Capitalisme contre Climat

Je venais d’écouter l’interview de Naomi Klein (vous savez, la stratégie du choc) sur la confidentielle chaine dissidente étasunienne Democracy Now au sujet de son dernier livre « This Changes Everything: Capitalism vs. the Climate« , ou, en Français :

« Ceci change tout : capitalisme contre climat ».

Et franchement, écouter ou lire cette remarquable femme, c’est radicalement autre chose que de se farcir l’eau tiède de nos pseudos écolos de gouvernement pro-austérité, les Duflot, Placé, Durand et autre Cohn-Bendit, les petits frelons verdâtres schizophrènes adorateurs des arbres et des multinationales, des rivières et de la finance, de l’air frais et de la compétitivité, de l’océan et du marché. Pour Naomi, à l’inverse de nos clowns verts français, et plus généralement européens d’ailleurs, le sauvetage de l’humanité sur cette planète ne pourra passer que par l’éradication du capitalisme. Tiens, pour le plaisir, quelques extraits de ce que pense la dame (et essayez de vous imaginer Duflot ou Cohn-Bendit en train de dire la même chose😀 ) :

Le changement climatique change tout. Il est certain qu’il est déjà sur nous, et nous sommes sur le chemin d’un réchauffement de quatre à six degrés. Nous avons atteint 0,7 ou 0,8 degrés, et nous en voyons déjà les effets. Une fois que vous obtenez un réchauffement de ce niveau, les modèles commencent à se briser. Les climatologues ne savent pas à quoi s’attendre. Les choses commencent à s’emballer de manière non linéaire. Et oui, ça change tout au sujet de notre monde physique, si nous faisons simplement ce que nous faisons et si nous continuons dans cette voie.

Nous avons la possibilité de sortir de cette route, mais pour ce faire, nous devons changer à peu près tout à propos de notre système économique.

La bonne nouvelle est que les choses que nous devons changer, beaucoup d’entre elles sont déjà cassées de toute façon. Nous devons faire des investissements considérables dans la sphère publique, ce qui créerait des millions d’emplois. Nous devons investir dans la santé, dans l’éducation, dans le domaine des sciences. Et ce faisant, nous allons aborder l’un des problèmes les plus difficiles auxquels nous sommes confrontés, le problème de l’inégalité face aux richesses. Nous ne pouvons pas lutter contre le changement climatique sans nous attaquer à l’inégalité en l’intérieur de nos pays et également l’inégalité entre nos pays. Je pense que si nous répondons au changement climatique avec la fermeté avec laquelle les scientifiques nous incitent à le faire, si nous répondons en conformité avec la science, nous avons une chance de refaire notre économie, l’économie mondiale, pour le mieux.

Mais cela ne va pas être le genre de changement qui vient d’en haut; ça va être le genre de changement qui doit être exigé par les mouvements de masse, d’en bas.

Jusqu’à présent, nous n’avons pas fait les choses qui sont nécessaires pour réduire les émissions de carbone parce que ces choses sont fondamentalement en conflit avec le capitalisme déréglementé, l’idéologie régnante. Nous sommes coincés parce que les actions qui nous donneraient la meilleure chance de prévenir la catastrophe – et qui pourraient bénéficier à la grande majorité – sont extrêmement menaçantes pour une élite minoritaire qui a la mainmise sur notre économie, notre processus politique, et la plupart de nos grands médias.

La voix de la lucidité. Pour ceux qui comprennent le yankee, allez y faire un tour (j’ai carrément pas le temps de traduire tout, désolé les gars).

Bref, comme elle parlait, en fin d’interview, de la manifestation Flood Wall Street, manifestation d’activistes du climat au beau milieu du temple Manhattanien du libéralisme mondial, un jour de semaine, un jour de business as usual,  j’ai voulu jeter un œil sur comment s’était finalement passée la manif, l’affluence, les exactions de la police du régime étasunien, toussa toussa.

