Délit de déni de Brice ou décryptage de la propagande


Avez-vous noté comme je vous saoule nettement moins ces derniers temps ?  Non pas que mes mots soient moins alcoolisés, ai-je l’outrecuidance d’espérer, juste que leur débit a diminué.   Une petite brève joyeuse hier, sinon rien depuis plusieurs jours.  Un léger coup de « putain-mais-à-quoi-ça-sert-tout-ça ».  Une vague impression de remplir inexorablement mon violon des danaïdes de billets diurétiques parfaitement inutiles.  Une petite phase de ressac, en attendant le retour du sac bien sûr (et je ne parle ni du Service d’Action Civique, ni d’une besace en plastoc enchevêtrant des L et des V, ballots que vous êtes).

C’est alors que je suis tombé sur cette étude réalisée il y a quelques jours par IPSOS pour le compte du Monde, de la Fondation Jean Jaurès et du Cevipof, intitulée France 2013: les Nouvelles Fractures.

Ce n’est qu’un sondage, qui ne vaut donc que ce que valent les sondages.  C’est à dire, sur le sujet sondé lui-même, à peine le prix de l’encre pour l’imprimer sur mon écran d’ordinateur.  En revanche, les sondages en disent long sur la volonté de désinformation du sondeur.  Tout entier absorbé par ma déprime de motivation passagère, j’ai voulu brûler encore un peu plus de mon temps (pourtant inestimable, vous vous en doutez ;-)) à « décrypter » comment était présenté l’opinion « précieuse » de ces 1016 personnes interrogées par Internet du 9 au 15 janvier 2013.  Paraît-il qu’ ils constituent un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, grâce à la méthode des quotas sur le sexe, l’âge, la profession de la personne de référence au sein du ménage, la région et la catégorie d’agglomération.

Si on accordait le moindre crédit à ces divinations, sur le fond, certains chiffrent seraient alors plutôt réconfortant quant à la santé mentale des français.  Par exemple, sur l’Europe telle qu’elle est construite aujourd’hui, la mondialisation, les politiques ou … les médias ! Comme le dit l’Observatoire des Journalistes et de l’Information Médiatique:

L’écart entre le discours répété en boucle par les hommes politiques, journalistes, experts, etc… et l’attente des Français est devenu proprement sidérant.  Il s’agit d’un véritable déni de réalité de la part des élites qui ont fait sécession d’avec le reste du pays.

Et d’autres seraient en revanche plutôt d’ordre à écœurer, tels que ceux-ci:

82% « des français » sont d’accord avec l’affirmation: « On a besoin d’un vrai chef en France pour remettre de l’ordre » ou bien 70% trouvent qu’il y a trop d’étrangers en France.

Mais là n’est pas le sujet, en tout cas, pas le mien.  Ce qui a retenu mon attention, c’est l’analyse politicienne qu’en fait l’un des fameux peintres en chef de l’analyse politique des médias de France et de Navarre, l’un des experts omniscients auto-proclamés de la daube sondagière, j’ai nommé Brice Teinturier, le Directeur Général Délégué de Ipsos France.  Brice, c’est lui:

Vous le remettez maintenant, ça y est ?  Un fidèle évangélisateur omnichaine de la pensée unique, qui prend tout son éclat lors des soirées électorales.

Voici la principale analyse politique que ce triste Brice tire de son propre sondage dans l’ article de synthèse paru sur le site d’IPSOS:

(…) il existe des points de convergence forts entre les sympathisants du FN et ceux du Front de gauche pour critiquer la mondialisation, les medias, les responsables politiques et l’islam en tant que religion  qui voudrait « imposer son mode de fonctionnement » ou qui serait intolérante.

