Le 15 avril, le film « DSK, Hollande, etc. » en accès libre en ligne

Le dernier film de Pierre Carles « DSK, Hollande, etc » sera mis en accès libre à partir du 15 avril, sur le site de Pierre Carles.  Pierre Carles, vous connaissez sûrement.  C’est un réalisateur français indépendant qui qui cherche à faire entendre un autre son de cloche que celui matraqué par la télévision, à travers ses films, ses documentaires, ses reportages, ses longs-métrages.  On y trouve souvent une critique précise et argumentée des médias et du monde du travail.  Citons parmi ses dernières réalisations Pas vu pas pris, Enfin pris, Fin de concession, ou encore Attention danger travail.

Ce sera encore le cas, n’en doutons pas, avec « DSK, Hollande, etc… » (40’, réalisation : Julien Brygo, Pierre Carles, Aurore Van Opstal) qui sera mis en accès totalement libre et gratuit à partir du 15 avril 2012.

Il s’agit d’une grande enquête qui explique comment la presse présélectionne les candidats à une élection au mépris des règles démocratiques.  Le fait est classique, mais jamais analysé ni reconnu au sein des grands médias qui se cachent derrière le voile de l’opinion publique qu’ils ont eux-mêmes tissé.  « DSK, Hollande, etc. » s’attaque à ce que le défunt journal Le Plan B appelait le Parti de la Presse et de l’Argent (PPA), celui-là même qui prétend décider de l’issue des élections – ou du moins d’une issue acceptable à ses yeux – à la place des électeurs.

Le pitch: depuis plusieurs mois que la campagne présidentielle bat son plein François Hollande et Nicolas Sarkozy occupent à eux seuls de 60% à 70% de l’espace médiatique.  Comme DSK avant sa chute, François Hollande a été imposé par les médias comme le représentant de la gauche à cette élection.  Et cette gauche PS présentée comme la seule alternative crédible à la droite.  Le débat habituel se rejoue, où les analystes confortés par leurs sondages matraqués en permanence ont déjà décidé du résultat du premier tour de l’élection présidentielle.

Pour comprendre comment les sondages servent à justifier les idées préconçues des pontes médiatiques, pour avoir des arguments contre le chantage au vote utile, et pour voter en toute connaissance de cause, il faut impérativement, à mon avis, voir ce film avant le premier tour de l’élection présidentielle, qui a lieu, je le rappelle au cas où, une semaine après la mise en ligne du film, soit le 22 avril.

Résistance!

La semi-démence « modérée » à la mode


Encore un Sarkoday.  Triste dimanche grisâtre.  Je me lève, je zappe sur les chaînes de désinformation continue LCI, i-Télé, BFM-TV et Euronews.  Le Sarkoshow de Villepinte en continu.  Allez, pour être honnête, un peu moins sur Euronews.  Les autres, elles ont même prévu une journée spéciale à partir de midi pour ne rien vous faire rater des ineffables inepties qui seront débitées toute la journée dans ce lieu de perdition.  Le ponpon de la marine 😀 revient, comme souvent serais-je tenté de dire, à BFM-TV qui, après une demi-journée non-stop de droite réactionnaire à la mode Sarkozy vous achèvera à partir de 18h00 avec 2 heures de droite réactionnaire à la mode Marine Le Pen.  Une bonne grosse journée de décérébration individualiste en perspective pour les téléspectateurs.  Et une bonne grosse journée de rattrapage en perspective pour moi.  Je vais enfin pouvoir vous parler brièvement (promis) d’un sujet qui me démange depuis pas mal de temps mais que l’actualité électoraliste française ne me permettait pas d’aborder.  Voici donc.

J’espère qu’il vous reste un peu de temps de cerveau disponible pour vous intéresser à autre chose qu’à nos élections franco-françaises de dans 1 mois et demi.  Quoi que, s’agit-il vraiment d’un sujet totalement décorrélé ?  Vous verrez.

Vous savez certainement que 6 mois après nos propres élections, se tiendront d’autres élections qui pourraient bien s’avérer déterminantes pour l’avenir du monde.  Je parle de l’élection présidentielle aux États Unis.  Pourquoi déterminantes ?  Parce que nous parlons là de la plus grande puissance militaire du monde, avec six cent mille hommes de troupe, cumulant à elle seule 50% de dépenses militaires mondiales, disposant de 700 et 800 bases militaires réparties sur tous les continents, une puissance agressive, impliquée dans la plupart des conflits mondiaux depuis la seconde guerre mondiale, dont ses présidents successifs, y compris le dernier, prix Nobel de la paix :-D, bafouent en permanence et impunément la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme en emprisonnant de manière abusive par simple lettre de cachet et en appliquant et justifiant la torture.

