Hommage tardif mais sincère à Christophe de Margerie

Je me rends compte aujourd’hui, avec regrets, que je n’ai pas rendu à cet homme, au moment de sa mort, la semaine dernière, l’hommage qu’il méritait.  Un bref rappel de ce qu’était Christophe de Margerie, c’est à dire un quelconque membre de l’oligarchie capitaliste mondiale, se goinfrant comme c’est pas permis (ah ben si, merde, se goinfrer est toujours permis par la loi dis donc, c’est ballot), semblable à tous ses congénères, peut-être un poil plus zélé que d’autres, et mon tribut était plié.

Je veux aujourd’hui réparer cette faute impardonnable en revenant plus en détails sur la carrière de cette nouvelle icône de la deuxième droite, celle au pouvoir, celle de Hollande et de Valls (c’est aussi l’icône de la première droite, la droite classique, la droite fière de l’être, mais ça, on s’en serait douté).

Concentrons-nous, si vous le voulez bien, sur son parcours à partir du moment où il prend les rennes rênes (correction suite au commentaire de Panouille ci-dessous) de Total, disons à partir de 2007, date à laquelle il est nommé Directeur Général. Il rajoutera le P de président et deviendra PDG à partir de mai 2010.

Vous connaissez tous, bien sûr, les procès les plus notoires qui ont mis en cause la probité et la réputation du groupe pétrolier. La marée noire après le naufrage de l’Érika (condamnation de Total à payer de fortes indemnités en 2010) et l’accusation des familles des victimes d’avoir tout fait pour « camoufler la vérité » après l’explosion de l’usine AZF à Toulouse en 2001.

Mais connaissez-vous tous les soupçons de violations des droits humains qui ont fait l’objet de recueil de témoignages documentés sérieux concernant Total (même si tous, malheureusement, n’ont pas forcément pu être juridiquement avérés) sous la Direction du grand homme ? Certes, beaucoup de ces affaires n’ont jamais abouti, sont encore en instruction ou n’ont pas eu le retentissement qu’elles auraient mérité.  Mais ne désespérons pas.  C’est comme Sarkozy et toutes ses casseroles.  Peut-être, un jour, l’une d’entre elles le fera-t-elle trébucher.  Al Capone est bien tombé pour fraude fiscale ! Tout espoir de justice n’est pas encore complètement perdu.

Allez, Christophe, ceci est pour toi, en hommage à ta soif jamais assouvie.

Kazakhstan
Décembre 2007
Source
Implication dans le développement d’un très controversé champ de pétrole et d’un oléoduc au Kazakhstan avec recueil de preuves qui soulèvent de sérieuses préoccupations environnementales, sociales et sanitaires.

Italie
Décembre 2008
Source
Implication dans un scandale de corruption en Italie au sujet de pots de vin pour obtenir des contrats pour les champs pétrolifères de la Basilicate.

Birmanie
Septembre 2009
Source
Source
Coopération avec la junte dictatoriale au pouvoir pour le projet Yadana Gas Project (transport du gaz naturel de la mer d’Andaman de la Birmanie à la Thaïlande à travers un pipeline terrestre) avec de nombreux impacts sur les droits de l’homme, environnementaux et financiers.  L’armée birmane a été chargée d’assurer la sécurité pour les entreprises et pour le pipeline et a commis de nombreuses et systématiques violations des droits de l’homme contre la population locale de 40 villages, dont violence, exécutions extrajudiciaires, viols, torture, travail forcé, confiscation de terres, et réinstallation forcée.  Corruption de haut niveau. On estime que le projet Yadana a généré plus de 3 millions de dollars tous les jours ou 1,1 milliard de dollars chaque année et que près de 75% des revenus du projet Yadana en 2007-2008 sont allés directement au régime militaire. Implication directe de Total dans le travail forcé. (Réponse de l’entreprise disponible sur le site Business & Human Rights Resource Centre)

Irak
Juin 2010
Source
Mise en cause pour des versements occultes dans l’affaire « pétrole contre nourriture » en Irak.

