Vive la 6ème république, non aux chèques en blanc


Rendez-vous compte.  À 1 mois et demi de l’élection présidentielle, 2 des candidats parmi les 4 chevaux préférés des propagandistes sondagiers n’ont même pas de programme écrit !  Et le « grand favori », donné vainqueur avec prétendument plus de 10 points d’écart au second tour selon les faiseurs d’opinions, bien qu’en ayant un (de programme), ne semble pas vouloir (ou pouvoir) s’y tenir plus que ça!

Je résume la situation :

Candidat Statut objectif du programme Mes qualificatifs sur les programmes (attention subjectivité detected ;-))
Marine Le Pen Programme écrit depuis fin 2011 nauséabond, rétrograde, droitier, libéral à l’intérieur de l’hexagone, sclérosant, replié sur soi, apeuré, xénophobe, misogyne
Nicolas Sarkozy Pas de programme écrit ? (ultra libéral pour sûr)
François  Bayrou Pas de programme écrit ? (très libéral pour sûr)
François Hollande Programme écrit avec dérives orales admises (?!) Petit bras, de gauche sur les aspects sociétaux, libéral sur les aspects économiques et sociaux, incomplet, dans la continuité, sans perspective, faible, sans volonté, soumis
Jean- Luc Mélenchon Programme écrit et disponible depuis septembre 2011 Ambitieux, fort, radical, courageux, social, socialiste, européen, internationaliste, écologique, complet, précis, chiffré, raisonnable, cohérent

Une insulte à l’intelligence des français, ne trouvez-vous pas ?

Ah, par contre, pour faire des coups avec des annonces tonitruantes (buzzifiantes devrais-je dire de nos jours) aussi inattendues qu’incongrues, alors là, y’a du monde !  Quelle avalanche de nouvelles propositions dans tous les coins depuis quelques jours !  Un véritable feu d’artifice.  On en a plein les yeux.

Prenez F. Hollande par exemple.  Il annonce sur TF1 il y a quelques jours (le 27 février 2012), au beau milieu d’une tranche incroyable de vide intersidéral nappée d’une fine couche transparente d’absence de rien, il annonce disais-je donc, une “nouvelle tranche d’impôts à 75% au delà de 1 000 000 € de revenus par an”.  Ça sort d’où ça ?  De chez nous, ça c’est sûr, mais sinon, quelle mouche bolchévique a bien pu piquer notre François? Car en tous cas, ce n’est pas dans son programme écrit.  Bon tout le monde sait bien qu’il s’agit uniquement d’une tentative de repêchage de voix à gauche après sa dernière dérive droitière à la City de Londres.  Dieu que ça peut tanguer un pédalo dans la tempête !  On sent bien l’urgence et l’impréparation de « sa bombe ».  On voit bien que la proposition nouvelle n’a été passée au filtre de la cohérence globale du programme du candidat.

Creusons un peu.

Poursuivre la lecture « Vive la 6ème république, non aux chèques en blanc »

Publicités