Les véritables engagements pris par le G20

Bon, je n’avais encore rien dit sur le dernier carnaval de Cannes.

J’attendais le document officiel du plan d’actions.  Le voici, tout chaud sorti et mis en ligne par … je vous le donne en mille … la Commission Européenne.  Donc, voici une bande de 20 dirigeants auto-institués en un groupe de gestionnaires du monde qui décident, entre eux, sans aucune légitimité et sans en parler préalablement avec leurs souverains, leurs peuples, d’un plan d’action mondial.  Et ce plan d’actions est officiellement mis en ligne par … une autre organisation de technocrates non élus, la Commission européenne.

Quand je vous répète que nous sommes en dictature, je ne plaisante pas.

Bref, revenons sur le fond: le plan d’actions du G20 du 4 November 2011 à Cannes,.  C’est un document de 8 pages qui liste tout ce qui a été décidé à ce formidable sommet démocratique anti-G173.   Malheureusement, pour ceux qui ne maitrisent pas la langue de Margaret Thatcher (ah, vous ne saviez pas ?  On ne dit plus la langue de Shakespeare ;-)), c’est bien entendu un document en anglais.  Ceux qui comprennent cette langue, ouvrez le document et lisez-le.  Pour les autres,  je vais essayer de vous en faire ci-après une synthèse, MA synthèse bien sûr.

Alors, tout de suite, oubliez les belles phrases et promesses de fin de sommet.

Sur les paradis fiscaux, par exemple, N. Sarkozy annonçait il y a quelques jours, au rythme de son épaule droite venant tambouriner sur son oreille:

« Nous ne voulons plus de paradis fiscaux. Le message est très clair, les pays qui demeurent des paradis fiscaux seront mis au ban de la communauté internationale ».

Ce qui est fou, c’est qu’en septembre 2009, il y a plus de 2 ans, ce même Sarkozy nous avait déjà déclamé avec son tremolo d’X-man sauveur du monde:

« Il n’y a plus de paradis fiscaux. Les paradis fiscaux, le secret bancaire, c’est fini. ».

Incroyable non ?  Il prétend vouloir mettre au ban de la communauté internationale quelque chose qu’il a éradiqué 2 ans auparavant.  Allez y comprendre quoi que ce soit.  Sauf bien sûr qu’il gesticule pour paraitre plus gros qu’il n’est.  Ça vous rappelle un crapaud peut-être ?

Non mais écoutez-le, ce paon ridicule, quelle honte pour la France:

Et puis après, faites une recherche dans le plan d’actions de nos grands menteurs dirigeants.  Essayez juste de trouver le terme de « paradis fiscal ».  Ou paradis juste.  Ou Paradise ou Heaven ou Haven en anglais.  Ou anges, ou Séraphin, Ou Adam, ou Eve, ou la Pomme et le Serpent.  Bref, cherchez quoi que ce soit qui est un rapport même lointain avec le Paradis.  Vous ne trouverez rien.  Il n’est tout bonnement pas fait référence une seule fois à ce sujet.  Rien n’a été dit sur les paradis fiscaux.  Comme d’habitude.

Un autre exemple, sur la taxe sur les transactions financières (dérivée de la taxe Tobin) que nous appelons de nos vœux depuis plus de 15 ans.  Je vous fais grâce de la citation du Président à l’issue du G20.  Je vous fais également grâce de cette interview télévisée visqueuse mêlant dans une promiscuité malsaine un président US traitre à ses 45 millions de pauvres, un président français sauveur de monde (encore une fois ! :-D) accompagnés de deux de ses médiacrates asservis minaudant à souhait.  Je suis sûr que vous vous en souvenez.  Et bien vous savez quoi ?  Là encore, aucune référence à la taxe sur les transactions financières dans le document final.  Le plan d’actions ne prévoit RIEN, pas même une petite actionnette pour essayer de prévoir d’arrêter une date pour commencer à discuter de l’opportunité de caler une réunion de travail sur la faisabilité éventuelle d’une telle taxe.  Rien.  Lisez !

En revanche, qu’est-ce qu’on retrouve à pratiquement toutes les pages d’après vous ?  Gagné !  La sempiternelle confirmation de foi dans le Dogme et sa table de la loi (gravée par la main invisible du marché elle-même paraît-il), amalgame insultant pour l’intelligence de recettes qui comme je vous l’ai déjà souvent montré n’ont JAMAIS fonctionné NULLE PART, ni en Afrique, ni en Amérique du Sud, ni en Asie du Sud-Est, ni dans les anciens pays du bloc de l’Est, ni en Union Européenne, qu’elles soient imposées sous le diktat du FMI, de la BCE ou de la Commission Européenne, nulle part, jamais.

Allez, un petit florilège:

« engagement à s’engager encore plus rapidement vers des systèmes de taux de change déterminé par le marché » (page 3)

« intérêt commun dans une système financier international fort et stable » (page 4)

« faire tourner la demande depuis le secteur public vers le secteur privé dans les pays avec des comptes déficitaires » (page 4)

« mesures pour promouvoir les investissements et le commerce dérégulés » (page 4)

« réformes structurelles combinées avec des règles actives pour un marché du travail flexible » (page 6)

« pousser la compétition » (page 6)

« engagement à résister au protectionnisme sous toutes ses formes » (page 7)

Vous lisez bien.  Les pays du G20, suite à la crise historique du système néolibéral qui est leur responsabilité pleine et entière, s’engagent à … mettre en œuvre toujours plus de néolibéralisme, plus de marchés financiers, plus de marchés, plus de flexibilité du travail, plus de dérégulation, plus de secteur privé et moins de secteur public, plus de réformes structurelles (les fameux PAS du FMI), plus de compétition.  Que dire ?  A vous de juger.  Pour ma part, je continue d’affirmer haut et fort qu’il faudra un jour poursuivre tous ces dirigeants au TPI pour crimes contre l’humanité.  Je n’exagère pas.  C’est de ce niveau-là.

En passant, je pense que vous serez heureux d’apprendre que, page 5, la France s’est engagée (!!!) à

« réduire son déficit budgétaire à 3% en 2013 au travers de limites plus serrées sur les dépenses d’assurance maladie et du gouvernement central, des transferts de coûts sociaux mieux ciblés (?), et l’inscription des règles budgétaires dans la constitution (règle d’or) »

Eh !  On se demande bien pourquoi on se ferait chier à aller voter en 2012 puisque notre budget national 2013 est déjà fixé !  Mais je vous avais déjà alerté sur cette dérive tyrannique de l’UE dans plusieurs de mes billets, sur le semestre européen ou le pacte euro+ par exemple.

Voilà.  Encore un bel exemple flagrant de désinformation totale.  Rien de tout cela n’a été dit.  Bien sûr les dirigeants eux-mêmes, traitres à leurs peuples, ont intérêt à camoufler leurs véritables décisions.  Mais que dire de leurs complices des grands médias, télé, radio et presse écrite.  Ce n’est pourtant pas un boulot énorme que de juste lire ces putains de 8 pages, merde !  Surtout quand c’est son boulot (ce qui n’est pas mon cas).  Ben non.  C’est encore trop fatiguant.  Indigne.  Allez hop, au TPI !

Pour finir sur tout autre chose, vous vous souvenez que je vous avez parlé du mouvement Occupy Oakland dans mon billet précédent.  Voici, un exemple de ce qui se passe aux USA:

Même si la balle est en plastique, ça fait drôle, nan ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s