Qui sème la social-démocratie récolte la droite réactionnaire


Est-ce suffisant ?

Combien de « leçons » de l’Histoire faudra-t-il encore subir pour que les électeurs socialistes ou centre-gauche ou écologistes se rende à l’évidence:

La social-démocratie assassine la gauche

En Espagne, quelques années de gouvernement socialiste Zapatero ont permis cet événement majeur: la majorité absolue pour Mariano Rajoy, un fervent défenseur du Dogme néolibéral, qui préconise dans cette situation de crise … « un assouplissement du marché du travail plus grand que celui décidé par le gouvernement précédent, une baisse de la fiscalité sur les entreprises, un plus grand nombre de privatisations et une forte baisse de la dépense publique ».  Tiens, comme c’est original.  Toujours la bonne vieille recette qui ne marche pas. Mais cette fois administrée, non plus par un prétendu homme de gauche mais par un assumé homme de droite. Quelle sera la différence pour le peuple ? aucune.  L’austérité quelle que soit sa provenance a toujours le même goût amer.

La social-démocratie, vous connaissez, bien sûr.  Mon esprit chafouin la définit comme une mouvance politique idéologiquement à droite mais qui s’auto-proclame « De Gôôche » (bien aidée en cela il est vrai par les médias).  La social-démocratie  efface la ligne de démarcation historique entre la gauche et la droite puisqu’elle « fait de la droite » en se disant de gauche. Et du coup, elle décrédibilise aux yeux du peuple les idées de progrès humain, de progrès social, les idées de gauche tout simplement.

Depuis plus de 20 ans, TOUS les socialistes européens (Blair, Brown, Schröder, Jospin, Papandreaou, Zapatero, Strauss-Kahn, Lamy, pour ne parler que des plus connus) ont appliqué des politiques économiques de droite, et je pèse mes mots.  Il s’agit de politiques basées principalement sur des réductions d’impôts pour les plus riches et les grandes entreprises suivant en cela le crédo selon lequel ces montants récupérés sont alors ré-investis favorisant l’activité économique et donc la réduction du chômage.  Cela s’appelle la politique de l’offre.  Basée sur la « théorie du ruissellement » (ou trickle-down en anglais), mythe de l’argent qui redescend en pluie fine du haut des hautes sphères possédantes jusqu’au bas peuple.  Ce mythe est bien entendu totalement démenti par la théorie économique et les faits historiques, puisque l’on sait que la plus grande partie du surplus d’argent ainsi amassé par les plus riches n’est absolument pas ré-investi et encore moins consommé dans l’économie mais est utilisé comme capital spéculatif ou est tout simplement sorti du circuit dans des paradis fiscaux.  Mais, ce mythe fait office d’axiome.  Il fait partie de la pensée unique, de la seule politique possible.

(Entre parenthèses, outre l’austérité imposée au plus grand nombre, comme vous le savez, cette politique a pour autre conséquence immédiate de réduire les recettes de l’État, et donc, lorsqu’une crise survient, comme en 2008, et puisque les états européens ont abandonné leur droit de créer leur propre argent au profit d’emprunts auprès de banques privées (article 123 du Traité de Lisbonne), et donc finalement d’augmenter encore l’endettement public.  Ceci est LA raison structurelle qui explique que TOUS les pays européens sont dans le souffle de cette crise AU MÊME MOMENT.)

Merci donc aux Partis Socialistes européens ! Franchement, c’est du grand art.  Grâce à eux, non seulement leurs pays (Angleterre, Allemagne, France, Espagne, Grèce) ont régressé socialement et leurs populations ont périclité dans la misère et la précarité, mais les peuples (tenus dans l’ignorance il est vrai par des médias inféodés au système) croyant imposer une alternance ne pouvant leur être que bénéfique ont porté au pouvoir, par mesure de rétorsion,  des réactionnaires de droite (Cameron, Merkel, Sarkozy, Papademos allié avec l’extrême droite du LAOS, Rajoy) qui vont continuer et accentuer l’œuvre régressive entamée par les traites à la Gauche.

Ça suffit !  Basta ya !

Un vote futile pour Hollande en 2012 ne ferait que poursuivre en France cette pente mortifère. Lorsqu’on est de gauche, le but n’est pas de faire de l’anti-Sarkozisme. Il est tout simplement question d’anti-libéralisme.  Point, barre.  Qu’il soit Sarkozyste ou Hollandiste, le libéralisme est du libéralisme. La rigueur est la rigueur.  Pour un homme de gauche, ou une femme de gauche, le seul vote utile est un vote pour des idées de gauche et pour un programme de transformation radicale et concrète à gauche.  Et pis, c’est tout.

Sinon, la contre-révolution réactionnaire néolibérale a de beaux jours devant elle.

Reconversions de socialistes

D’ailleurs, il est révélateur de voir commet la plupart des soi-disant hommes de gauche, membres du PS européen, se reconvertit après leur « carrière politique ».  On savait par exemple que Tony Blair était devenu conseiller des sociétés financières JP Morgan et Zurich Financial.

Mais, je ne sais pas si vous avez suivi qu’il y a quelques jours le gazoduc Nord Stream, qui approvisionne l’Europe de l’Ouest en gaz russe via la mer Baltique, a été inauguré. Or, l’ancien chancelier social-démocrate Schroeder est un des architectes de ce projet qui lui rapportent un bon million d’euros chaque année.  Schröder a en effet signé en septembre 2005 en tant que chancelier allemand l’accord portant création du gazoduc.  Ceci 2 mois avant son départ du gouvernement.  Schröder est aujourd’hui Directeur du Conseil des Actionnaires de cette société, Nord Stream.  Pas de soucis.  Il y aura toujours une « revolving-door » pour les membres de l’oligarchie.

Complément à mon billet sur les fraudes

Juste un petit mot à ajouter à mon billet sur les fraudes de la semaine dernière.  Selon une dépêche AFP de ce jour, « Liliane Bettencourt dissimulait près de 100 millions d’euros sur une douzaine de comptes en Suisse et à Singapour en 2010, a-t-on appris lundi de source proche du dossier. »

Mais bon, mieux vaut s’attaquer aux malades et aux gens aux RSA.  C’est plus juste.  Et plus efficace !

Advertisements

Une réflexion sur “Qui sème la social-démocratie récolte la droite réactionnaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s