On connait la volonté des chiens de garde d’amalgamer dans notre inconscient collectif, l’extrême droite et la vraie gauche.  C’est une sale petite rengaine très « populaire parmi l’élite » (ah, un bon petit oxymore, et ça repart), et qui va être reprise de plus en plus souvent, de plus en plus fort, au fil de l’inexorable (mais putain de lente :-() avancée des idées tendant à dépasser le capitalisme et toutes les formes de domination, d’exploitation et d’aliénation.   Et on connait leur stratégie pour confectionner cette mixture cérébrale: la répétition, le rabâchage, le martellement, la répétition, le rabâchage, le martellement, la répétition, le rabâchage, le martellement (vous voyez comment ça marche ou je continue ;-)).  Avec cette technique, l’affirmation suffit.  Nul besoin de démonstration puisque personne ne vérifie les chiffres.

Ben si.

Ingrat que je suis, je n’aime pas gober toute crue l’information toute empaquetée, emballée, conditionnée, prête à consommer qui nous est gracieusement délivrée par ces honnêtes experts impartiaux et épris de déontologie.  J’ai donc voulu vérifier ces « points de convergence forts » sur les 4 points identifiés (islam, mondialisation, médias et responsables politiques).  J’ai repris les éléments de ce sondage dans mes propres feuilles de calcul Open Office afin de faire un peu joujou avec les chiffres, d’où la présentation des tableaux ci-dessous.  Mais, don’t worry, les chiffres sont corrects.  Je vous ai même mis un code couleurs afin de mieux différencier les tendances politiques interrogées:

  • Rouge: Front de Gauche
  • Rose: Socialistes
  • Orange: Modem
  • Bleu: UMP
  • Brun: FN

Voici donc mon analyse … de l’analyse des chiens de garde.

Islam

Prenons tout de suite le point le plus diffamant pour mieux se rendre compte de l’aplomb de ces propagandistes sans vergogne, la prétendue « forte convergence » entre FN et FdG sur l’Islam.  Voici toutes les questions posées sur l’Islam:

Sur ces 2 premiers tableaux, on observe que les sympathisants Front de Gauche sont « moins proches » des idées du FN que ceux de l’UMP ou du Modem.  Sur les 2 suivants, le Front de Gauche est carrément le plus éloigné du FN.  En d’autres termes, les sympathisants UMP, Modem et socialistes sont plus proches des opinions du FN que ceux du Front de Gauche.

Le bon Brice aurait donc tout aussi bien pu (dû?) conclure, en toute bonne foi, qu’il existe « des points de convergence forts » entre les sympathisants du FN et ceux du PS, du Modem et de l’UMP.  Logique, nan?

Média

Continuons avec les questions sur les médias:

À part la béatitude benoite des sympathisants socialistes qui se détachent du lot en arborant une singulière confiance, une sorte de reconnaissance du ventre je suppose, aux médias et aux journalistes, les quatre autres groupes de sympathisants sont dans un mouchoir de poche, et en tout cas, dans le mouchoir gluant de la marge d’erreurs.  Impossible d’y voir une convergence forte, sauf lorsqu’on est en mission commandée bien sûr ;-).

Responsables politiques

Exactement la même chose que pour les médias.  Confiance béate des socialistes.  Tir groupé de défiance des quatre autres groupes de sympathisants.  Sur beaucoup de questions, l’UMP ou le Modem sont d’ailleurs plus proches du chiffre du FN que le Front de Gauche.  Mais qu’importe, Brice y lit une forte convergence entre les sympathisants du FN et ceux du Front de gauche:

Mondialisation

Sur ce tableau, il est vrai que les chiffres du Front de Gauche sont plus proches de ceux du FN que ceux des autres groupes.  Y a-t-il forte convergence pour autant ?  Ou même simple convergence ?  Par exemple, sur la deuxième question, les chiffres du Front de Gauche sont plus proches de ceux du groupe PS-MODEM-UMP (8 points d’écart) que de ceux du FN (31 points d’écart!).  La seule vraie convergence que je vois dans ce tableau est celle des sympathisants socialistes, Modem et UMP.  C’est moi ou bien ?