Nigeria
Novembre 2011
Source
Impact présumé de Total sur la communauté Egi de 350 000 personnes dans 17 villages de l’État de Rivers, au Nigeria. Total est accusé d’avoir expulsé les villageois de leurs terres par la force, ne leur laissant aucune terre à cultiver et aucune compensation.

Nigeria
Août 2012
Source
Contribution aux coûts de sécurité de Shell pour ses activités de la coentreprise Bonny LNG. Les dépenses de Shell étaient en fait des paiements réguliers aux forces gouvernementales du Nigeria, pendant une période d’intense conflit dans le delta du Niger, armées coupables de perpétration de violations des droits de l’homme.

Ouganda
Mars 2013
Source
Dans la zone du village de pêche Panyimur, sur les rives du lac Albert à Nebbi District, Ouganda, destruction de nombreux jardins potagers et de fermes entières dans le processus d’arpentage, de construction de routes d’accès et de construction des plate-formes de puits de pétrole. Les locaux se sont plaints des progrès très lents du processus d’indemnisation (pour les terres qu’ils auront eu à donner), du montant très insuffisant de ces indemnisations. Pendant tout ce processus les locaux sont laissés sans aucune source de subsistance.

Voilà la France qui rayonne dans le monde selon Hollande, Juppé, Valls, Fillon, Macron, Raffarin, Sapin et tous les autres pitoyables cerfs du capital.

Et encore, j’ai failli oublier son dernier fait d’armes :

Russie
Octobre 2014
Marée noire sur un aéroport à Moscou

Oulala, pardon, pas sur la tête.  Quand je vois la cabale contre ce pauvre Gégé la Filoche, je sens que ce dernier trait va me valoir bien des insultes.

Allez, balancez les plumes et le goudron !

9 réflexions sur “Hommage tardif mais sincère à Christophe de Margerie

  1. @Partageux
    « Ai-je manqué de clarté dans mon précédent petit topo ? « 
    Non, non, c’était bien clair. Et puis, je te connais, enfin, je connais ton blog, donc je connais ta façon de penser.
    Non, c’est plutôt moi qui ai souhaité être aussi clair que possible sur ma position quant à l’Ukraine au cas où quelques suppôts de Vadrot et de l’OTAN voudrait continuer la discussion ici (vu que je ne peux plus commenter sur ce billet du blog de Vadrot).

    J'aime

  2. Ai-je manqué de clarté dans mon précédent petit topo ? On est bien d’accord sur tout. Je suis aussi effaré et aussi en colère que toi devant la présentation à la hache et à sens unique du plus clair des media occidentaux.

    Il y a peu de temps j’ai ainsi lu un texte sur les langues en Ukraine qui m’a fait hurler. Il se trouve que je connais bien le sujet par les nombreux amis dont plusieurs linguistes, russophones comme ukrainophones, que j’y compte.

    J'aime

  3. @Libertair
    Je me rends compte qu’il ne m’est plus possible de laisser de commentaires sur le billet comique de M. Vadrot.

    Je tenais néanmoins à répondre à Libertair au cas où ce dernier passerait par ici et souhaiterait poursuivre la discussion chez moi. Voici donc ma réponse à ta dernière remarque :
    ——————————————————————
    Débat ? Sérieux ? Où vois-tu cela dans ce qui précède ? Je n’y vois que propagande aveugle …

    Bref, concernant Obama, sache, jeune camarade inconséquent, que le smiley 😉 que j’ai placé à dessein à côté de ma pointe perfide, est un signe, assez communément accepté, indiquant une volonté de trait d’humour. Oh certes, je reconnais bien volontiers que je n’ai pas le talent comique de l’hôte de ce blog [le blog de Vadrot, ndlr], mais j’essaie péniblement de me mettre au niveau de mes interlocuteurs.

