Le tigreau celtique à la ni-niche


Les Irlandais ont donc approuvé à une énorme majorité de 60,3% le pacte budgétaire européen (TSCG) qui était soumis à référendum hier, 31 mai 2012:

Ils avaient pourtant été avertis.  Ce référendum était en effet ouvertement considéré, par les saigneurs de l’Europe, comme un test pour la politique d’austérité dans la zone euro.  Ils auront donc l’austérité.  Les menaces ont donc porté leurs fruits.

Les dirigeants européens sont soulagés.  Les financiers aussi.  Les Irlandais viendront très vite leur demander l’aumône de quelques milliards d’euros afin de pouvoir continuer de leur rembourser … les intérêts de leur dette.  Les Irlandais ont été bien sages.  Ils auront donc le droit de jouer avec le MES.  Le MES demandera des fonds aux États.  Ces derniers devront s’exécuter et payer sous 8 jours l’appel de capital requis, puisque c’est dans le règlement même du Traité.  Ils devront donc bien sûr eux-mêmes emprunter, vue la mouïse dans laquelle ils sont déjà (pratiquement tous).  Et à qui-ça vont-ils emprunter ? Aux marchés privés, bien sûr.  Et les financiers peuvent continuer leur fête du slip.

Les dirigeants européens sont soulagés.  Les gens de gauche sont affligés.

Tous nos espoirs résident maintenant sur les frêles épaules de nos amis grecs.  Le 17 juin prochain, espérons une énorme victoire de Syrisa.

Résistance !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s