Lenglet, Mélenchon et Morales

Juste un petit mot sur la dernière émission (ouf, Pujadas va peut-être enfin s’adonner à temps plein à la pêche à la mouche ou au perfectionnement des graphiques sous Excel) de « Des Paroles et Des Actes » (DPDA) d’hier soir que j’ai regardée dans son intégralité.  M. Mélenchon en était l’invité (ceci explique peut-être cela😉 ) et, compte tenu de ce qui suit, s’en est très bien sorti, me semble-t-il.

Car l’émission a parfaitement collé à ce à quoi je m’attendais.  On aurait dit que j’en avais écrit le script au préalable.  Coups fourrés, coupures incessantes, harcèlements perpétuels, propagande éhontée sous couvert de questionnement « journalistique », débats sans queue ni tête (surtout celui avec Emmanuel Cosse qui, clairement, n’était pas venue pour débattre mais pour tenter de justifier – aux yeux de qui on se le demande bien ? – sa dernière pitoyable traitrise) avec des opposants en bois et bien sûr mépris de caste à peine dissimulé de la part de toute l’équipe des médiacrates endimanchée.  En fait, la partie la plus intéressante, a probablement été, à mes eux, le débat avec M. Gérald Darmanin, député maire de Tourcoing et membre de LR, un mec de droite donc, mais non sans culture😉 quoi qu’un tantinet cabot.

Je passe rapidement sur les mini-débats (qui n’en furent pas, comme on pouvait s’y attendre) avec ce que la rédaction de France2 a présenté comme deux Français « ordi­naires », Djibril Bodian, un arti­san boulan­ger de la capi­tale, et Céline Imart, une agri­cul­trice exploi­tante, et qui au final s’avèrent ne pas être du tout des « français ordinaires » puisque le premier est … boulan­ger de l’Ély­sée, et la seconde, diplô­mée de Sciences Po et de l’Es­sec, et s’était essayée à la finance inter­na­tio­nale avant de devenir … vice-prési­dente du syndi­cat agri­cole des Jeunes Agri­cul­teurs (pas vrai­ment le profil le plus repré­sen­ta­tif du monde agri­co­le).

Mais j’en viens rapidement au sujet de mon billet.  L’altercation (qui débute à 49’43) entre M. Mélenchon et M. Lenglet, le soi-disant (et prétendu) monsieur économie à la mode sévissant depuis le service public jusqu’aux tréfonds des plateaux BFMiens, et sa complice de torture oligarchique,  l’aboyante Saint-Cricq, celle qui veut « repérer » et « traiter » les non-charlies, vous vous souvenez ?  En voici une transcription après que M. Lenglet a traité avec un aplomb effarant Evo Morales, président de la Bolivie, de corrompu  :

M. Mélenchon : Pesez vos mots M. Lenglet !  Vous êtes sans doute plus corrompu que ne le sera jamais M. Morales !  Pesez vos mots, hein !

M. Lenglet : Je vous demande de retirer cela immédiatement !

M. Mélenchon : Alors vous, vous retirez ce que vous venez de dire sur Evo [Morales] !

M. Lenglet : Je ne retire rien du tout.

M. Mélenchon : Vous avez une preuve ?  Vous êtes capable de dire … vous traitez M. Morales, président de la Bolivie, de corrompu ?  Vous, M. Lenglet ! (hilare)

M. Lenglet : La petite amie de M. Morales, qui est la mère de son fils, a bénéficié de 500 millions de dollars de commandes publiques ! (scandant sa phrase au rythme de son petit poing battant l’air pour mieux marquer son indignation, je suppose) …

Le ton de Lenglet était ferme, posé, ne laissant transparaitre aucune hésitation.  Franchement, à vous faire douter …

Mais, fidèle à mes principes, j’ai tout de même voulu vérifier.  Et grand bien m’en a pris.  J’ai donc consulté pas mal d’articles en ligne (en français et en espagnol) pour essayer d’un peu mieux comprendre cette histoire.  Au final, il me semble que l’article qui résume le mieux ce que j’en ai compris est celui publié le plus récemment (que j’ai trouvé).  Il s’agit d’un article sorti il y a quelques jours (le 12 mai) par Paris Match, journal crypto-marxiste bien connu, et d’où il ressort que :

  • L’affaire a éclaté en février dernier, lorsqu’un ancien chef des services de renseignement boliviens reconverti en « journaliste » (Carlos Valverde) a dénoncé un prétendu trafic d’influence entre le gouvernement bolivien et la société chinoise de BTP CAMC (trafic à propos de contrats s’élevant à 560 millions de dollars au total)
  • Une dénommée Gabriela Zapata était alors responsable commerciale de cette entreprise chinoise CAMC (en poste semblerait-il à partir de février 2015)
  • Or, cette Gabriela Zapata a été la compagne du président bolivien Evo Morales pendant 2 années entre 2005 et 2007.  Leur relation a donc pris fin 8 années avant que Gabriela Zapata n’obtienne son poste de dirigeante chez CAMC
  • Gabriela Zapata est aujourd’hui en détention, depuis février, et la justice ne cesse d’alourdir les charges qui pèsent à son encontre dans le cadre de ce trafic d’influence – notamment «enrichissement illicite», «complicité de trafic d’influence», «blanchiment de profits illicites», «fausses déclarations» ou encore «conspiration»
  • Evo Morales a lui aussi été poursuivi pour «trafic d’influence» mais a été blanchi par le parlement
  • Concernant le volet privé de l’affaire, Evo Morales a rapidement reconnu avoir eu une liaison avec la jeune femme et admis la possible existence d’un enfant, soulignant qu’il le croyait mort peu après sa naissance en 2007, comme le lui aurait assuré la mère.
  • Après de multiples rebondissements, Gabriela Zapata est revenue sur ces propos et a affirmé que l’enfant était vivant.  Morales a alors demandé qu’on lui présente le garçon, au cas où il serait bien vivant, pour pouvoir s’en occuper.
  • La juge Jacqueline Rada a estimé que l’enfant que lui a présenté Gabriela Zapata n’était pas l’enfant de Evo Morales et a par conséquent conclu que «l’existence physique» d’un enfant de Morales avec Zapata n’avait pas été prouvée.
  • Pour fonder ses conclusions, la juge s’est basée sur « quatre photos imprimées » du garçon présentées par Gabriela Zapata, dont l’âge et l’aspect « diffèrent de l’enfant qui a été présenté devant la justice » et sur le test ADN auquel s’était soumis Evo Morales à sa propre demande, fin avril, et qui s’est avéré négatif.

Voilà donc toute l’histoire.  Quand on remonte dans le temps, on peut trouver trace par exemple d’un article de La Croix d’avril 2016, autre journal bolchévique de renom, qui résume également l’affaire, mais dans l’état où se trouvait l’enquête 1 mois auparavant, c’est à dire au moment où Morales vient de demander à la justice le test de paternité.  Plus en amont encore, on trouve un tas d’articles (boliviens et français dont l’inénarrable Libé qui déverse sa bile dès qu’il peut sur tout ce qui est sud américain – et pas blanc), en février et mars, beaucoup moins clairs et tous à charge contre Morales (on connait le respect de la présomption d’innocence légendaire des journalistes).

Relisons maintenant, si vous le voulez bien, la phrase de M. Lenglet supposée étayer son accusation de corruption, à l’aune de ces éclaircissements :

« La petite amie de M. Morales,

Là, d’entrée, premier gros mensonge, puisque Gabriela Zapata n’est plus la petite amie de Evo Morales depuis une dizaine d’années.

qui est la mère de son fils,

Deuxième énorme mensonge, puisque il est maintenant prouvé (test ADN) et jugé (par la Justice) que M. Morales n’est pas le père de l’enfant présenté (on se demande bien en outre ce que cette histoire de paternité vient foutre dans l’argument de corruption avancé par Lenglet, mais bon, tant qu’on peut salir, pourquoi se priver, hein ? Diffamez, diffamez, il en restera toujours quelque chose).

a bénéficié de 500 millions de dollars de commandes publiques !

Troisième mensonge ou déformation puisqu’il parait fort douteux qu’un deal d’un montant de 560 millions de dollars ait pu occasionner un détournement par Gabriela Zapata de 500 millions de dollars (90% du montant du deal aurait été détourné !).  M. Lenglet semble totalement perdu au milieu de ses chiffres ce qui, pour un gourou en économie, n’est pas du meilleur effet, vous en conviendrez.

Alors, peut-être que cette histoire aura d’autres rebondissements, peut-être que la CIA aura le temps d’ici quelques mois de fabriquer de toute pièce des « preuves bétons » (comme elle sait si bien le faire) qui donneront alors raison a posteriori à M. Lenglet, mais une chose est sure à ce stade : avec les éléments dont on dispose aujourd’hui 27 mai 2016, M. Lenglet aurait effectivement mieux fait de peser ses mots avant de se laisser emporter par sa fougue anti-rouge viscérale car il a clairement diffamé le président bolivien en rapportant des mensonges vieux de plusieurs semaines et démentis depuis : Gabriela Zapata n’est plus, et depuis longtemps, la « petite amie » de Evo Morales ; ils n’ont pas eu d’enfant ensemble ; il n’existe pas de faits de corruption les liant.

L’émission a été regardé par plusieurs millions de personnes (11,5% de part d’audience) et nous sommes, faut-il le rappeler, sur le … service public payé par nos impôts !  M. Lenglet devrait clairement, et au minimum, présenter ses excuses aux téléspectateurs de France 2 pour leur avoir consciemment menti.  Dans toute démocratie digne de ce nom, il devrait en outre être purement et simplement viré …

 

… mais bon, on sait bien que rien de tel ne se produira, jamais !  L’oligarchie se soutient.

 

===========================================================================

[EDIT 28/05/2016] : je vois avec plaisir que Maurice Lemoine, un spécialiste de l’Amérique du sud, a également été choqué par cet épisode et vient de sortir également un billet, sur « Mémoires de luttes », dénonçant la corruption du débat de M. Lenglet.  D’autres détails sur l’affaire s’y trouvent. A lire.

[EDIT 29/05/2016] : ça prend de l’ampleur.   Une pétition vient d’être lancée pour demander le limogeage de Lengle : à signer

[EDIT 30/05/2016] : nouvel épisode, l’ambassadeur de Bolivie en France se plaint officiellement dans une lettre envoyée à France 2 de ce que M. Lenglet est allé « trop loin ».

[EDIT 08/06/2016] : article d’Acrimed suite à la réponse fielleuse de Lenglet

34 réflexions sur “Lenglet, Mélenchon et Morales

  1. Ce soir, manifestement sur injonction, Lenglet répond à la lettre de l’ambassadeur de Bolivie par une « mise au point » dans laquelle il met sur le compte d’un « débat animé » l’utilisation de termes qu’il consent du bout des lèvres à « considérer » comme peu « appropriés ». On cherchera vainement dans ce post-it peu diplomatique l’expression de ses regrets ou de ses excuses, mais on y trouvera ses doutes sur la « partialité » de la décision de la commission parlementaire. Répugnant.

    http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/des-paroles-et-des-actes/des-paroles-et-des-actes-mise-au-point-de-francois-lenglet_1475667.html

    Aimé par 1 personne

  2. @botticelli
    En préambule, sachez, monsieur, que, grâce à votre dernier commentaire, vous venez d’obtenir le grade ô combien méritoire de troll. Félicitations ! Il ne vous sert donc plus à rien de déposer quoi que ce soit sur ce blog, ce sera impitoyablement supprimé. J’ai franchement autre chose à foutre que de lire vos inepties. J’ai un boulot, moi, et il faut nous laissez travailler maintenant monsieur . Lisez la charte du blog si vous ne comprenez pas ce qui vous arrive.

    Pour ne pas laisser sans réponse vos 3 interventions lumineuses, j’en viens tout de même (et pour une dernière fois) sur le fond, en tentant de repartir de vos propres mots (avec vos propres fautes d’orthographe) même si du coup cela donne une impression de confusion qui, tout le monde voudra bien le reconnaitre, n’est pas du tout de mon fait. Cela risque d’être un tantinet longuet, et je suis persuadé que vous n’irez de toute manière pas jusqu’au bout (il me semble que lire n’est pas votre fort), mais peu importe, question de principes …

    « Mr Melanchon est incapable de donner une reponse à un boulager et à une agricultrice qui savent de quoi ils parlent! » (29 mai 2016 à 19:05)
    On reconnait immédiatement les trolls au fait qu’ils orthographient volontairement de manière incorrecte le nom des personnes qu’ils veulent dénigrer. J’aurais dû vous sortir dès ce premier trait. Mais bon … M. Mélenchon a parfaitement répondu à ses interlocuteurs mais vous n’avez clairement pas écouté. Que les réponses ne vous plaisent pas ou qu’elles ne vous intéressent pas ne signifie pas qu’elles n’ont pas été données. Ré-écoutez et vous serez convaincu. Quant à affirmer qu’une financière reconvertie dans l’agrobusiness « sait de quoi elle parle » alors qu’elle prétend que l’agriculture productiviste améliore par exemple la qualité de l’eau, c’est à pleurer de rire, franchement.

    « Une agricultrice qui a dait des etudes n’est donc pas crédible, un boulanger qui donne du travail à dix personnes non plus. » (29 mai 2016 à 20:31)
    Ce qui n’est pas crédible, monsieur, c’est que l’un ou l’autre soit représentatif du métier au nom duquel ils parlaient. Djibril Bodian est le patron d’une entreprise d’une vingtaine de salariés (et non pas 10 comme vous le dites) ce qui le place dans le top 1% des boulangeries les plus grosses, donc il n’est pas du tout représentatif de la boulangerie (dont 77% comptent entre 1 et 5 salariés). Quant à Céline Imart, ce n’est pas le fait qu’elle ait fait des études qui la disqualifie en tant qu’agricultrice, c’est le fait qu’elle ait fait des études pour entrer dans le monde de la finance, chose qu’elle a d’ailleurs faite au début de sa carrière (chez Bolloré), d’abord au Chili puis à Paris. Et ce qui est encore moins crédible, c’est qu’on nous les présente comme des « français ordinaires ».

    « Continuer à mepriser ceux qui reussissent, madame Le Pen vous en remercie!!! Vous defendez toujours les mêmes : ceux qui ont un cdi dans une grande entreprise. Les patrons de tpe, vous les méprisez . Leurs employés aussi » (29 mai 2016 à 20:31)
    Je sens poindre le supporter PS tendance Strauss-Kahn, ou peut-être LR tendance Juppé, ce qui est la même chose, me direz-vous. En tous cas, et ne vous en déplaise, quelque chose de très proche de Mme Le Pen (oups, pardon, c’est peut-être un choc pour vous, mais il faut que vous le sachiez, vous êtes en plein dans la cible marketing du FN, monsieur). Ah « ceux qui réussissent » ! La réussite qui se mesure au nombre de salariés que l’on dirige ou au nombre d’euros que l’on possède ! Quelle pitoyable vision étriquée de l’humanité, monsieur ! Ne reste plus qu’à négocier la longueur de la laisse pour « ceux qui ne réussissent pas », je suppose, non (c’est à dire tous ceux qui ne sont pas entrepreneurs d’entreprises florissantes, dans votre vision dévoyée du monde) ? Sachez donc, chose que vous sauriez si vous aviez lu ne serait-ce que le début du commencement du programme que nous défendons, nous défendons l’intérêt général, qui passe donc par la défense de tous ceux qui travaillent, les petits patrons en faisant bien évidemment partie. Il serait d’ailleurs bon que tous les commerçants, artisans et petits patrons (c’est d’ores et déjà le cas d’une grande partie d’entre eux) se rendent compte que leur intérêt particulier à long terme correspond parfaitement à la défense de l’intérêt général aujourd’hui et cessent de croire aux balivernes néolibérales qui ne leur permettront pas de consolider leur carnet de commande. Et nous ne méprisons personne à l’exception de ceux qui s’enrichissent quels qu’en soit les moyens et les conséquences (coûts sociaux, écologiques, humanitaires, etc), comme typiquement (mais non exclusivement) les gros actionnaires d’entreprises du CAC 40.

    « Quant à demander le licenciement d’un journaliste qui a simplement posé des questions, j’en reste sans voix » (30 mai 2016 à 08:31)
    Je demande dans mon billet (et depuis, je vois que je ne suis plus le seul) le licenciement d’un « journaliste » qui ne s’est pas contenté de poser des questions mais qui a menti sciemment pour faire passer ses convictions. Il n’a pas demandé à M. Mélenchon ce que ce dernier pensait de l’affaire dans laquelle le nom de M. Morales était apparu en Bolivie, par exemple, non, il traite clairement et distinctement M. Morales de corrompu, en enfilant des justifications qui ont toutes été démenties par la justice. Il s’agit donc de mensonges et de diffamation et cela nécessite des sanctions très lourdes (car peu de téléspectateurs ont le temps, la volonté et les moyens d’aller vérifier par eux-mêmes par la suite, ils font confiance « aux journalistes », comment pourraient-ils mentir ainsi, cela parait inconcevable), au minimum une mise à pied, oui, je maintiens. Sachez d’ailleurs que l’ambassadeur de Bolivie en France s’est également plaint depuis auprès de France 2 (voir la copie de la lettre en fin de billet, plus haut).

    Et puis je vous fais un paquet cadeau pour tout le reste de vos poncifs : « [M. Mélenchon] ferme les frontieres, il est comme tous les autres polirtiques; votez pour moi et tout ira bien!!! Decevant et meprisant avec ses contradicteurs! Pauvre gauche , c’est un gugus de plus » (29 mai 2016 à 19:05) ou « Mais quand on vous pose des questions gênantes vous criez au scandale. Quand vous serez au pouvoir, que restera t il de la liberté de la presse!!!! rien!!! » (30 mai 2016 à 08:31)
    Il me semble qu’il manque un ou deux points d’exclamation supplémentaires à votre dernière phrase. Les 7 points actuels me semblent bien insuffisants en effet pour traduire à sa juste valeur toute la haine et le mépris que vous vouez aux valeurs de progrès et d’humanisme que porte la gauche depuis toujours. Restez donc dans votre cloaque droitier au PS, chez les LR ou au FN, cela vous va comme un gant.

    Au plaisir de ne jamais vous relire.

    J'aime

  3. oui, bien sur; Vals a déjà été questionné mille fois sur Cahuzac et bien d’autres! Mais quand on vous pose des questions gêna
    ntes vous criez au scandale. Quant à demander le licenciement d’un journaliste qui a simplement posé des questions, j’en reste sans voix; Quand vous serez au pouvoir, que restera t il de la liberté de la presse!!!! rien!!!

    J'aime

  4. J’applaudis !
    J’ai vu l’émission en replay. J’ai été sidéré par l’attaque de Lenglet. Imagine-t-on le même s’adressant à Valls en lui parlant de ses amis Cahuzac, Thévenoud, Andrieux et Guérini?

    J'aime

  5. Une agricultrice qui a dait des etudes n’est donc pas crédible, un boulanger qui donne du travail à dix personnes non plus. Continuer à mepriser ceux qui reussissent, madame Le Pen vous en remercie!!! Vous defendez toujours les mêmes : ceux qui ont un cdi dans une grande entreprise. Les patrons de tpe, vous les méprisez . Leurs employés aussi

    J'aime

  6. @Botticelli
    voici une argumentation parfaitement construite ! J’en reste sans voix. Méprisant pour méprisant, laissez moi vous conseiller d’aller lire un peu (disons pendant 5 à 10 ans) et revenez par ici nous faire partager vos transcendances droitieres. Ça détend toujours. (Voilà ce qu’est le mépris, ça fait mal hein?)

    J'aime

  7. Mr Melanchon est incapable de donner une reponse à un boulager et à une agricultrice qui savent de quoi ils parlent! Il ferme les frontieres, il est comme tous les autres polirtiques; votez pour moi et tout ira bien!!! Decevant et meprisant avec ses contradicteurs! Pauvre gauche , c’est un gugus de plus

    J'aime

  8. Ca fait des dizaines d’années que ce PUJADAS tient l’antenne pour les émissions politiques , il est formaté soit par la droite ou les pseudos socialistes… c’est un individu qui n’a rien dans le pantalon mais il n’aura pas disparu des écrans, tous ces gouvernants pourris s’en servent . pauvre type à vomir!!!!!!

    J'aime

  9. Je suis depuis plusieurs années MR MÉLANCHON
    c’est un intellectuel et c’est le seul homme politique que j’ai acheté son livre . Alors je le soutien depuis Rouen

    J'aime

  10. J’ai trouvé JML tout à fait convainquant , je ne suis pas le seul au regard du sondage final … Mr Lenglet restera toujours au même niveau de ridicule de mensonge et d’antisocial primaire . J’ai lu et relu l’enquête et je suis partisan pour mener une action contre Lenglet qui qui est irrespectueux de la vérité . Le tribunal devrait interdire le droit d’exercer à la télévision à ce personnage .

    J'aime

  11. @Vladimir
    je suis d’accord avec vous. Je pense que JLM devrait se préparer aux attaques contre le Venezuela ou Cuba. Concernant l’économie au Venezuela un parallèle avec les événements historiques du Chili d’Allende en 71-73 pourrait aider (pourrissement de la situation par la grande bourgeoisie chilienne soutenue par la CIA avecpreuves et témoignages en quantité)

    J'aime

  12. OK Monsieur Mélenchon, mais vous avez tout de même assez mal répondu à ces attaques. La question de la Bolivie est en outre assez secondaire, vous auriez pu vous contenter d’un « que dit la justice bolivienne? Attendons un jugement ». C’est l’âpre question vénézuélienne qui fait mal. Et je pense que vous et votre équipe auriez pu prévoir que ce genre de question vous serait posée. La prochaine fois, préparez une réponse, une vraie. Et si vous n’y arrivez pas je peux vous donner des tuyaux.

    J'aime

  13. @jose
    « Mais le mal est fait,non ?  »
    Malheureusement oui je crois. Je sens que je vais entendre très souvent maintenant des gens me dire : ah oui Melenchon, celui qui soutient des présidents corrompus d’Amérique du Sud !

    J'aime

  14. @Philippe
    Je suis totalement d’accord surtout concernant Corbyn qui m’a également déçu (concernant Varoufakis je ne l’avais jamais vraiment cerné donc je ne me sens pas trahi)

    J'aime

  15. Concernant les mensonges de Francois Langlet , je lance l’idée d’une pétition sur change.org, afin d’obtenir le rétablissement de la vérité par cette même personne . Le but étant de démonter ses tentatives réitérées de désinformation et ce, sur le service public.

    J'aime

  16. Peut être le plus simple eût il été de ne pas y aller. JLM y a participé plusieurs fois dans le passé, donc il savait de quoi il retourne. Ca se passe mal à chaque fois. Quant aux trahisons puisqu’on évoque celle de E. Cosse, je suis d’accord, mais que pensez de celles ci : Varoufakis, héros du plan « B » qui es passé du côté de E. Macron et celle de J. Corbyn dont mélenchon faisait l’éloge et qui aujourd’hui se prononce contre le Brexit et ose même dire que l’Union européenne protège les travailleurs. Ces trahisons là non plus il ne faut pas les passer sous silence

    J'aime

  17. Ça peut sembler risible, mais je pense qu’à notre simple niveau de citoyen, il est possible d’agir contre François Lenglet (car il est absolument intolérable qu’un journaliste du service public rapporte de telles saloperies sans que cela ait de conséquences). Pourquoi pas une lettre au CSA ? (Mieux : un flot de lettres énervées.) Je sais ce que vaut le CSA, mais ça peut être un levier parmi d’autres pour rappeler à cette petite caste éditocratique à qui appartient les médias publics qu’elle parasite.

    J'aime

  18. oui , je le dis JLM est la meilleure chance de reaction contre la vie de merde que nous façonnent tous ces chacals et je ne l’ai jamais vu faillir dans sa conduite ou ses propos dans les 30 dernieres années. Il est la seule porte de sortie au monde neofasciste liberal dans lequel ces demons nous ont entrainè et peut etre une des derniere chance que nous aiyons d ‘arreter le train fou du chaos capitaliste.

    J'aime

  19. Mille mercis pour ces infos; Pourriez-vous également m’éclairer sur l’autre volet ? Lenglet serait corrompu selon Mélenchon : est-ce vrai ou y a-t-il mensonge mais dans l’autre camp ?

    J'aime

  20. Bravo pour cette enquête ! Mais le mal est fait,non ? Alors n’y a-t-il pas la possibilité de demander – sous quelle forme je ne sais pas, à voir – à M Lenglet de s’excuser, de dire officiellement qu’il s’est trompé ? Je commence vraiment à en avoir assez de ces personnes qui disent – consciemment – des choses qui sont faussent, de façon à ce que l’auditeur soit mis dans le doute. A mon sens, il ne faudrait pas laisser passer ce genre de mensonges. Qui plus est, la campagne électorale n’est pas encore commencée. Et ce mensonge, plus un autre, et encore un .. .. peut, à la longue, être pénalisant pour JLM, donc pour nous.

    Aimé par 1 personne

  21. En effet j’ai tiquer a plusieurs reprise,par la véracité des propos tenus par ces interlocuteurs et ce n’est que le lendemain en lisant les commentaires sur l’identité de ces personnes ,ainsi que leurs propos qui ne tenaient pas vraiment debout que l’on s’aperçois que JLM a été jeté dans un traquenard ,et il a fallu toute l’intelligence et la finesse de JML pour qu’il sorte vainqueur de cette joute oratoire ou les dés étaient pipés.Messieurs vous vous êtes ridiculisez vous même ,mais hélas tous le monde ne la pas vu et cele vous suffit ,Messieurs vous êtes s de petites gens qui ne méritaient surtout pas ni la place ni le salaire que vous touchez .JNC

    J'aime

  22. les statistiques de fin d’émission prouvaient que son discours a beaucoup touché et pas mal convaincu.
    merci à toi pour le rétablissement de la vérité ; honte à Lenglet , ce valet du système de désinformation publique !

    J'aime

  23. @obermeyer
    je trouve aussi qu’il s’en est bien sorti (vu le dispositif).
    « le diable rouge ( et vert ) a convaincu beaucoup de spectateurs » Tu as des infos ?

    J'aime

  24. vu l’émission . j’ai trouvé JLM vraiment bon , à tel point que ses détracteurs n’ont pas pu interrompre deux de ses formidables diatribes . mais j’ai serré les dents avec envie de coller des baffes en pagaille quand les sbires de la télé d’état ont ressortis leur haine de classe . en attendant le diable rouge ( et vert ) a convaincu beaucoup de spectateurs , et a parfois bien fait marrer le public présent sur le plateau . vive l’insoumission !!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s