Il est bien entendu impossible de prédire qui va remporter ses élections, qui va accéder à cette puissance militaire sans limite.  Mais je vais me risquer à un pronostic.  Obama ne sera pas réélu.  Le syndrome « Qui sème la social-démocratie récolte la droite réactionnaire » sévira aux USA comme ailleurs, comme partout, tout le temps.  Encore tout récemment avec l’élection de Rajoy en Espagne.  Entre parenthèses, ce sera la même chose en 2017 si M. Hollande est élu en France en 2012.  Les politiques molles et soumises de la sociale démocratie sont toujours sanctionnées à terme par la volonté de punition ironiquement masochiste des électeurs qui porte ainsi au pouvoir les pires politiques de droite réactionnaires.  Et Obama, bien qu’il ne soit même pas ce qu’on pourrait appeler un social démocrate (ce qui serait considéré comme un crime de lèze-américanisme par la grande majorité de la population américaine, si clairvoyante, si cultivée, si humaniste) entre dans ce cas de figure.  Hormis sa tentative d’instaurer aux USA un embryon de couverture sociale pour les plus démunis, il n’a rien fait.  Néant sur la lutte contre la finance, néant sur la lutte contre le chômage, contre la pauvreté, néant sur l’arrêt de l’arrogance militaire extérieure, néant.

Il est donc à prévoir que les américains vont s’en retourner à leurs instincts individualistes et élire un … Républicain. Et là, on s’affole.  Ou on devrait.  Allez les gens, affolez-vous!  Car ces braves éléphants ont encore franchi un cap dans la démence.  J’en veux pour preuve le panel des candidats de ce parti en lice en ce moment même dans leurs si fameuses primaires (qui ont tant inspiré nos braves militants PS franchouillards).

Ce qui me frappe et m’insupporte Poursuivre la lecture de « La semi-démence « modérée » à la mode »

Monsieur, apprenez donc comment se calcule l’impôt et ce que sont les tranches


J’ai déjeuné avec mon ami Bruno ce midi.  Et là, vous vous dites, ça y est, il s’est encore énervé le rouge qui saoule.  Mais non rassurez-vous.  Bruno et moi sommes du même bord.  Et justement, il me relate son écœurement sur ce qu’il lui a semblé entendre quelques minutes plut tôt à la radio.  Vous me connaissez, je suis allé donc tout de suite vérifier.  Eh ben, c’était vrai.  C’était même pire que ça (car il n’a entendu qu’une petite bribe).  Alors voici l’histoire complète.

C’était sur RMC, une radio bien connue d’incultes de droite.  Dans l’émission des Grandes Gueules, une émission … comment dire … d’incultes de droite.  L’invité de fin d’émission est Philippe Lelouche, « artiste », réalisateur, frère du grand ami du nouvel oscarisé, et … inculte de droite (je le prouve dans une seconde).

Je vous mets le lien pour ceux qui voudraient contre-vérifier mes dires.  Cela se passe dans la dernière partie de l’émission, entre 12h et 13h, vers 24:15.  Ne connaissant pas exactement où se situait la discussion intéressante, j’ai dû me farcir plusieurs minutes de cette bouillie indigeste et nauséabonde.  Franchement, on en sort pas indemne.  Si vous pouvez éviter de subir ça, faites-moi confiance.

L’un des présentateurs (inculte de droite dont je préfère taire le nom que je ne connais de toute façon pas du tout :-D) interroge donc l’invité.  La discussion arrive sur la dernière proposition de F. Hollande d’ajouter une dernière tranche d’imposition à 75% pour les revenus supérieurs à 1 000 000 €.  Vous savez, si vous avez lu mon dernier billet, ce que je pense de l’amateurisme de cette proposition.  Mais là n’est pas le sujet.

Voici le contenu de cet échange radiophonique suranné, juste pour vous montrer ce que peut donner une discussion de comptoir entre 2 incultes de droite se prenant pour des gens très importants.  Sur l’introduction du présentateur

« alors, demander aux riches un petit peu plus de solidarité ? »

Réponse de Philippe Lelouche:

« vous leur demandez juste de faire la pute de l’état! »

J’insiste. M. Lelouche considère que payer des impôts c’est « faire la pute ».  Bravo, belle mentalité républicaine.

