Le tigreau celtique à la ni-niche


Les Irlandais ont donc approuvé à une énorme majorité de 60,3% le pacte budgétaire européen (TSCG) qui était soumis à référendum hier, 31 mai 2012:

Ils avaient pourtant été avertis.  Ce référendum était en effet ouvertement considéré, par les saigneurs de l’Europe, comme un test pour la politique d’austérité dans la zone euro.  Ils auront donc l’austérité.  Les menaces ont donc porté leurs fruits.

Les dirigeants européens sont soulagés.  Les financiers aussi.  Les Irlandais viendront très vite leur demander l’aumône de quelques milliards d’euros afin de pouvoir continuer de leur rembourser … les intérêts de leur dette.  Les Irlandais ont été bien sages.  Ils auront donc le droit de jouer avec le MES.  Le MES demandera des fonds aux États.  Ces derniers devront s’exécuter et payer sous 8 jours l’appel de capital requis, puisque c’est dans le règlement même du Traité.  Ils devront donc bien sûr eux-mêmes emprunter, vue la mouïse dans laquelle ils sont déjà (pratiquement tous).  Et à qui-ça vont-ils emprunter ? Aux marchés privés, bien sûr.  Et les financiers peuvent continuer leur fête du slip.

Les dirigeants européens sont soulagés.  Les gens de gauche sont affligés.

Tous nos espoirs résident maintenant sur les frêles épaules de nos amis grecs.  Le 17 juin prochain, espérons une énorme victoire de Syrisa.

Résistance !

13 mai 2012: un jour marqué d’infamie


EDIT (15 mai à 17h30): Il semblerait que ma prudence à employer un conditionnel là où le Nouvel Obs. et l’AFP employaient, eux, le présent de l’indicatif, ait été récompensée puisque, finalement, on vient d’apprendre cette après-midi, que l’accord outrageant dont je faisais l’écho dans mon billet ci-dessous n’existe pas (ou plus? ;-)).  Le bureau présidentiel grec a en effet fait un communiqué, au sortir des réunions du jour, dans lequel il déclare qu’une dernière réunion aura lieu demain (16/05) à 13h dans le but de former un gouvernement qui s’occupera des affaires courantes et qui devra s’occuper de l’organisation des prochaines (re-)élections.  Le choix du peuple est donc respecté et c’est le plus important.  Je ne change néanmoins pas un seul mot de mon billet d’il y a 2 jours, afin de pouvoir se souvenir, dans quelques temps, que nous sommes passés à 2 doigts d’un nouveau coup d’état en Grèce.  Heureusement que SYRISA veillait au grain.  Bravo à eux pour leur honnêteté et leur résistance!

Mon billet original:


Je vais utiliser le conditionnel tellement cette nouvelle me parait tout simplement incroyable.  Et pourtant, le Nouvel Obs., en partenariat avec l’AFP, l’a annoncé avec un présent de l’indicatif assez effrayant, dois-je dire, aujourd’hui à 14h30:

« Un accord a été conclu entre trois partis – conservateurs, socialistes et un petit parti de gauche – pour un gouvernement intérimaire de deux ans chargé de mettre en œuvre le programme d’austérité « criminel » en Grèce »

Je rappelle que le nouveau parlement grec, issu des urnes dimanche denier, le 6 mai 2012, ressemblait à ça:

Outre le fait que le parti Syriza, le Parti de Gauche grec, a été propulsé par ce scrutin comme deuxième parti du pays (52 sièges avec 16,78% des voix), il faut bien se rendre compte que cette élection a marqué le refus clair et net, le rejet sans hésitation, ni atermoiement, des plans d’austérité imposé par la troïka européenne, et en particulier du denier mémorandum, par le peuple grec.  En effet, le Pasok (socialiste) et la Nouvelle Démocratie (droite), les deux partis gouvernementaux sortant ayant accepté de signer le « programme d’assainissement de l’économie grecque », les 2 seuls partis favorables à l’application des remèdes mortifères de l’Europe et du FMI, sont sortis laminés des élections, avec respectivement, 13,18% des voix (correspondant à 41 sièges) et 18,85% des voix (correspondant à 108 sièges, grâce au bonus de 50 sièges accordés par la Constitution grecque au parti en tête).

Tous les autres partis, représentant donc 67.97% des électeurs, s’étaient donc déclaré contre l’application de ces mesures.  Le peuple grec a voté en connaissance de cause, en toute intelligence et en conscience!  Et il s’est clairement exprimé contre ces mesures!