Conclusion

Malheureusement, mon pauvre Brice, tes données brutes trahissent ton délit.  Te rends-tu seulement compte du ridicule dont tu te couvres en affirmant quelque chose que tes propres chiffres démentent clairement!  En même temps, me rétorqueras-tu avec force et clairvoyance, deux traits dont tu n’es pourtant pas coutumier, reconnais-le, c’est dans l’air du temps.

Notre Zhollande national n’est-il pas un de ces grands maîtres indiscutables dans l’art d’affirmer avec aplomb une chose de sa bouche félonne et de faire exactement l’inverse de ses mains furtives.  N’est-il pas, par exemple, aujourd’hui même en Grèce pour exprimer « son refus d’une politique européenne du tout-austérité » 😀 après avoir fait voter le TSCG, le traité instaurant l’austérité comme unique horizon en Europe il y a à peine 2 mois.

Et certains malveillants petits UMPistes, tel Henri Guaino, ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, n’ont-ils pas l’affront de reprendre aujourd’hui, pratiquement mot pour mot (la conviction en moins) l’argumentation inchangée depuis le début de la crise en Europe du Front de Gauche, argumentation pourtant tant décriée et moquée à l’époque par ces mêmes malveillants petits UMPistes, à savoir que l’austérité budgétaire est dangereuse, après avoir pourtant soutenu et appliqué cette politique austéritaire pendant toute la durée des années Sarkoziennes!

C’est ça qui me tue.

En attendant le sac …

Publicités

6 Replies to “Délit de déni de Brice ou décryptage de la propagande”

  1. « Ils nous prennent pour des cons… », peut-être, mais ça fait des décennies qu’on laisse faire. Quand même, je ne suis pas bien sûre qu' »ils » n’en soient pas, et je me pose réellement la question des compétences de nos brices-et-consors… ce qui je le concède, ne remonte pas vraiment le moral : ils sortent (vainqueurs!) de notre système scolaire délabré, et ce n’est certainement pas la généralisation des Centre de Loisirs Sans Hébergement en fin de journées solaires qui va résoudre le problème

    J'aime

  2. Vous avez dit « Brice » ? Triste vraiment la mauvaise foi de ces individus qui squattent les médias gaveurs. Hollande en Grèce ? Comme d’autres ailleurs en d’autres temps; c’est le mafioso qui assiste aux obsèques de son ennemi dans la pègre : l’indécence « normale » de la mièvrerie compassionnelle…

    J'aime

  3. Ce type de manipulation rentre dans la catégorie générale de l’imposition d’un dogme antidémocratique et austéritaire que l’on essaie de faire avaler au peuple. Le FN est l’un des chiens de garde préféré du néolibéralisme, et le fait de le rapprocher avec les vrais partis contestataires, comme le FdG, est un artifice encore plus délicieux pour les partis dominants porte-parole du MEDEF et de la finance. Ces manipulations, qui sont nombreuses dans tous les domaines, font réellement penser à l’établissement d’un dogme religieux qui cultive la superstition et l’ignorance. Un triste constat.

    http://contratsocial.wordpress.com/2013/02/18/la-superstition-neoliberale/

    J'aime

  4. @obermeyer
    « il nous prend pour des cons, mais ça ne marchera pas pendant cinq ans ! »
    Si seulement cela pouvait être vrai. Je ne suis malheureusement pas aussi confiant que vous. En tous cas, pas en ce moment 😦
    Et merci pour avoir lu jusqu’au bout 😉

    J'aime

  5. Merci pour ce patient décryptage , malheureusement trop rare dans les médias qui ne font que consommer des « informations » rapidement périssables. beau travail qui mériterait une bien plus large diffusion, ne serait ce que pour rabattre un peu le caquet de ce triste sire.
    quant à hollande, en Grèce , il a dit ce que les grecs voulaient entendre (sur l’austérité) avant de chercher à leur fourguer des contrats au profit de nos grands patrons. technique bien hollandienne qui consiste à endormir le client avant de lui faire avaler la cigüe …. il nous prend pour des cons, mais ça ne marchera pas pendant cinq ans !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s