en direct, des mégalos autocentrés suffisants et arrogants croyant pouvoir diriger la France avec leur seul petit cerveau musclé, des candidats qui envisagent ouvertement et sans aucune honte visible, et d’ailleurs sans aucune indignation sensible de la bonne société, de ne pas soigner des êtres humains malades présents sur le territoire des droits de l’homme,

une droite totalement extrême-droitisée se parant de quelques bijoux de gauche radicale, un parti socialiste totalement néolibéralisé avançant à vue sur un pédalo rose percé,

des communicants sans aucune conviction déblatérant des propositions jugées probablement à fort impact populaire par des conseillers en stratégie scotchés à leurs iPAD, leurs iPHONE, et leurs iPOD , des girouettes lestées aux études marketing qui virent à gauche, qui virent à droite, qui tournent-virent et n’indiquent plus aucune direction,

putain que de fourberies, de duplicités, de sournoiseries, de stratagèmes, d’artifices, d’escroqueries, de mensonges, de fausses promesses, de postures, d’impostures, de falsifications,

putain que de brouillard sur cette campagne!

Franchement, on peut comprendre que certains se sentent perdus.  Comme l’avait déjà très bien analysé notre cher Jean-Jacques Rousseau au XVIIIème siècle dans le Contrat Social:

« Jamais on ne corrompt le peuple, mais souvent on le trompe et c’est alors seulement qu’il paraît vouloir ce qui est mal »

Honte à ceux qui participent à cette tromperie, à cette tartufferie généralisée!

Allez, pour finir sur une note d’humour (à ne pas confondre avec la tartufferie):

Vive la 6ème république, non aux chèques en blanc


Rendez-vous compte.  À 1 mois et demi de l’élection présidentielle, 2 des candidats parmi les 4 chevaux préférés des propagandistes sondagiers n’ont même pas de programme écrit !  Et le « grand favori », donné vainqueur avec prétendument plus de 10 points d’écart au second tour selon les faiseurs d’opinions, bien qu’en ayant un (de programme), ne semble pas vouloir (ou pouvoir) s’y tenir plus que ça!

Je résume la situation :

Candidat Statut objectif du programme Mes qualificatifs sur les programmes (attention subjectivité detected ;-))
Marine Le Pen Programme écrit depuis fin 2011 nauséabond, rétrograde, droitier, libéral à l’intérieur de l’hexagone, sclérosant, replié sur soi, apeuré, xénophobe, misogyne
Nicolas Sarkozy Pas de programme écrit ? (ultra libéral pour sûr)
François  Bayrou Pas de programme écrit ? (très libéral pour sûr)
François Hollande Programme écrit avec dérives orales admises (?!) Petit bras, de gauche sur les aspects sociétaux, libéral sur les aspects économiques et sociaux, incomplet, dans la continuité, sans perspective, faible, sans volonté, soumis
Jean- Luc Mélenchon Programme écrit et disponible depuis septembre 2011 Ambitieux, fort, radical, courageux, social, socialiste, européen, internationaliste, écologique, complet, précis, chiffré, raisonnable, cohérent

Une insulte à l’intelligence des français, ne trouvez-vous pas ?

Ah, par contre, pour faire des coups avec des annonces tonitruantes (buzzifiantes devrais-je dire de nos jours) aussi inattendues qu’incongrues, alors là, y’a du monde !  Quelle avalanche de nouvelles propositions dans tous les coins depuis quelques jours !  Un véritable feu d’artifice.  On en a plein les yeux.

Prenez F. Hollande par exemple.  Il annonce sur TF1 il y a quelques jours (le 27 février 2012), au beau milieu d’une tranche incroyable de vide intersidéral nappée d’une fine couche transparente d’absence de rien, il annonce disais-je donc, une “nouvelle tranche d’impôts à 75% au delà de 1 000 000 € de revenus par an”.  Ça sort d’où ça ?  De chez nous, ça c’est sûr, mais sinon, quelle mouche bolchévique a bien pu piquer notre François? Car en tous cas, ce n’est pas dans son programme écrit.  Bon tout le monde sait bien qu’il s’agit uniquement d’une tentative de repêchage de voix à gauche après sa dernière dérive droitière à la City de Londres.  Dieu que ça peut tanguer un pédalo dans la tempête !  On sent bien l’urgence et l’impréparation de « sa bombe ».  On voit bien que la proposition nouvelle n’a été passée au filtre de la cohérence globale du programme du candidat.

Creusons un peu.

Poursuivre la lecture « Vive la 6ème république, non aux chèques en blanc »