Puis il continue,

« vous leur demandez de payez 75% de leurs revenus, pourquoi, à quel titre, moi je ne suis pas du tout d’accord »

Et là, je me dis, Poursuivre la lecture de « Monsieur, apprenez donc comment se calcule l’impôt et ce que sont les tranches »

Dormez braves gens, il ne s’est rien passé à Villeurbanne


Hier soir, s’est tenu à Villeurbanne un meeting politique.  Un truc énorme.  Le fait politique de la semaine, pour sûr.  Jugez par vous même et comparez aux affluences ridicules (autour des 1 000, sauf pour le Bourget qui était du même ordre que celui-ci) de ceux dont on nous rebat les oreilles toute la journée, vous savez la bande des 4 daltons, Sarkozy (ah non, c’est vrai, lui, il n’est pas encore en campagne), Hollande, Bayrou et Le Pen.

Le meeting du Front de Gauche à Villeurbanne  (vidéo du discours de Jean-Luc Mélenchon) a rassemblé:

  • entre 8 000 (selon les chiens de garde) et 10.000 (selon la présentatrice du meeting) personnes sur place
  •  réparties sur 2 étages
  • 4.500 connexions internet suivant le meeting en streaming (combien de personnes derrière chaque écran ?)
  • 19 000 connexions sur Dailymotion
  • et donc, au total, probablement, beaucoup plus de 35 000 personnes pour suivre ce meeting en direct.

Ce matin je m’attendais donc à un effort minimum de la part des chiens de garde.  Qu’ils se sortent pour une fois les doigts du c.. et évoquent l’événement dans les journaux télévisés du matin.  Même quelques secondes !  Qu’ils fassent pour une fois leur travail de journalistes et informent un peu au lieu de continuer leur besogne d’endoctrinement.  Ils auraient même pu y ajouter leurs commentaires malveillants et mensongers, leurs persifflages peopleiens, leurs « analyses » militantes et leurs « synthèses » paresseuses, auxquels ils nous ont habitués lorsqu’ils parlent du Front de Gauche.  J’aurais pu accepter.  Mais qu’ils disent quelque chose, merde !

Et que se passe-t-il ce matin ?  Rien.  Je zappe entre LCI, i-Télé et BFM et rien.  Le vide absolu.  Comme s’il ne s’était absolument rien passé hier soir au niveau politique dans ce pays.  Ah si, pardon.  Un truc très important: les propos d’untel qui répondait aux propos d’untel qui commentait les propos de Guéant.  Le niveau zéro de la politique.

Je vais donc voir les grands (et plus petits, jusque sur plusieurs pages) titres des éditions Internet des principaux titres de la presse (y compris la PQR sévissant en région Rhônes-Alpes).  Résultat, le même vide intersidéral:

Poursuivre la lecture de « Dormez braves gens, il ne s’est rien passé à Villeurbanne »

Un journaliste et des petits poissons


Je poste rapidement cette petite brève car le contraste m’a marqué en ce lendemain de Sarkoshow.  Six chaînes de TV qui expliquent toute la journée ce que le président va dire, qui diffusent en direct ce que le président dit et qui commentent, décryptent et analysent jusqu’à la fin de la nuit et probablement encore pour quelques jours ce que le président a dit.  Toute le conjugaison du verbe « dire » y est passée.  Je reviendrai peut-être plus tard (quoi que j’en ai déjà pratiquement tout dit par anticipation dans mon billet sur la TVA sociale). sur le fond de cette intervention.

Sur la forme, je voulais juste mettre en évidence le monde de différences qui peut exister entre d’une part, les petits chiots de garde serviles des « grandes chaines » d’information (qui auraient probablement préféré se trouver sous la table :-D) qui ont encore une fois déshonoré leur carte de presse hier soir face à M. Sarkozy, et d’autre part, un véritable journaliste (Irlandais en l’occurrence) face à un responsable de la BCE (ECB en anglais).  À voir impérativement:

Ah, tiens, M. Lenglet de BFM TV, je suis étonné …  Vous n’aviez donc pas préparé des petits graphiques crapuleux pour essayer de coincer le président ?  Un petit graphique sur le prétendu modèle allemand par exemple ?  Ou un autre sur la responsabilité des exonérations patronales depuis 25 ans dans le creusement de la dette publique ?  Ah, non, je suis bête.  Vous fêtes partie de l’église !  Que dis-je !  Vous en êtes même un éminent prêtre !  Sermonnant quotidiennement sur les grandes chaines de désinformation !  Un véritable petit poisson dans l’eau néolibérale hier soir, au milieu de tous ses petits amis poissons de la doxa.

Bravo M. Vincent Brown !