    Et en même temps, toujours sur Obama :
    https://simplyleft.wordpress.com/2012/09/29/ah-si-seulement-chavez/
    https://simplyleft.wordpress.com/2013/01/27/obama-second-mandat-quelle-histoire/
    https://simplyleft.wordpress.com/2014/09/28/les-10-meilleures-blagues-dobama-devant-lonu/
    https://simplyleft.wordpress.com/2014/10/04/capitalisme-contre-climat/

    Pas mal, tout de même, nan ?
    ——————————————————————

    J'aime

  4. @partageux
    Il ne s’agit pas de prendre parti (même s’il est impossible de rester totalement impartial) mais de tenter de restituer du mieux que l’on peut

    1/ les quelques faits avérés que l’on a en sa possession (tels que par exemple, et n’en déplaise à M. Vadrot, le soutien des USA et de la CIA aux insurgés les plus violents, y compris nazis, de Maïdan ou le fait que les forces armées russes ne sont jamais entrées en Ukraine – voir mes liens OSCE à ce sujet)

    2/ ainsi que les deux visions qui s’opposent dans la gestion de cette crise.

    Personne n’est tout blanc ou tout noir. That’s my point. Le problème c’est le manichéisme outrancier de Vadrot et de 99% des médias occidentaux paresseux, avec un Poutine noir et et un Obama blanc.
    Et ça me fout hors de moi.

    J'aime

  5. Chuis allé lire la dispute suite à ton conseil. Ça me laisse songeur… Il ne me viendrait pas à l’idée de prendre parti pour l’un ou l’autre des côtés dans ce conflit tant les dés sont pipés, les alliances changeantes et les partenaires mouvants. Sans oublier les extrémistes de droite de couleur bien brune à l’Ouest… ceux de Russie, qui n’en manque pas non plus, semblant incapables d’implanter leurs idées dans l’Est de l’Ukraine.

    Que Politis ne remarque pas le travail de sape de l’Otan me laisse sur le cul ! Tout comme le fait que Politis oublie de rappeler de menus détails comme la madame Timochenko, russophone et ex-premier ministre (excusez du peu), était voici encore fort peu de temps une pro-russe au point de faire des bisous à Poutine.

    J'aime

  6. @Panouille
    Oups, pardon, je m’en vais corriger de ce pas.

    Tiens, si vous êtes bien le Panouille que je crois (et je n’en connais qu’un, à Politis), vous devriez aller jeter un œil sur « la dispute » (enfin, si on peut appeler un argumentaire à sens unique, une dispute) qui m’a opposé à votre « confrère », dont le blog est aussi hébergé par Politis, le sieur Vadrot sur son dernier billet sur l’Ukraine. J’ai abandonné la discussion à son dernier argument : « ben si ». J’étais terrassé, et encore a-t-il eu la bonté de ne pas m’achever par un létal « nananère ».

    M. Langlois, vous devez savoir, en tant que fondateur, que j’ai résilié mon abonnement à Politis à la rentrée, ne pouvant plus supporter l’alignement nauséabond de ce monsieur (et de pratiquement toute la rédaction, y compris M. Seiffert) sur les élucubrations otanesques. Je suis désolé pour votre journal mais il est en train de dériver doucettement vers une Mondisation inacceptable pour quelqu’un de gauche.

    J'aime

  7. Ben, moi aussi, ça m’a inspiré. Deux billets ! Ce qui doit être souligné d’un taratatata de joie ! Pour le goudron et les plumes, un touite taquin a proposé une marée noire de soutien sur les côtes bretonnes à l’occase de la mort de Margerie… Mouettes et goélands, brut bien gras, tous ensemble, tous ensemble !

    Margerie — un Smic par jour — saute une déneigeuse perverse et part direct pour l’enfer dans son jet privé. Bienvenue chez Belzébuth !
    http://partageux.blogspot.fr/2014/10/il-saute-une-deneigeuse-perverse-et-va.html

    Pourquoi le premier ministre n’a pas eu un mot, mais pas un seul mot, pour les trois morts qui étaient dans l’avion de Margerie ? […] La valetaille, t’as bien compris, le « socialiste », il s’en branle. Alors ses leçons de respect et de bienséance, le Valls, il peut se les remettre dans le trou du cul.
    http://partageux.blogspot.fr/2014/10/des-morts-sans-importance.html

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s