Poursuivre la lecture de « 13 mai 2012: un jour marqué d’infamie »

Hollande in Euroland, le pacte faustien


Désolé, j’étais un peu pris dernièrement.  Beaucoup de bruit médiatique autour du grand duel « démocratique » organisé tous les 5 ans., vous savez bien, la Nouvelle Star truquée sponsorisée par la World Company!  Mais bon, il semblerait que ça se tasse.  Aux dernières nouvelles, l’impétrant bleu-blanc-rose (surtout pas de rouge, c’est vulgaire!  Ah ben y’a même plus de rose maintenant. Faudrait quand même pas que certains se trompent de profession de foi quand même, ce serait ballot):

bref, l’impétrant bleu-blanc-rosebleu, disais-je donc, serait en passe de remporter, nous dit-on de source sondagière bien informée, la gros lot tant convoité, le fameux quinquennat, ce séjour de cinq années dans le paradis des héros mégalos indispensables à la nation, l’Élysée.

Fini, donc, le concours de beauté.  Vainqueur ex æquo: le bipartisme stérilisant et la pensée unique anesthésiante.  Il est maintenant temps de se recentrer sur la vraie vie politique.  Tiens, par exemple, que se passe-t-il en Europe, dans l’Union Européenne politique, je veux dire  ?  J’avais laissé passer, emporté que j’étais sur les chemins enivrants de la campagne franco-française, mais j’y reviens donc aujourd’hui.

Le 19 avril 2012 la grosse Commission Européenne a émis un document de recommandations, adressées aux États membres, listant un certain nombre de mesures pour favoriser la création d’emplois et la réforme du marché du travail.  Cette communication est une réponse au Conseil Européen, qui avait demandé que la nouvelle gouvernance économique (TSCG, Semestre Européen, etc) soit assortie d’un meilleur suivi des politiques de l’emploi.

Je ne veux pas être mauvaise langue, ou apparaitre encore une fois comme un indécrottable complotiste, mais, à mon avis, ce document et ses recommandations sont à lire en gardant à l’esprit le scénario déjà écrit du film « Hollande in Euroland »,  film qui devrait sortir, dans une salle proche de chez vous, voire directement chez vous, ce 7 mai prochain.  Nous le savons, les membres de l’Eurozone, sous la férule des marionnettistes financiers, vont permettre à François Hollande de prétendre qu’il leur a arraché quelques concessions, même si c’est faux en réalité.  La demande de renégociation du traité TSCG, que Hollande a pourtant déjà accepté, serait alors utilisée pour tromper le peuple français en lui faisant accepter des réformes, dont celle du marché du travail.

Quelles sont donc les deux faces de ce pacte entre Faust Hollande et la grosse Commission Européenne?

Poursuivre la lecture de « Hollande in Euroland, le pacte faustien »

Synthèse des programmes 2012, heu … moins objective cette fois-ci


Le jour J approche. Va falloir commencer à converger maintenant. À se décider.

Voici donc un nouveau billet pour vous y aider ;-). Ma nouvelle contribution à la démocratie 😀 si j’ose dire. J’ai passé beaucoup de temps à lire, à lire des lignes et à lire entre les lignes, à écouter, à chercher, à vérifier, à consolider, à approfondir, à analyser, à décrypter (comme ils disent dans la boîte à lessivage encéphalique du salon). Comme vous le savez, j’en ai tiré un comparatif des programmes intégrant 4 des principaux candidats à la présidentielle 2012, comparatif que j’ai voulu exhaustif et objectif. Aujourd’hui, je livre ma synthèse beaucoup plus … comment dire … personnelle. J’ose espérer que vous saurez faire confiance en l’incontestabilité de ces conclusions ;-).

Lisez et choisissez tous, car ceci est mon encre, l’encre de mon clavier, versée pour la multitude, pour la diffusion des idées 😀

Économie

Programme LEPEN Austérité
Et moins d’étrangers pour plus de travail
pour les vrais français de pure souche
Programme SARKOZY Austérité
Mais j’ai changé,
moi, le défenseur de la fonction publique
Programme BAYROU Austérité
Y’en a marre de la droite et la gauche,
Il nous faut …
une politique de droite
Programme HOLLANDE Austérité
Mais je compte sur votre vote utile
Programme JOLY Heu … comme le Front de Gauche
ah non y’a ce putain d’accord avec le PS
ben donc … Austérité
Programme MELENCHON – Relance de l’activité par la demande
– Planification écologique
– Services publics renforcés
– Mise au pli de la finance
– Protection et lutte contre le dumping fiscal et le dumping social

Poursuivre la lecture de « Synthèse des programmes 2012, heu … moins objective cette fois-ci »