Des paroles et des actes avec Jean-Luc Mélenchon


Bien sûr, aucun média n’en a parlé.

Voici donc quelques mots rapides sur l’émission politique « Des paroles et des actes », du jeudi 12 janvier 2012 à 20h35 sur France 2, avec Jean-Luc Mélenchon Pour ceux qui ne l’ont pas vue, laissez-moi essayer de vous mettre l’eau à la bouche.

D’abord, les quelques rares journaux qui ont osé un article sur l’émission.  Deux journaux de droite:

Mieux.  La conclusion, à la fin de l’émission de France 2, de Hervé Gattegno, rédacteur en chef du Point, autre organe de propagande rouge bien connu:

« Je trouve que vous êtes un remarquable candidat à la l’élection présidentielle. »

« (…) vous devez répondre le plus précisément possible et il me semble que pour l’instant dans cette présidentielle, vous êtes plutôt celui qui fait le plus d »efforts en ce sens »

Quelques morceaux choisis de l’émission:

« La gauche de la gauche, c’est pas moi.  Moi, je suis de gauche, même assez traditionnellement de gauche. »

« Les gens en ont assez que tout soit dans la pagaille, que le pays soit plus riche que jamais et qu’il n’y ait de l’argent pour rien, que tout le monde tire la langue alors qu’on voit des fortunes s’accumuler, et les gens nous demandent qu’à régler des choses simples, comment faire pour qu’il y ait un instituteur dans la classe en face de mon enfant, comment être soigné lorsqu’on est malade, pourquoi ne peut-on pas partir à la retraite lorsqu’on en peut plus, pourquoi faut-il subir ce discours grotesque qui dit « puisqu’on vit plus longtemps, il faut travailler plus longtemps » ? »

« L’histoire est en mouvement, M. Pujadas, de toute façon, d’une manière ou d’une autre, inéluctablement, le peuple français va venir sur la scène. »

« La vérité c’est qu’on est libre que quand on est dans un collectif heureux, qu’on ne peut pas être heureux tout seul dans un océan de malheur et que donc le devoir de tout être humain est de se préoccuper de ce qui arrive à son semblable.  Voilà le message du Front de Gauche, c’est pour ça que le programme s’appelle « l’humain d’abord » »

« Moi, je ne dirai certainement pas à un élu du Front de Gauche, et d’ailleurs si je lui disais je me ferais envoyer balader, « tu vas parrainer l’extrême droite » !  Mais vous rêvez !  … Je dis au Front National que nous sommes en guerre démocratique avec eux.  Nous ferons donc tout pour les réduire à néant.  Tout ce qui passe avec les armes de la démocratie »

« Le système médiatique est la deuxième peau du système, c’est ce qui le protège. »

« C’est l’humain d’abord !  Est-ce que c’est trop que les gens partent à la retraite à 60 ans ?   Oui ou non ?  Pourquoi c’était possible en 1981 quand le pays produisait 1 000 milliards d’euros de moins et c’est plus possible aujourd’hui ?  Pourquoi ?  Pourquoi ?  Pourquoi ?  Répondez à ça !  Pourquoi c’était possible d’avoir un instituteur devant les élèves et que c’est plus possible aujourd’hui ?  Pourquoi c’était possible d’être soigné et c’est plus possible aujourd’hui ?  Voilà ce qu’il faut d’abord m’expliquer lorsque (mes contradicteurs disent) « c’est beaucoup ».

« Nous sommes dans une crise.  Comment va-t-on en sortir ?  Y’a pas 50 choix.  Y’a d’un côté l’austérité, tout le monde est dans la politique d’austérité, y compris madame Le Pen qui aujourd’hui même a annoncé qu’elle comptait faire une économie de 50 milliards sur le budget de l’état.  Donc ils sont tous pour l’austérité.  Tous sans exception.  Une seule !  Le Front de Gauche »

« Si nous sommes, nous, à la tête de l’état, nous convoquerons une constituante.  Nous voulons passer à, lisez-sur mes lèvres, la VIème république. »

« Moi je ferai la Constituante, le programme qu’il y a là-dedans [en montrant l »Humain d’abord], et je rentre à la maison ! »

« Le Front de Gauche n’est pas d’accord pour que le patronat, du CAC40 et de la banque, ait des payes pareilles.  Nous pensons, nous, mais c’est un choix éthique, (…), à partir de 360 000 par an, l’impôt sur le revenu prend 100% du revenu »

« (Si François Hollande était au deuxième tour) Je lui dirais: voilà le programme du Front de Gauche, vous voulez que les électeurs du Front de Gauche votent pour vous ? à 100% ? Alors convainquez-les !  Débrouillez-vous ! »

Et à ne surtout pas rater, le débat avec Jean-Louis Beffa, ex-président de Saint Gobain, autour de 1:33:00

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s