Conseils de l’UE pour la nouvelle saison COVID-19

Ce vendredi 2 septembre, la Commission européenne, plus précisément sa Direction générale de la Santé et sécurité alimentaire, le service de la Commission responsable de la politique de l’UE en matière de sécurité alimentaire et de santé et du suivi de la mise en œuvre des lois connexes, a publié un document dans lequel elle appelle les pays membres à reprendre, continuer et intensifier toutes les conneries qui ont été faites contre le Covid-19 ces deux dernières années, dont bien sûr, les ineffables campagnes de vaccination, masques obligatoires et autres jauges et pass circulatoires.

Les auteur.e.s, on dirait qu’ils vivent sur une autre planète. Dès le début, on reprend les mantras, histoire de s’auto-convaincre, je suppose : « Le développement de vaccins COVID-19 peut être considéré comme un triomphe scientifique, et on estime que leur déploiement réussi a sauvé environ 20 millions de vies dans le monde au cours de leur première année. »

Un triomphe scientifique ! Sérieusement ? Alors qu’on sait maintenant de manière indéniable que, pour résumer, les injections ARNm contre le covid :

  • augmentent le risque d’attraper le covid (Effet ADE)
  • augmentent la propagation du virus (Portage plus long – étude publiée le 21 juin 2022 par le New England Journal of Medicine)
  • augmentent les formes graves, dont la mort (seuls chiffres de mortalité disponibles par statut vaccinal, les chiffres anglais)
  • et causent des effets secondaires graves comme on n’a jamais vu dans le monde de la médecine, tel que l’illustre par exemple cette extraction de la base américaine de recensement des effets indésirables suite à vaccination (le VAERS), extraction de août 2022, tous vaccins confondus depuis le début de l’existence du VAERS :

Eh ! Heureusement que les injections COVID-19 ont ralenti en 2022, ça se ressent immédiatement sur les chiffres d’effets secondaires !

Reprenons les élucubrations de ce document : « il est important de renforcer le message que les vaccins COVID-19 actuels (vaccins monovalents ciblant virus SARS-CoV-2 d’origine) continuent d’offrir des niveaux élevés de protection contre l’hospitalisation, la maladie et la mort. La vaccination demeure le moyen le plus fiable d’éviter les maladies graves, réduisant ainsi la mortalité due au COVID-19. »

Double mensonge ! Double mensonge qui tue des gens. Mensonge, car ces injections ne protègent pas des formes graves (au contraire, elles les accentuent) et mensonge, car il existe des médicaments qui, eux, diminuent les formes graves.

Voici donc ces gens qui nous mentent éhontément :

D’après leurs CV en ligne, une psychologue, une interprète, une avocate et un docteur en … écologie, voilà donc la fine équipe qui conseille l’UE en matière de santé, qui préside à l’injection de 450 millions d’européens. Du très lourd.

Le Pr. Raoult n’a plus qu’à aller se rhabiller, c’est sûr.

Et donc, quelques unes des préconisations à l’UE de nos bons petits curés de la foi covidiste :

  • Poursuivre les stratégies nationales de vaccination contre la COVID-19
  • Promouvoir l’absorption de doses de vaccin supplémentaires et promouvoir l’achèvement de la série primaire par ceux qui ne l’ont pas encore fait
  • Regrouper COVID et grippe dans les indicateurs de gravité à utiliser : incidence des maladies respiratoires aiguës sévères (SARI) dues au COVID-19 ou à la grippe par âge ; mortalité attribuée à la COVID-19 ou à la grippe selon l’âge
  • Combiner les campagnes de vaccination contre la COVID-19 et la grippe
  • Utiliser le certificat numérique COVID de l’UE au cas où la situation épidémiologique de cet automne et de cet hiver obligerait les pays à réintroduire temporairement des restrictions de voyage

Putain, on s’y attendait pas.

A la lecture de la conclusion, on se pince, on doute. Suis-je en plein cauchemar ?

« L’UE est déterminée à jouer un rôle moteur dans les négociations sur un nouvel accord international juridiquement contraignant sur la prévention, la préparation et la réaction en cas de pandémie. L’Union disposera bientôt d’un nouvel ensemble d’outils pour achever la révision du cadre de sécurité sanitaire de l’UE et pour renforcer l’infrastructure et les processus nécessaires à la mise en œuvre des mesures de préparation et de réaction à la COVID-19. »

Mais qui sont ces gens ?

Stella Kyriakides, Sandra Gallina, Claire Bury, Ladislav Miko ?

Pour qui se prennent-ils ? Jamais élus, qui les a mis là ? Devant qui sont ils responsables ? Comment peut-on les laisser divaguer ainsi lorsque leurs divagations ont tant de conséquences délétères sur nos vies ?

Il faudra bien qu’un jour ils répondent de leurs actes, c’est à dire de leurs écrits, devant des vrais gens, un tribunal populaire.

2 Replies to “Conseils de l’UE pour la nouvelle saison COVID-19”

  1. A quand les procès , aux USA , en France ( Di Vizio avocat ) et dans les autres pays ? Quand cette supercherie sera t-elle enfin dévoilée à la face du monde ?

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :