Rapport sur le crash du vol MH17 : comme disait mon ami Jean-Jacques …

« Jamais on ne corrompt le peuple, mais souvent on le trompe, et c’est alors seulement qu’il paraît vouloir ce qui est mal. »
Du contrat social, Chapitre III « si la volonté générale peut errer »,
Jean-Jacques Rousseau, 1762

Je reste encore quelquefois abasourdi (innocent que je suis) par le niveau qu’a atteint de nos jours la propagande médiatique, en toute impudeur, en toute irresponsabilité, en toute impunité.  Encore un exemple tout récent.

Cette semaine, les enquêteurs du Bureau néerlandais pour la sécurité (OVV) ont rendu leur rapport tant attendu sur le crash du vol MH17 au dessus de l’est de l’Urkaine.

Le jour même, la déferlante nous submergeait.

Dans la presse de référence française :

Dans la presse européenne :

Dans notre PQR :

Dans la presse francophone :

Et même, quelle déception, dans l’Humanité :

Je précise que, visiblement à l’inverse des dirigeants de l’OTAN et de l’ensemble de la presse du « bloc occidental » 😉 , je ne connais absolument pas les responsables de cette tragédie. Je ne sais pas si ce sont les rebelles du Dombass ou l’armée régulière Ukrainienne qui a « appuyé sur le bouton » du BUK.  Et j’ajoute, encore une fois, tout particulièrement à l’attention de mon ami Vincent qui semble être hanté chaque nuit par son spectre, que je méprise totalement ce que représente le personnage Poutine, au moins autant que le personnage Obama, et c’est pas peu dire, croyez-moi.

Ces protections oratoires prises, je dois à l’honnêteté intellectuelle me semble-t-il, de rapporter ici la vraie vérité pure qui tue et qui sort directement, encore toute chaude, de l’emballage du rapport néerlandais.  En fait, c’est tout con, il suffisait, encore une fois, d’aller lire.  En plus, anticipant probablement la flemme virale des « journalistes occidentaux », les enquêteurs hollandais leur avaient mâché le travail en leur concoctant une jolie petite press release d’à peine quelques pages.  Du coup, pas besoin de se farcir les quelques centaines de pages du rapport (qui pourra quand même servir avantageusement à caler une armoire récalcitrante, si besoin est).

La press release ainsi que les liens vers l’ensemble des parties du rapport sont ici.

Et pour les « journalistes » en phase terminale de flemmardite aigüe qui ne se sentent même pas le courage de cliquer sur le lien ci-dessus, je leur ai préparé, trop bon, cette petite copie d’écran :

Et comme dernier effet de ma bonté légendaire envers ces misérables façonneurs de cerveaux, voici même une petite traduction :

La zone de 320 kms² d’où a été lancé le missile a été déterminée sur la base de plusieurs simulations.  Des investigations supplémentaires seront nécessaires pour établir la localisation exacte du lancement, une telle enquête dépassant le périmètre du mandat du Ducth Safety Board.

En d’autres termes, le rapport conclut noir sur blanc que nul ne sait d’où le missile a été tiré.  Sauf bien sûr nos médias et les zuniens.

… souvent on le trompe … pis’ un jour il arrache des chemises !

Advertisements

Une réflexion sur “Rapport sur le crash du vol MH17 : comme disait mon ami Jean-Jacques …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s