Peuple Manifestant, Damien Saez (toujours) en rage

je demande à tous ceux qui ont commandé leurs disques sur amazon de se les faire rembourser sonnante.
ces gens-là crachent à la figure de la propriété intellectuelle,
ces gens-là crachent à la figure de votre culture, si vous êtes de ceux qui partagez la mienne.


Damien Saez

Publicités

Le Manifeste, Damien Saez : de ville en ville s’écrira l’œuvre de la lutte

Teaser magnifique du Manifeste, le dernier projet en 4 actes de Damien Saez (projet incluant la mise en ligne en streaming de 2 nouveaux albums à l’automne 2016 – acte II du projet – et une tournée de concerts au printemps / été 2017 – acte IV du projet) :


Musique et texte de Damien, bien entendu.

ici peuple qui lutte
ici résistant de l’Art brut
ici pas les fautes d’orthographe
ici c’est nos cœurs qui s’agrafent
ici loin des aberrations
ici comme une bonne ponctuation
ici le peuple qui sait lire
ici les peuples de sourires
ici la trace pour les enfants
ici qu’on laisse en testament
ici comme une modernité
ici pas les lois des marchés
ici on y vend ce qu’on fait
ici on vend pas ce qu’on est
ici les sourires des enfants
ici les peuples de printemps
ici le peuple indépendant
ici le cœur du résistant
ici culture contre culture
ici tendresse contre torture
ici c’est pas l’Art aux ordures
ici les mots contre des murs
ici la lutte et le combat
ici chez moi
ici chez toi à labourer à la vodka
ici c’est le keupon en moi
ici pas les publicitaires
ici c’est pas pour l’actionnaire
ici on y vend pas sa mère
ici le cœur est ouvrière
ici c’est pas célébrité
c’est pas la popularité
ici c’est juste populaire
ici c’est chez moi chez mes frères
ici les mots sont le sacré
et si je crois seize ans après
hé bien si je suis le dernier
des résistants sur le bûcher
crois-moi mon frère je combattrai
contre les vents et les marées

 

 

 

David Koubbi : l’intérêt général, rien d’autre !

Interview fort intéressante ma foi de quelqu’un que je ne connaissais pas bien et qui mérite d’être entendu, à mon avis.  Il s’agit de David Koubbi, l’avocat de Jérôme Kerviel, qui tente l’impossible réconciliation entre anarchie et république.  En tous cas, un révolté, c’est sûr !

Macron, ta gueule ! (bis ou ter ou on ne compte plus)

La petite douceur du jour.

Non, je ne vais pas vous parler de millionnaires incultes courant après un ballon rond.  Ni de médias radicalisés prenant en otage des millions de téléspectateurs avec leur blocage de l’information.  Non, juste de sa seigneurie Macron qui se fait de nouveau clouer le bec par un travailleur.  Un pur régal.

Cette fois c’était à Nancy où il intervenait au World Materials Forum (quoi que ce puisse bien être). Incompréhensiblement, aucun œuf ni tomate pourrie n’a été lancé à la tête de l’infecte petit ministre.  Sans doute, notre courageux opposant à la loi travail est-il en outre un fervent défenseur du non gaspillage des denrées alimentaires.  Bravo.

Admirez le travail, il en a gros, c’est sûr :

 

« Faites évacuer la salle, il y a un risque de terrorisme social !   Il y a un risque de terrorisme social !

M. Macron, tenez, ceci est un bleu de travail ! Ce n’est pas en mettant un costard M. Macron !

Ce n’est pas en mettant un costard qu’on travaille, c’est en mettant un bleu de travail, je vous l’offre, M. Macron !

Vous êtes une minorité de privilégiés !  Un banquier !  Ici, vous n’êtes que des minorités.   Vous êtes un banquier !

2,4 millions d’euros en 18 mois, vous vous êtes fait ! M. Macron, vous représentez une minorité !

(…) une minorité de casseurs du droit du travail, prenez mon bleu de travail !

Regardez votre démocratie.  C’est le 49.3 !  C’est le 49.3, votre démocratie ? »

Et il se fait expulser alors que l’autre fils à papa reprend sa présentation, in english in ze text siouplait !

Tiens, ça m’a mis de bonne humeur cette p’tite vidéo !