Bannière pour le défilé de dimanche

L’encre de mon billet d’hier, billet qui se terminait par l’expression de cette crainte « Espérons que je ne le regretterai pas », que l’affaire était déjà retournée.

Et la marche de dimanche à Paris n’a donc pas encore démarré que je regrette déjà ma décision.

En effet, comme anticipé, l’événement est malheureusement en train de changer de nature.  Il a en fait d’ores et déjà muté.  De sa dimension citoyenne et républicaine affichée initialement (faire peuple, ensemble, au nom des principes républicains, de l’anti-racisme, de la laïcité, du refus de toute stigmatisation, de la lutte contre toutes les formes d’intégrisme), le Président de la République, en prenant la responsabilité d’inviter certains chefs d’État, et bien sûr ceux que j’exècre le plus (comme Merkel, Rajoy, Cameron, Renzi, Porochenko ou Juncker), vient de lui donner un sens géo-politique qui n’a plus rien avoir avec la pseudo « union nationale » (comme quoi, c’est bien une fumisterie que ce truc-là) annoncée.

Oubliez les pitoyables banderoles « Je suis Charlie » et imprimez la nouvelle bannière officielle du défilé de demain que je vous livre en exclusivité :

Il n’est pas interdit (et même vivement recommandé par le ministère de l’intérieur) d’inscrire par dessus des slogans du type :

Je suis OTAN

Vais-je toujours défiler ?

Hum.  On verra.  J’en doute de plus en plus.

Ce que je sais en revanche, après dissipation de l’émotion naturelle, de toutes les émotions, lorsque la raison reprend le dessus, c’est que :

  1. je ne veux pas faire partie de ceux qui veulent nous entraîner dans un choc des civilisations
  2. je ne souhaite pas défiler en compagnie des plus hauts dignitaires de l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord (ni de près, ni de loin)
  3. non, Messieurs Hollande, Valls, Collard, Zemmour et consorts, je refuse de me considérer dans un pays en guerre et je ne vois pas d’ennemi intérieur, juste des criminels – plus ou moins psychopathes de Dieu – qui doivent être gérés par notre système judiciaire (et pas par l’armée)
  4. et non, Monsieur Dupont-Aignan, je ne veux pas d’un Partiot Act à la française (ni à l’espagnole) et encore moins l’instauration de l’état d’urgence

La nuit porte conseil.

4 réflexions sur “Bannière pour le défilé de dimanche

  1. @partageux
    Désolé, je n’avais pas encore lu tes billets sur le sujet (pourtant je te suis régulièrement 😉
    Je viens de le faire. Sur la base des mêmes constats, Despasperdus (et beaucoup d’autres) décide d’aller défiler et toi (avec également beaucoup d’autres), tu décides de ne pas y aller. Comme quoi, mon hésitation semble légitime. Bien sûr, je ne vais me fâcher avec personne 😉

    Je crois que j’ai trouvé la (ma) solution. J’en reparle peut-être ce soir 😉

    J'aime

  2. J’ai publié deux billets à ce sujet, y’en aura peut-être d’autres, que je t’invite à lire. Pour ma part j’ai décidé dès le début de ne pas participer à ce genre de procession. Et c’est pas pour ça que je vais me fâcher avec mon copain Despasperdus qui y va. ;o)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s