Et j’ai donc recherché (et trouvé sur Youtube) un tas de vidéos de l’événement. Là encore, franchement, qu’est-ce qu’il peut être réconfortant de voir des gens qui se mobilisent, qui en veulent, qui lâchent rien, qui voient clair, qui n’ont pas peur des mots, bref, des vrais activistes … et des gens biens😉 . Et quand on se souvient en plus du point d’où ils partent, eux, ils n’en méritent encore que plus de respect. C’est vrai, y’sont quand même étasuniens, les pauvres, élevés au beau milieu d’un océan d’OGM, de gaz de schiste et de racisme !

Je regarde donc quelques vidéos. Tiens, en voici une par exemple où l’on voit un ours polaire se faire arrêter et emmener menottes aux pattes par les robocops de la ville de New York.

Et là, paf, le faux pas ! Je commence à lire les commentaires qui suivent les vidéos sur YouTube. Me voilà replongé instantanément en Étasunie profonde, celle des écoliers en Smith&Wesson, celle des ghettos noirs et de la suprématie blanche. Le froid glaçant de la débilité incommensurable vous envahit et vous gèle les extrémités. Je vous rappelle que l’on parle d’un peuple dont une très large majorité croit encore que l’Irak avait des armes de destruction massives, que Saddam Hussein et Ben Laden étaient copains comme cochons, que les soldats irakiens ont assassinés des bébés koweïtiens dans leurs couveuses et que Poutine est responsable du bordel actuel en Ukraine (à merde, ça, les européens aussi, ils le croient, me dit-on, brrr).

Allez, quelques perles, en vrac, provenant de différentes vidéos, en commençant par le commentaire que j’ai lu en premier, il culminait tout au sommet de la pile d’immondices de l’une des vidéos :

Bonsoir les sodomites impies !

Je peux sentir les dreadlocks d’ici … Lol

Je pense que nous devrions envoyer ces enfants d’Occupy Wallstreet en Irak ou en Syrie. Peut-être alors qu’ils se soucieraient moins de contrôler le climat et plus des vraies questions qui intéressent les adultes. Oh, et la Chine a dit que vous et votre changement climatique vous pouviez aller vous faire voir (j’ai changé un mot là, pour ne pas subir le couperet du contrôle parental, ndlt). Remettez vos priorités à l’endroit, connards.

Ces hippies protestent contre l’inévitable. Le réchauffement / refroidissement mondial a lieu depuis des éons et l’intervention humaine ne va rien changer à cela.

lol, ces hippies inutiles abrutis n’ont rien de mieux à faire que de gonfler leur ego avec des manifestations de bien-pensants qu’ils savent ne changeront rien de toute manière, mais qui les font se sentir étiques et importants pour un jour.

Mais qu’est ce ces gens veulent putain de merde ?!

Le changement climatique n’est pas dû à l’homme, fin de la discussion.

arrêter de faire les cons avec Wall Street, bâtards !!

Les chômeurs et chômeuses de l’Amérique …. je me demande combien d’entre eux pompent nos dollars de contribuables

Bon je m’arrête. Cela continue comme ça ad nauseam. Je terminerai quand même par le meilleur (même si ç’a été très difficile de trancher tellement les prétendants étaient nombreux et doués) que j’ai gardé pour la fin, comme il se doit. Attention, vous êtes prêts ? Voici :

la plupart de ces manifestants incultes (sic) étaient là parce que c’est ce que doit faire tout bon petit communiste, c’est pas vrai, Obama ?😀

Avec des dégénérés semblables d’un côté de l’Atlantique et des Cohn-Bendit ou Placé, adeptes de l’écologie solvable dans le capitalisme, de l’autre, je crois qu’on est très mal barré ma pauv’Naomi !

Une réflexion sur “Capitalisme contre Climat

  1. Mal barré, c’est vrai. Comme de toutes façons on ira pomper tout le pétrole, le gaz et le charbon disponible, il y a peu de chances qu’on réduise nos émissions de CO2 et donc qu’on freine l’emballement du réchauffement. Une fois que ça sera fait, quelques décennies tout au plus, notre petite planète n’aura besoin que de quelques millénaires pour faire retomber la fièvre, et la vie reprendra le dessus. Les scorpions, les rats et les bactéries proliféreront, mais il n’est pas sûr que l’aventure humaine y survivra. Dommage pour nos enfants qui n’ont rien demandé de tel, dommage pour cette humanité qui a pourtant un énorme potentiel de résilience .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s