Défaite gramscienne sur le COVID-19, j’enrage

Là, c’est trop. Il faut que je reprenne (un peu) le clavier.

J’enrage de constater que le capital a, encore une fois, réussi à gagner la bataille des idées, cette fois-ci sur le terrain du COVID. Il a réussi à faire passer toute velléité d’analyse matérialiste sur le sujet pour du complotisme. Bravo ! du très beau boulot. Une grande défaite pour Marx, Gramsci et la pensée de gauche.

​Les labos pharmaceutiques ont totalement imposé leur système de représentation et leur vocabulaire dans les pratiques quotidiennes et les croyances collectives associées au COVID. Leur « hégémonie culturelle » est une nouvelle fois assurée.

Jusque dans ce qui nous tient lieu de gauche ! Quelle tristesse de voir en effet que ceux qui sont censés représenter ce qu’il reste de la gauche, la LFI, le PC, et tous les sites et responsables politiques revendiqués de gauche radicale, voire révolutionnaires, ne semblent ni choqués, ni même intéressés par ce qui sera pourtant reconnu un jour, à n’en pas douter, comme le plus grand scandale lié à cette crise, à savoir le fait que les nombreux traitements efficaces, simples et bon marché qui existent contre cette maladie ont complètement été décrédibilisés dans la tête de « tout le monde » (par qui, pourquoi, comment, voilà des questions intéressantes), au point où « personne » n’en parle même plus.

Pour toute pensée radicale, nous voilà réduits à reprendre confusément le vocabulaire de l’adversaire (2ème vague, 3ème vague, 4ème vague, « distanciation sociale », confinement, dé-confinement, re-confinement, « cas positifs », vaccins, etc), pour en bidouiller quelque argumentaire critique pitoyable ou quelque contre-programme alambiqué, tout en prenant bien soin de ne surtout jamais aborder le point qui a pourtant totalement façonné la vie (ou plutôt, la mort) des pays occidentaux depuis le début de cette maladie, à savoir l’interdiction politique de prescrire des médicaments gratuits qui soignent. Et pourtant, des avis divergents existent. Et ce n’est pas comme si nous avions la chance d’avoir en France, dans le service public qui plus est, même s’il a son caractère, l’un des plus grands infectiologues au monde qui communiquent régulièrement sur le sujet ! Non, tout ça n’existe pas.

​Alors, quoi ?  Parce qu’il s’agit de maladie, de souffrance et de mort, il faudrait s’interdire d’y voir les intérêts de classe qui sont en jeu ?  Il faudrait, par peur d’être taxé de complotisme ou de confusionnisme (expérience personnelle), se laisser convaincre que le capital, subitement devenu bienveillant, aurait son pauvre petit cœur tout saignant à l’idée de gens qui meurent ? Il faudrait croire sur parole les labos pharmaceutiques lorsqu’ils prétendent que leur but est réellement de sauver des anciens qui s’éteignent en EHPAD ou des personnes fragiles qui s’étouffent en réa ?  Comme si le système qui s’est développé, qui s’est nourri, qui a prospéré de l’esclavage, du travail des enfants, de l’exploitation de la classe ouvrière, de la vente de poisons, de la guerre, du fascisme et de la destruction de la planète pourrait, d’un coup d’un seul, avoir des pudeurs de pucelle (comme dirait l’autre) à l’idée d’escamoter des traitements qui ne leur rapportent rien pour plutôt promouvoir des stratégies et des produits mortifères qui les enrichissent ?

Ce serait faire preuve de naïveté tout à fait criminelle, mais c’est surtout une trahison profonde de notre ADN politique. Tout ça pour ne pas déplaire à des riens de la pensée comme Rudy Reichstadt ou Christophe Barbier ?

Répétons-le, en bon complotiste marxien. Le capital a intérêt, un intérêt matérialiste évident et direct, sonnant et trébuchant, à enterrer les traitements gratuits et efficaces qui existent.

Or voilà … il se trouve que personne n’en parle plus. Ils ont gagné, nous avons perdu. Les gens meurent. Fin de l’histoire.

Et je fulmine.

3 Replies to “Défaite gramscienne sur le COVID-19, j’enrage”

  1. Bonjour,
    Je ne connaissais pas votre blog et c’est une vraie bouffée d’air pur au milieu de cette désespérance…
    Moi aussi,j’ai constaté,incrédule d’abord,horrifiée ensuite le naufrage intellectuel de ma famille politique.
    Chaque fois que l’on essaie de discuter,preuves à l’appui,on se heurte au silence et à la fin ,on se prend l’argument suprême dans les dents « mais tu es complotiste,conspirationniste,d’extrème droite..
    Mais qu’attendre d’autre des petits bourgeois ,ignares politiquement,et pour qui Marx et Gramsci sont sans doute à ranger au rang d’antiquités poussiéreuses.
    J’ai quitté la FI,qui n’a pas une seule fois évoqué l’instrumentalisation du covid pour etablir une dictature sanitaire et supprimer toutes les libertés publiques..
    La seule revendication c’est de demander la levée des brevets sur les « vaccins »?
    On ne parle jamais des traitements peu couteux et peu dangereux qui existent,on ne remet pas en cause les mesures de confinement dont on sait qu’elles n’ont aucune incidence sur cette épidémie,par contre les effets négatifs en sont terribles avec la destruction de l’économie ,les conséquences sur la santé mentale.
    On ne dit rien quand les gouvernants empêchent les médecins de ville de soigner,quand c’est un pseudo conseil scientifique qui prend des décisions particulièrement opaques,sous l’oeuil bienveillant des labos.;

    Je me sens trahie ,il est terrible de voir la classe dominante réussir à fabriquer un consentement majoritaire sur fond de crise pseudo sanitaire et de durcissement autoritaire.

    Catherine Lassure

    Aimé par 1 personne

  2. Merci de revenir ! Voilà bien longtemps qu’on ne t’avait lu !
    Sur ton sujet du jour : Quand on a la quasi-totalité de la presse à sa botte via neuf milliardaires, ça donne notamment les moyens d’écraser dans l’œuf toute idée qui gênerait la possibilité de se faire des couilles en or…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s