Dégagez !! Peuple manifestant, aux armes !

Et pour en finir avec cette élection présidentielle de merde, quelques pensées inspirées pour ce second tour.

Keny Arkana – Dégagez !!

Damien Saez – Peuple Manifestant

Melissmell – Aux Armes !

Le Manifeste, Damien Saez : de ville en ville s’écrira l’œuvre de la lutte

Teaser magnifique du Manifeste, le dernier projet en 4 actes de Damien Saez (projet incluant la mise en ligne en streaming de 2 nouveaux albums à l’automne 2016 – acte II du projet – et une tournée de concerts au printemps / été 2017 – acte IV du projet) :


Musique et texte de Damien, bien entendu.

ici peuple qui lutte
ici résistant de l’Art brut
ici pas les fautes d’orthographe
ici c’est nos cœurs qui s’agrafent
ici loin des aberrations
ici comme une bonne ponctuation
ici le peuple qui sait lire
ici les peuples de sourires
ici la trace pour les enfants
ici qu’on laisse en testament
ici comme une modernité
ici pas les lois des marchés
ici on y vend ce qu’on fait
ici on vend pas ce qu’on est
ici les sourires des enfants
ici les peuples de printemps
ici le peuple indépendant
ici le cœur du résistant
ici culture contre culture
ici tendresse contre torture
ici c’est pas l’Art aux ordures
ici les mots contre des murs
ici la lutte et le combat
ici chez moi
ici chez toi à labourer à la vodka
ici c’est le keupon en moi
ici pas les publicitaires
ici c’est pas pour l’actionnaire
ici on y vend pas sa mère
ici le cœur est ouvrière
ici c’est pas célébrité
c’est pas la popularité
ici c’est juste populaire
ici c’est chez moi chez mes frères
ici les mots sont le sacré
et si je crois seize ans après
hé bien si je suis le dernier
des résistants sur le bûcher
crois-moi mon frère je combattrai
contre les vents et les marées

 

 

 

Contribution (inutile) sur la liberté d’expression

Bien, les Charlies étant maintenant pleinement concentrés sur la préparation de leur guerre avec la Russie (attention, bientôt le joli printemps et son traditionnel afflux de sève, de testostérone et de combattants sur les chemins), j’en profite pour vous citer cet extrait d’un texte de Damien Saez, les Anarchitectures, extrait qui évoque la Liberté d’expression, avec un grand L, vous savez le fringant cheval de bataille à deux vitesses que nos communicants et politiques (ah merde, encore un pléonasme) ont chevauché à bride abattue tous les jours de janvier et février, drapés dans leur trop ample union nationale.

Cela faisait longtemps que je voulais partager ça avec vous.  Pourquoi pas aujourd’hui :

(…)

au libre échange du néant
à chacun son bon mot bien sûr
c’est la liberté d’être con
la liberté d’être ignorant
tous égaux dans le carnaval
je sais mon ami ça fait mal
c’est la liberté d’expression
c’est la liberté d’expression
pour clamer à tous les faubourgs
surtout à tous les râteliers
nos faiblesses et puis nos discours
sur nos tristes identités.

Salut toi mon frère de faubourg
salut à toi le Bérurier
je ne vois rien aux alentours
que des tristesses à bon marché
salut à toi frère de banlieue
toi qu’on voudrait laisser pourrir
dans le ghetto des consommants

(…)

Et pour ceux qui ne connaissent pas Damien Saez, le voici déclamant les Anarchitectures un soir (ou jamais) chez Taddéi :